Archives du blog

Geek Contest 5 : La nourriture

Bonjour et bienvenue dans ce cinquième Geek Contest. Cette fois, Kavaliero nous propose de trouver un jeu vidéo, un film une série, un livre, une personne ou un objet en relationa vec la nourriture. Voici les 5 ingrédients qui constituent mon Geek Burger du mois :

1- Le jeu vidéo : Suikoden II

SLES_024.43_12062013_122034_0577

Quoi ? Mais Suikoden II est un RPG japonais, et tu l’as testé sur ce même blog d’ailleurs , allez-vous me dire. Oui. Vous avez raison. Non seulement Suikoden II est le meilleur de sa série, mais aussi un des meilleurs RPG jamais faits, et l’une des raisons qui le font paraître aussi fantastique est sans doute la cuisine. Après quelques heures de jeu, vous aurez votre propre QG pour combattre les forces de Highland. Vous devrez rassembler les 108 étoiles en ce lieu, qui évoluera au fil de l’aventure. Lorsque celui-ci passera au stade 2 (sur 4 possibles), un cuisinier se présentera à vous, du nom de Taï-Ho. Non seulement cela fera ouvrir un restaurant dans l’aile est du château, mais lorsque vous y reviendrez entre deux missions du scénario principal, vous verrez souvent votre chef aux prises avec d’autres, qui proposeront un concours de cuisine. Vous devrez donc faire une entrée, un plat, un dessert, et faire en sorte d’être meilleur que votre concurrent. Le jury notera de 0 à 5, et sera composé de membres de votre armée, choisis aléatoirement par la console. J’avais réussi à trouver les trois plats qui ne rataient quasiment jamais, et il est assez difficile de perdre, sauf une fois, où là, c’est imposé par le scénario du mini-jeu. En réalité, le concours de cuisine est un véritable jeu dans le jeu avec sa propre petite intrigue. Et sans doute le plus intéressant de tous.

2-Le film : Super Size Me

affiche super size me

Ou comment Morgan Spurlock a risqué sa vie pour montrer jusqu’où la malbouffe peut mener dans ce documentaire. Et je ne plaisante pas, il a vraiment failli y passer. Il a testé pendant 30 jours, à raisons de 3 repas par jour le menu «  super size » proposé dans les Mc Donald’s américains. Résultat, notre homme a pris plus de 11 kilos, a failli faire un infarctus, a eu le foie gravement atteint et un taux de cholestérol qui crevait le plafond. Il mettra plus d’un an à s’en remettre. Reste que Mac Do’, au vu de ce « bad buzz » a vite retiré ce menu, étonnant, non ? Ceci dit, en France, certaines campagnes de la firme étaient elles aussi sujettes à caution.

J’ai failli en parler dans la rubrique précédente avec Global Galdiators, ou comment Mac Do’ tentait de se donner une crédibilité écolo en pixels… Il y a une critique du titre sur le blog, pour plus d’informations.

Et pour le film, j’ai hésité avec l’Attaque de la Moussaka Géante, car il faut l’avouer, C2J et moi avons parfois un petit faible pour le « cinéma bis »,autrement dit, le monde des nanars…

3-La série : Kaamelott

kaamelott

Difficile de trouver une série sur la nourriture pure. Donc, on passe par autre chose, et c’est Kaamelott d’Alexandre Astier qui est à l’honneur car la boustifaille est très présente dans la série. Il y a beaucoup d’épisodes en intérieur dans lesquels nous voyons manger le roi et son entourage et il devait y avoir de bons cuisiniers, au château de Kaamelott. Et puis, comment ne pas mettre cette série lorsque Karadoc dit que «  Le gras, c’est la vie ? ». Si, finalement, Kaamelott a toute sa place ici.

4-Le livre : Gastronogeek

IMG_20151214_142554

Qui a dit que les geeks étaient de piètres cuisiniers ? Gastronogeek est un livre dont les recettes s’inspirent de la culture geek et de l’imaginaire. Lorsque je pourrai, j’en essaierai quelques unes assez simples à faire. De plus, le livres est un bel ouvrage, avec une couverture attirante, un joli papier et une jolie maquette et des illustrations qui mettent vraiment l’eau à la bouche.

5- La personne : Coluche

Coluche 3

C’est l’histoire d’un mec, qui en 1985, voulait ouvrir une cantine pour l’hiver aux gens dans le besoin. C’est l’histoire d’un mec, qui pensait qu’on avait plus le droit ni d’avoir froid, ni d’avoir faim. C’est l’histoire d’un mec, qui invitait tout le monde, sans idéologie, discours ou baratin. C’est l’histoire d’un mec, qui pensait que cela ne serait que temporaire… Sur ce dernier point malheureusement, la faim est toujours présente en France 32 ans plus tard. C’est l’histoire d’un mec, qui comique de son état, a créé les Restaurants du Cœur en appelant à la générosité des gens. C’est l’histoire d’un mec parti trop tôt, à cause d’un PUTAIN DE CAMION. Bref, Coluche a toute sa place dans ce Geek Contest.

Voilà, c’est tout pour ce mois et je peux déjà vous annoncer le prochain sujet du Geek Contest : Dieu et mythologie. Je suis sur que me connaissant, vous avez dores et déjà une idée du premier point, au moins… En attendant, n’hésitez pas à rendre visite aux collègues blogueurs qui y ont également participé, ça leur fera plaisir, via cette page .

Publicités

Suikoden I et II disponibles sur le PSN européen

J’en avais déjà parlé mais les deux premiers Suikoden sont disponibles  sur le PS Store européen. Ils sont proposé au prix de 4,99 € chacun, pour PS3 et Vita.  A ce prix, c’est quasiment donné, sachant que chaque jeu coûte 100 € si ce n’est plus en version physique! Le dématérialisé n’est qu’une petite contrepartie par rapport au plaisir de (re)jouer  à ces  monuments du J-RPG.

Si le premier est assez court en ligne droite, recruter les 108 étoiles  ajoutait du challenge. Mais c’est avec Suikoden II que la saga gagne ses lettres de noblesse: un épisode plus maîtrisé aussi bien en termes de narration que de technique ( malgré une traduction français affreuse),  sa richesse, le trio vedette Héros/ Nanami/Jowy  et ses améliorations du système de combat en a fait  un incontournable du genre.  Cette fois, le jeu est sorti en anglais.

Pour plus de détails, vous avez  les critiques de ces deux jeux sur le blog… SLES_024.43_15072013_203046_0309

Suikoden I et II enfin datés sur le PSN européen

Nous avons enfin une date pour la sortie de Suikoden I et II sur le PSN Européen. Finalement, ce sera le 4 février prochain.  Konami Europe a émis un tweet en ce sens. Si vous n’avez pas encore fait ces monuments de RPG japonais old-school, vous savez ce qui vous reste à faire… Et pour vous donner envie, vous avez au besoin les critiques des deux jeux présentes sur ce blog… Le prix sera annoncé ultérieurement mais cela m’étonnerait que les jeux soient vendu aussi cher que ceux que j’ai vu en boutique pour les versions boite (100 € chacun)…

Suikoden I et II PSN

Mes 20 jeux marquants de la PlayStation

Le 3 décembre 1994, il y a 20 ans jour pour jour, la PlayStation première du nom sortait au Japon. Ce fut un raz-de marée, et pas seulement sur l’Archipel. En Europe, Sony  débarque à la rentrée 1995 et profitera largement des erreurs marketing de SEGA qui dans le même temps commercialisait la Saturn, et à grands coups de communication,prenant même le contrepied de ce qu’on attendait, en profitera pour s’imposer. Pour fêter ses 20 ans, voici mon top 20 des jeux sur lesquels j’ai connu mes meilleurs moments. Ce classement n’est en rien une vérité absolue et est basé sur mon expérience de jeu. La votre a sûrement été différente.

20)Die Hard Trilogy

Die_Hard_Trilogy-title (1)

On oublie jamais son premier jeu. Bon ce n’est pas mon premier dans ma vie de gamer, mais j’ai eu celui-ci avec la console. Et comme adaptation de licence de films, il est très réussi, regroupant trois jeux en un, et à la trilogie correspondait un genre de jeu différent . Niveau sonore, si les musiques pouvaient sembler quelconques, il y avait les vraies répliques des films ! Dans Piège de Cristal, c’était un jeu ou Mac Clane est vu de dos et doit débarrasser le Nakatomi Plaza des terroristes, tout en délivrant les otages, et en grimpant un à un les étages en partant, bien entendu du parking…Les murs devenaient transparents ce qui permettait de voir ce qu’il y avait derrière.

Le deuxième jeu basé sur 58 Minutes pour vivre, était lui un clone de Virtua Cop également très réussi, et aussi très dur. Vous dirigiez un viseur et devez tirer sur les terroristes sans tuer d’otages, tout en visitant les lieux emblématiques du film.

Le troisième,Une Journée en Enfer, reprenait la séquence de taxi du film. Vous devrez conduire à toute allure dans New York pour trouver et désamorcer les bombes, en temps très limité bien entendu, et les voitures piégées ajoutaient du piment au jeu. Il était de plus assez long avec certaines options bien trouvées. Comme dirait John Mac Clane lui-même : « Yippie Kaï Yay Motherf*cker ! »

19)Tomb Raider

zoro-croft-vip-blog-com-435188Tomb_Raider_Pal

Deuxième jeu que je me suis acheté avec mes économies, et première connaissance avec Lara Croft, qui part en quête du Sion de l’Atlantide. Des heures à explorer les immenses environnements en 3D et à millimétrer ses sauts (un faux pas et la mort vous attendait au tournant). Un clone d’Indiana Jones très réussi. Je ne peux que conseiller la version « Anniversary » à ceux qui ne l’on jamais fait car le jeu original risque non seulement de piquer les yeux de nos jours mais aussi de paraître ultra-raide niveau jouabilité.

18)Fighting Force

fightingforce

Destiné au départ à la seule Saturn sous le nom de projet de Streets of rage 4, l’histoire en a décidé autrement et le jeu est également arrivé sur PlayStation. Bien bourrin, assez joli pour un jeu en 3D, assez défoulant et présentant de bonnes idées,  comme le choix de niveaux à certains moments du jeu. Le scénario se passe à la veille de l’an 2000 et nos quatre héros doivent empêcher le Docteur Zheng  de mettre en place un réseau de drogue. 

17)Soul Blade

Soul_Blade_(E)-2

Après Tekken, Namco décide d’un seul coup de faire une nouvelle franchise basée cette fois sur les combats à armes blanches. Le résultat ? Un jeu superbement réalisé, avec une intro qui restera parmi les meilleures de la console, 10 personnages avec leur propre style une nouvelle façon de jouer, un mode «  Edge Master » très intéressant et parfois pas évident, et à deux, il était difficile de s’arrêter. Il était de plus possible de se déplacer véritablement en 3D sur les différentes arènes, et non plus sur un seul plan.  Depuis, il a donné naissance à la série des Soul Calibur.

16)Resident Evil

resident evil

Resident Evil ou comment faire renaître le survival horror grâce aux capacités de la console. Un jeu prenant, avec ses moments cultes, qui marque le début d’une saga. Selon le personnage que vous choisissiez, la difficulté n’était pas la même et le jeu se différenciait sur certains points. Jill Valentine commençait directement avec une arme, et Barry venait l’aider, tandis que si vous optiez pour Chris Redfield, vous n’aviez qu’un couteau. Cependant, il se montrait plus résistant que sa collègue. Que s’est il passé dans le manoir Spencer, perdu dans les montagnes proches de la ville de Racoon City ?

Sachez que cet épisode fait l’objet d’un remake HD.

15)Tekken 3

Tekken_3_(E)-1

L’aboutissement de la saga. Nombreux personnages, modes de jeu, je me souviens du mode « beach volley », très amusant à deux, et il exploite la console de façon excellente. Les décors sont beaucoup plus fouillés, et l’ambiance sonore très travaillée. Les coups des personnages ont été révisés et les enchainements sont nettement plus fluides.Le roster est renouvelé avec 15 nouveaux personnages, et outre les nouveaux inédits, on a également les enfants de certains anciens, l’histoire se passant 15 ans après Tekken 2. Mais on y retrouve tout de même six habitués…

14)Suikoden II

SLES_024.43_17072013_223734_0863

Le deuxième épisode de la série de RPG de Konami est reconnu par beaucoup comme étant le meilleur de la saga. S’il est très loin d’exploiter la console d’un point de vue technique, c’est tout de même plus joli que le premier épisode. Il est également plus long, mieux écrit (mais assez mal traduit), et son charme old school arrive à opérer sur le joueur. Se présentant au départ comme un RPG assez banal, il déploie progressivement tout son potentiel, jusqu’à devenir épique. La quête des 108 étoiles vous attend, et ce ne sera pas de tout repos. Il n’empêche que le trio Héros/Jowy/ Nanami est resté gravé dans la mémoire de nombreux joueurs, tout comme Lucca Blight, le prince héritier complètement fou de Highland qui sera un opposant de taille. Attention, le jeu est rare de nos jours et sa cote assez élevée, à 100 € si ce n’est plus.

13)Tomb Raider II

tomb raider 2

Le succès du premier épisode appelait une suite. plus varié, bien que ne corrigeant qu’en partie les défauts techniques, plus beau, plus long, plus dur, plus… tout, Tomb Raider II est sans doute le meilleur épisode sur cette console. On notera aussi la possibilité de sauvegarder à tout moment, chose que le premier jeu ne permettait pas, et le regret que les joueurs Saturn n’en aient pas bénéficié, Sony en ayant décroché l’exclusivité.

12)Legend of Dragoon

SCES_030.44_23072013_180835_0685

A première vue, on dirait un clone de Final Fantasy VII fait par Sony. A la seconde aussi. Cependant, LoD , même s’il accusait trois ans de retard lors de sa sortie européenne ainsi que des doublages français horribles, a le mérite de proposer une bonne histoire, une transformation en « Dragoon » et un bon système de combat et au final s’en sort très bien. Un RPG a redécouvrir.

11)Oddworld : L’Odyssée d’Abe

odyssee abe

Abe est un Mudokon, un extraterrestre travaillant dans la grande usine alimentaire Rupture Farms. Ou plutôt devrais-je dire, «  a été réduit en esclavage », comme tous ses congénères,qui autrefois race noble, s’est retrouvée mise au pas par les infâmes Glukkons. Un jour, il surprend son patron (appartenant à la race susnommée) entrain de montrer le nouveau produit de la firme : un burger à base de viande… de Mudokon. Refusant cela, Abe décide de fuir et de sauver un maximum de ses compagnons d’infortune.

L’Odyssée d’Abe est un jeu intelligent. Très bien réalisé, passer les obstacles et énigmes demandait aussi de la réflexion. Abe disposait de plusieurs expressions ou pouvoirs et la manette était utilisée de façon intuitive.

10)Crash Bandicoot 2

SCES_009.67_24112014_173919_0290

Suite du premier jeu paru en 1996, cet épisode est celui qui m’a le plus amusé parmi les trois sortis sur la console. Encore plus drôle et mieux réalisé, tout en offrant une certaine liberté, Crash Bandicoot 2 est à redécouvrir, d’autant qu’il est à 5 € sur le PSN. Je viens d’en faire la critique d’ailleurs.

9)Final Fantasy VIII

ff8

Le huitième FF fait par Squaresoft et le deuxième épisode sur PlayStation a su me charmer par sa différence. Quatre CD bien remplis dans lesquels des étudiants guerriers partent en guerre contre une sorcière rêvant de maîtriser le cours du temps. Le système de combat met les invocations au cœur du système, permettant aux personnages d’activer diverses capacités. Différent, mais pas pour autant mauvais.

8)Xenogears

Xenogears_(USA)-1

Disponible uniquement en import, Xenogears fait partie de ces RPG dont on regrette qu’il ne soit jamais sorti sur les territoires PAL.L’histoire, complexe et remplie de concepts philosophiques nihilistes ( les références à Nietzsche sont très nombreuses) est sans doute la plus longue vue sur la console. Les phases de combats sont bien faites, à base de combos et il y a un équilibre entre les phases à pied et celles en Gears ( gros méchas du jeu). Dommage toutefois que Squaresoft ait coupé les vivres à l’équipe de développement pour la seconde moitié du jeu, donnant l’impression d’un titre inachevé. Cela n’empêche pas le final d’être spectaculaire. Un RPG à faire au moins une fois.

7)Final Fantasy IX

SLUS_012.51_19042013_120430_0109

Un retour aux sources réussi même si pas totalement tenu pour cet épisode très abouti en terme de technique et de combats. On y retrouve le système de classes propres aux personnages et non interchangeables. De plus bien traduit (sauf exceptions) et d’apparence bon enfant, plus on avance plus le scénario dévoile son côté sombre. Techniquement c’est superbe et il suffit de le comparer aux deux autres pour voir l’évolution à ce niveau.

6)MediEvil

SCES_014.92_13082012_223512_0661

Les premières aventures de Sir Daniel Fortesque m’ont laissé un souvenir impérissable. Le monde médiéval de Gallowmere, de nouveau sous la menace de Zarok, n’est pas sans rappeler l’atmosphère des films de Tim Burton en mode Halloween, où squelettes, zombies citrouilles et autres créatures fantastiques et nocturnes se côtoient. En plus c’est assez drôle et le level design est bien pensé. En revanche, je vous avoue avoir été déçu du deuxième épisode.

5)Gran Turismo

Gran_Turismo_(E)_(EDC)-8

Le titre qui a fait évoluer le genre de la course automobile de tourisme. Très réaliste pour l’époque, (1998) exploitant très bien les capacités de la console, il proposait un mode arcade et un mode simulation, ainsi que le passage de permis au cours d’épreuves de conduite de plus en plus complexes. On retiendra également les musiques. Des heures seul ou avec des amis à faire des courses acharnées sur le circuit de Deep Forest (entre autres) et à faire des réglages sur les bolides, et la moindre retouche pouvait avoir une incidence. Les replays des courses étaient dignes d’une retransmission à la télé avec différents angles de caméras et la possibilité de choisir la voiture à voir.Je me demande encore comment Polyphony Digital est parvenu a faire rentrer tout cela dans un seul CD.

4)Metal Gear Solid

MGS

Pour la renaissance de la saga et de Snake,  Hideo Kojima a frappé vraiment très fort et du coup est entré dans le cercle très fermé des concepteurs de jeux vidéo de légende. Du fun dans un jeu tout en 3D et des ennemis intelligents comparés à ce qui se faisait en 1998/99. L’histoire était également riche en moments cultes, abordant des sujets comme la prolifération nucléaire, le clonage, les nanotechnologies, et l’écologie de la planète. Les combats contre les boss sont inoubliables. A tel point qu’on oubliera les doublages pitoyables en français. Konami ne fera pas deux fois l’erreur sur ce point…

Voilà, on arrive au podium… Autant vous le dire, il est composé de RPG…

3)Final Fantasy VII

SCES_008.68_18072012_123418_0153

LE Final Fantasy qui m’a plongé dans la saga, mais aussi dans le genre du RPG japonais. Je pourrai en parler des heures tant il m’a marqué, à tel point que depuis 1997, le fais encore, et encore, sans jamais me lasser.  Ce fut le premier épisode à paraître en Europe, aussi dingue que ça puisse paraître. Il confirma à Squaresoft que le public du Vieux Continent était également friand de ce genre de jeu.  La réalisation technique était au top pour l’époque, le système de combat et de matérias ingénieux. A tel point que je lui pardonne sa mauvaise traduction française. Mais s’il n’est pas premier, c’est qu’il y en a deux autres qui m’ont encore plus marqué.

2)Valkyrie Profile

SLUS_011.56_27082014_172848_0326

Une œuvre issue des mythologies scandinaves et germaniques dont je ne suis pas sorti indemne. Véritable bombe d’Enix,bénéficiant d’une réalisation somptueuse, de musiques oniriques et d’un système de combats et de principes très bien trouvés. La valkyrie Lenneth est réveillée par Odin, dans le but de recruter des troupes pour le Ragnarök. Elle doit donc voyager dans le monde des hommes, et sentir les âmes sur le point de mourir. Une tragédie en jeu vidéo, rien que ça. A tel point qu’on pardonne les libertés prises et inexactitudes avec la « vraie » mythologie de ces régions du monde, ainsi que le fait d’avoir une soluce à ses côtés pour avoir la meilleure fin. Le jeu est sorti officiellement sur PSP avec le sous-titre Lenneth en 2006.

1)Chrono Cross

Kid

Une fois de plus, je regrette que celui-ci ne soit pas sorti en zone PAL. Parce que bordel… Cette suite de Chrono Trigger est magnifique, bien faite et extrêmement bien pensée. Lorsque Serge découvre que dans un monde parallèle, il est sensé être mort depuis 10 ans, il se met en quête de savoir ce qui a provoqué ce schisme temporel.Et il ne va pas être au bout de ses surprises et le joueur non plus, notamment au niveau du «  twist » qui intervient à la moitié du jeu…  Le trio Serge/Lynx/ Kid  reste l’un des plus marquants du genre. Il n’est pas dénué de défauts, (trop de personnages, notamment) mais il reste MON expérience PlayStation la plus marquante.

Voilà, c’est ma façon de fêter les 20 ans de la petite console grise de Sony. Bon anniversaire et merci pour ces moments de joie. Et vous, quels ont été vos 20 jeux marquants de la console ?

Les meilleurs thèmes de villes dans les J-RPG

Après les thèmes de cartes, voici les thèmes de villes qui sont absolument à écouter. Une fois de plus, ce classement est strictement personnel et toujours basé sur mon expérience de jeu.

Marbule

Final Fantasy VII-Anxious Heart

Le thème qui résonne lorsque vous êtes à Nibelheim. Vous l’entendrez la première fois en tant que telle durant le flashback de Cloud lors de la réunion à Kalm, mais elle a déjà été entendu au cimetière des trains de Midgar.. Calme, limite relaxant, il contraste avec les secrets que cache ce village et le terrifiant Mont Nibel qui le surplombe.

Suikoden II-Imprisonned Town

Le thème de Greenhill. Lorsque vous y arrivez la première fois, la ville est occupée par Highland. Mais la zone de l’université a été laissée libre pour permettre aux étudiants de poursuivre leur cursus. Vous vous y rendez donc accompagnés par Flik et les membres de votre équipe qui son en age d’être étudiants. Votre but étant de trouver la maire par intérim Teresa qui se cache de l’occupant et la rallier à votre cause.

Le morceau qui comporte un passage à la flûte, de nature assez joyeuse et se trouve en opposition avec la situation de la ville.

Valkyrie Profile-In Water, Air and Light

Le thème de Haï-Lan, ville insulaire qui rappelle notamment l’île d’Okinawa. Plusieurs personnages y vivaient. Le thème, assez léger, est emprunt d’une certaine nostalgie. Je sais que je pourrai faire ce top avec VP seul, mais il ne lui est pas uniquement consacré, donc, je varie les plaisirs.

Star Ocean-Calm Time

Le thème de Kratus lorsque vous êtes téléportés 300 ans en arrière pour stopper l’épidémie qui sévit à votre époque . Le thème calme reflète bien la quiétude des lieux. Lorsque vous y arrivez pour la première fois, Roddick (nom basé sur la traduction officielle anglaise lors de sa sortie sur PSP) doit trouver des vêtements pour Illia ( car avec ses vêtements du futur,elle risque de choquer la population de l’époque ).

Chrono Cross-Another Marbule

Là aussi, il m’a été difficile de choisir. Mais au final, c’est Marbule dans le Another World qui se trouve ici. Variation du thème du village du Home World, avec un tempo plus lent, il comporte moins d’instruments à cordes et s’avère à mon sens plus mélodieux. De plus, il en existe une version « rock » à la guitare électrique qui se joue pendant le concert de Nikki, intitulé The Wind, Stars and Waves. On dit Merci Mitsuda.

Final Fantasy IX-Dark City Treno

La cité de la nuit éternelle… Un air essentiellement au piano, montrant la quiétude des lieux. Elle est de plus une ville assez vaste, que vous visiterez plusieurs fois, et ferez un tournoi de cartes au début du disque 3.

Final Fantasy VI- Narshe

Vous arrivez en ville dès le début du jeu par une nuit d’hiver. Narshe (et aussi ses mines) sera le lieu central des premières heures de Final Fantasy VI. La musique reflète bien l’ambiance pessimiste et pesante.

Resonance of Fate-Ebel City

Le thème de la ville où se sont installés les héros du jeu. Il a cours pendant la journée, le jeu gérant l’alternance jour/nuit. Un thème léger, représentant bien une ville calme où tout semble aller bien, contrastant ainsi avec l’univers qui l’entoure.

Nier-City of Commerce

Nier dispose d’excellentes musiques et fait partie des jeux les plus sous-estimés sur PS3 et 360, et rappelle avec brio que les graphismes ne font pas tout (prends ça dans la tronche, David De Gruttola!). Un excellent morceau de ville.

Star Ocean Till The End of Time- Rust Color

Le thème de la ville frontière de Kirlsa Juste après votre fuite d’Airyglyph. Un thème calme, à la guitare, faisant oublier que la guerre fait rage…

Voilà pour moi… Et vous, quels sont vos préférés ?

Julius