Archives Mensuelles: juillet 2015

Summer Games Done Quick 2015 : Rien de tel que de Speedrunner en été

Summer-Games-Done-Quick

Après une édition de l’Awesome Games Done Quick qui a explosé tous les records avec plus d’un million et demi de dollars récoltés. Les speedrunners se réunissent une nouvelle fois pour défendre une association et récolter des dons pour cette dernière.

Comme ces deux dernières années, tous les dons seront reversés à Médecins Sans Frontières, Organisation Non Gouvernementale française qui s’occupe d’apporter une aide médicale et humanitaire aux populations en difficulté à travers le monde.

Cette année, l’événement se tiendra à St-Paul, capitale du Minnesota et commencera Dimanche 26 Juillet à 19 heures (heure de Paris) pour se conclure le Dimanche 2 Août vers 8 heures (toujours heure de Paris et si le marathon n’a pas trop pris de retard).

Pour ceux qui ne parlent pas Anglais, pas d’inquiétude car Mister MV, comme depuis plusieurs années, organise un restream en français du marathon. Il sera pour cela accompagné de nombreux spécialistes qui assureront les commentaires des différentes runs présentées. Cette retransmission sera assurée sur la chaîne PowerPlay de Gaming Live.

Si vous souhaitez aussi donner, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • D’abord, vous pouvez tout simplement faire un don direct au marathon. Pour cela, il faudra vous rendre sur le site gamesdonequick.com et cliquer sur le bouton « Donate ». Vous pourrez alors choisir le montant de votre don, écrire un message de soutien si vous le souhaitez (en Anglais évidemment) et, pourquoi pas, répartir votre don pour soutenir une bid war ou pour débloquer une run bonus (si elles ne sont pas toutes débloquées). Sachez aussi qu’à partir d’un certain montant (et selon le moment où vous donnerez), vous serez inscrits automatiquement à des loteries qui mettent en jeu différents cadeaux.
  • Aussi, vous pourrez acheter un T-Shirt sur theyetee.com. En effet, ce site américain participe depuis des années à l’effort des Games Done Quick en proposant une collection spéciale de T-Shirts faits spécialement pour l’occasion et disponibles seulement à cette occasion. Chaque T-Shirt est vendu 11$ (prévoyez 2$ de plus pour les grandes tailles) dont 3$ seront reversés au Marathon.

A noter que normalement, le Humble Bundle propose une opération spéciale pour les marathons mais aucune nouvelle pour le moment. Donc restez à l’écoute.

Maintenant que le Marathon a été convenablement présenté, il me reste à vous donner mes conseils de regardure de ce qui devraient être les moments forts du marathon :

Dimanche 26 : Le marathon s’ouvrira sur une run de Yoshi’s Island sur SNES. Mais je vous conseille surtout la run suivante prévue à 22h10 qui présentera Sonic Boom en Any% sur WiiU (runné par mieDax, commentaires de Kawaimat). Vu la « qualité » du jeu, attendez-vous à une run délirante.

Lundi 27 : Une journée riche en runs intéressantes. Je vous conseille à 0h35 une race à 3 sur Donkey Kong Country sur SNES, une run qui devra inclure tous les niveaux, donc qui promet d’être riche en rebondissements. Je recommande aussi à partir de 18h55 un bloc de 2 runs qui regrouperont Ghosts N Goblins et Ghouls N Ghosts tous les deux en run complète (c’est-à-dire avec les deux loops pour chacun). Beaucoup de skill en perspective.

Mardi 28 : Le gros moment de la journée sera sans nul doute le bloc Tetris The Grand Master. En effet, après le gros succès au début de l’année, KevinDDR, Qlex et les autres remettent ça. Mais cette fois ils ont appelé des renforts. KAN et SQR, deux spécialistes japonais de ces jeux, détenteurs de nombreux records du monde sur la série, viendront prêter main forte au TGM Crew. Ce bloc démarrera à 1h05 du matin et vous retrouverez bien entendu Sephyross aux commentaires. Je recommande aussi la run de Metroid Prime 2 sur GameCube par MilesSMB vers 21h10.

Mercredi 29 : Journée très riche. Si ça ne tenait qu’à moi, je vous conseillerais de rester à l’écoute toute la journée, mais puisqu’il faut faire un choix… Je vous recommande le Bloc Megaman X qui commencera à Minuit avec notamment deux races sur MM X8 et MM X2. Je vous conseille aussi à 9h05 la race entre Cfb et Duke Bilgewater sur Hotline Miami 2 : Wrong Number avec aux commentaires SkeletN et le recordman du monde du jeu, j’ai nommé Dingodrole.

Jeudi 30 : Encore une journée très riche, avec notamment le bloc « Silly Games Done Quick » qui s’intéressera à des jeux pour le moins étranges. Mais deux runs promettent énormément : D’abord, à 1h45 sera proposé une run très spéciale du tout premier Legend of Zelda. Run très spéciale car effectuée SANS EPEE !!! Dans le même esprit, à 21h15 (si la run est confirmée car annoncée en tant que bonus pour le moment), pourrait être proposé une run Low% de Shovel Knight où le jeu devra être complété avec la seule aide de l’épelle.

Vendredi 31 : Une journée placée sous le signe de la Nintendo 64. Je recommande la run (si elle est débloquée) de I wanna be the Boshy, un jeu connu pour sa difficulté herculéenne. Départ prévu à 21h15 si elle est validée. Aussi, je vous conseille à 23h15 la run Warpless de Super Mario Bros 2 The Lost Levels sur la version Super Mario All-Stars par GameJ06 (un runner en or, je vous recommande aussi de le suivre sur Twitch).

Samedi 1er : Une journée qui sera marquée par les runs de A Link to the Past et de The Wind Waker. Mais je vous conseillerais plutôt la run de Pokémon Bleu à 5h15 et surtout la run bonus (si elle est débloquée) du même jeu juste après puisqu’il s’agira d’une run à l’aveugle. Autre gros moment : le Bloc TASBot à partir de 19h45, qui promet de nombreux moments délirants.

Dimanche 2 : Seulement 2 runs au programme mais avec d’un côté une Race sur Super Metroid et de l’autre une run en co-op sur Chrono Trigger possiblement en 100%, vous devriez avoir de quoi faire.

J’espère que vous prendrez plaisir à suivre ce marathon et que cela vous incitera à la générosité. Voici un récapitulatif des liens importants

Le site principal : https://gamesdonequick.com/

Le programme (en FR) : https://docs.google.com/spreadsheets/d/1uy3IXp1qB-a9iprMZEusHT1hqAyq7s1mfHoN7y2XGEs/htmlview?pli=1&sle=true#gid=0

Le site de TheYetee : www.theyetee.com

Les liens Twitch pour suivre le marathon (VO & VF) : http://www.twitch.tv/gamesdonequick et http://www.twitch.tv/gaminglive_powerplay

C2J

Publicités

Le PDG de Nintendo Satoru Iwata est décédé

Satoru Iwata, le PDG de Nintendo, est mort à 55 ans des suites d’un cancer. Un grand homme nous quitte, car il aura fait beaucoup  pour l’entreprise. La DS, la 3DS, la Wii, c’est à lui qu’on doit tout ça. Entre autres. La Wii a été un succès immédiat, mais les derniers hardware sortis semblent avoir du mal à trouver preneur auprès du public  : la Wii U notamment ne rencontre pas le succès escompté. La direction prise par Big N. peut plaire ou déplaire, c’est un fait. Mais il a dirigé l’entreprise pendant plus de 13 ans, et la marque jouit toujours d’une certaine aura populaire. De plus, on ne peut pas lui reprocher d’avoir fait bouger les lignes en matière d’innovations et de communication.

L’homme ne manquait de plus pas d’humour, et n’était pas avare en petites phrases bien senties et avait un sens de l’autodérision.

Iwata a tellement marqué son temps que ses deux autres concurrents le remercient même pour ce qu’il a effectué, en plus de millions de joueurs se demandant s’ils ont bien fait de se réveiller ce matin. Un hommage de première classe…

iwata

[TFGA en retard] Les femmes de ma vie…de joueur

Que serions-nous sans les femmes ? Certainement pas de ce monde. Eh bien dans les jeux vidéo, des femmes, il y en a. Plein. Fortes, courageuses, elles ne sont pas que des tas de pixels réduites à des formes et des rôles archi-mineurs. Voici un top 5 dans le cade du TFGA en retard, mais intéressant, de celles qui ont marqué ma vie de joueur. Étant joueur invétéré de RPG j’aurais pu vous faire un classement avec uniquement des femmes issues de ce genre de jeu, mais ne devant en choisir que 5, j’ai tout de même varié un peu les plaisirs. Bonne lecture !

5-Friday-LandStalker

Une petite fée de la forêt qui sait où se trouvent les trésors du roi Nole, voilà qui intéresse Ryle, le héros de cet excellent jeu sur Megadrive. Friday est bavarde, Friday est jalouse, susceptible, mais elle peut ressusciter le héros en cas de besoin (et si il y a des objets en stock). Il est même possible d’accéder à son village natal dans le jeu. Son caractère bien trempé fait d’elle un personnage irrésistible, bien que VF ne lui rende pas tout à fait honneur comme il se doit. Friday : taille « mini », mais elle fait le maximum. Friday 4-Emily-Deadly Premonition

Je suis peut-être un des rares à défendre le jeu de SWERY65 avec autant de conviction. Comme il n’a pas la beauté graphique ni technique en général, il faut bien avouer que le jeu se rattrape sur son scénario mais aussi sur la psychologie des personnages. Emily fait partie des plus travaillés du jeu. La jolie policière de Greenvale, inspirée très clairement de Naomi Watts, deviendra peu à peu de plus en plus proche de Francis York Morgan( appelez moi York) le héros du jeu. Par rapport au shérif, George, un peu rustre, Emily qui est son adjointe en serait l’opposé, avec un raffinement de tous les instants. A tel point que j’ai été clairement bouleversé lorsque j’ai vu ce qui lui arrivait. So says Mister Julius. Emily   3-Karin Koenig-Shadow Hearts : Covenant

Tout comme le jeu précédent, la série des Shadow Hearts est à découvrir, notamment Covenant, même s’il ne rivalise pas avec Square Enix question technique. Mais qu’importe, puisque Karin Koenig fait partie des personnages marquants du jeu et selon moi, du monde des RPG en général. Cette jeune femme était au départ lieutenant dans l’armée allemande. Son bataillon était chargé de prendre le village de Domrémy, en France. Mais dans l’église, le groupe est attaqué par un démon… Démon qui n’est autre que Yuri, le héros de l’épisode précédent, qui protège les habitants de l’envahisseur allemand. Nous sommes en 1915 et donc en pleine Première Guerre Mondiale. Petit à petit, Karin développera une fascination pour Yuri. Cette fascination se transformera en amour. Mais nous savons que celui-ci n’est qu’à sens unique… Pour des raisons que vous découvrirez en jouant. Karin doit se montrer forte, mais sait aussi faire preuve d’une certaine sensibilité. Le contraste qui émane de cette femme est caractérisée selon moi par ses cheveux roux, symboles de son élément de prédilection, le feu,  et symbole de courage. A l’opposé, son teint de porcelaine et de ses yeux bleus reflètent sa sensibilité. Mais ce n’est que mon interprétation personnelle. Karin est un personnage magnifique, aussi bien dans son apparence que dans son caractère, et fort bien écrit. Elle méritait bien la troisième marche de ce podium. shadowhearts2_conceptart_vxQ7H 2-Lenneth/Platina- Valkyrie Profile

Je ne le répéterai jamais assez : le premier Valkyrie Profile est une bombe dont on ne sort pas indemne. Une partie de l’explication est due à l’héroïne que l’on incarne. Lenneth, une des trois Valkyries de la Destinée, est réveillée par Odin. Ce dernier sent que le Ragnarök, c’est à dire la guerre destructrice entre les Ases et les Vanes de la mythologie scandinave, est proche. Mais il manque de forces pour faire face. Il la charge donc de « recruter » les âmes vaillantes sur le point de mourir dans le monde de Midgard, celui des hommes. Une fois au Valhalla, ils deviendront des Einherjars, des soldats à la solde d’Odin. Lenneth est une femme amnésique, qui a eu une autre vie dans ce même monde. Et même si le joueur le sait s’il regarde l’introduction et que la dernière image de l’animation est révélatrice (ce qu’elle fut, ce qu’elle est devenue), elle ne s’en souviendra vraiment que si vous débloquez la fin A, la meilleure, ce qui était impossible à faire au moment de sa sortie sans un guide, tant certaines actions ne peuvent être devinées. Mais je peux vous dire que si on se prend déjà des claques en cours de jeu, là on s’en prend une monumentale. C’est tellement bien fait, bien mis en scène, à tel point que l’événement change le scénario. Je ne vous spoile pas plus pour que vous fassiez le jeu et découvriez ce qui se cache. Lenneth 1-Lara Croft-Tomb Raider

Oui, vous ne rêvez pas, ce n’est pas une héroïne de RPG qui termine en tête de se classement. Pourquoi ? Parce que Lara, c’est Tomb Raider à elle seule. Lara, c’est une femme qui fait clairement partie de la culture vidéoludique et que tout le monde connaît. Lara, c’est une femme qui prouve que «  Il n’y a pas que les mecs qui en ont », comme le clamaient les publicités dans les magazines de presse en 1996 lors de la sortie du tout premier jeu de la franchise. Des ruines les plus secrètes aux plus hautes montagnes, la célébrité vidéoludique de Lara Croft l’accompagnera. D’accord, ses incarnations en chair et en os n’ont pas eu toujours du nez. Rhona Mitra qui sort un CD navrant exploitant son image, et finira par jouer les seconds voire troisièmes rôles dans des films qui ne volent souvent pas haut, (qui a dit Beowulf avec Christophe Lambert ? )Angelina Jolie, à la carrière bien plus envieuse dans le domaine, fera deux films minables adaptés de la franchise, et l’Ange des Ténèbres restera comme une tâche indélébile dans la saga vidéoludique, qui avait du mal à se renouveler à l’époque. Mais le changement de développeur passant suite à cette horreur de Core Design à Crystal Dynamics lui donnera un second souffle salvateur. Mais tout de même, vous en connaissez, vous, des femmes de jeux vidéo qui ne sont pas des mascottes de constructeurs de jeux, durer depuis près de 20 ans maintenant ? Rien que pour ça, Lara méritait bien de se retrouver en tête de ce classement. lara croft Croyez-moi, s’il y avait eu un top 10 j’aurais pu mettre Terra et Celes de Final fantasy VI ou encore Chun-Li de Street Fighter II, Zelda… Voire certaines de jeux plus récents. J’espère toutefois que cette sélection vous aura plu. A bientôt.

[Crititique T-RPG] : Shining Force II

La Megadrive n’est pas forcément réputée pour ses RPG. Si dans le domaine, elle était moins bien lotie que la concurrence, force est d’admettre qu’à de très rares exceptions, ils font partie des grands jeux de la console : Phantasy Star II, III  et IV, Soleil, LandStalker, et j’en oublie sûrement, sont des jeux à faire.

C’est dire si elle était connue pour ses Tactical RPG… Et pourtant, elle mérite aussi d’être reconnue pour la qualité de ces derniers. Nous allons voir pourquoi Shining Force II vaut largement le détour et reste un de mes favoris dans le genre.

shing force japanese box art

J’ai préféré vous mettre la jaquette japonaise du jeu, tant l’occidentale est moche…

Le jeu est le troisième de la série « Shining » à sortir sur la console, après Shining in the Darkness et Shining Force. In the Darkness était un dungeon-crawler avec des combats au tour par tour en vue subjective. Le premier Shining Force établit les codes du T-RPG de la série. Un épisode qu’on se doit de découvrir bien qu’étant assez court.Ces deux titres ont été développes en collaboration avec Climax Entertainment. Cette fois, Sonic Software, qui sera rebaptisé Camelot Software Planning en 1995, se lance tout seul dans le grand bain. Force est d’admettre que leur expérience passée a servi.

Shining Force II_007

Par une sordide nuit d’Orage…

Nous sommes au royaume de Granseal, un soir d’orage. Dans de sombre ruines,et sans le savoir, le voleur Slade dérobe avec ces deux acolytes les bijoux de la lumière et des ténèbres, qui servaient à maintenir le démon Zeon enfermé pour l’éternité. Le lendemain, le roi de Granseal tombe malade.

Vous, le héros de cette histoire, alliez rejoindre vous camarades de classe et Sir Astral, votre instructeur, pour une nouvelle journée d’école. Mais comme ce dernier est aussi conseiller à la cour, il est vite appelé pour venir en aide au roi.

Vous en profitez donc, avec vos camarades Chester le centaure et Sarah la mage blanche, pour aller l’assister. Mais très vite, vous vous apercevez que votre seigneur est possédé par un démon, un « Evil Gizmo ». Astral parvient à l’exorciser du roi et le monstre s’enfuit, cependant, la Tour des Anciens est désormais ouverte, ce qui ne présage rien de bon…

La suite des événements feront que toute cette petite troupe avec quelques autres, sera obligée de quitter l’île de Granseal, du moins de façon temporaire…

Sarah et Chester seront les tous premiers personnages à rejoindre votre équipe.

Sarah et Chester seront les tous premiers personnages à rejoindre votre équipe.

La Force ? Oui, la Force.

Shining Force II propose une trentaine de personnages jouables. Vous incarnez un jeune homme du nom de Bowie ( nom donné par défaut par le jeu si vous ne rebaptisez pas, sans doute en hommage au chanteur très connu), et chaque personnage appartiendra à une classe donnée. Cependant, l’équilibre est mieux trouvé que dans le premier jeu et tous sont travaillés. Chaque personnage dispose de quatre emplacement d’objets, dont un occupé par l’arme de combat. Si je peux vous donner un conseil, n’hésitez pas à leur acheter au moins un objet de soin pour les batailles.

Chaque classe dispose d’avantages et d’inconvénients en combat. Par exemple, Chester n’est pas performant sur les terrains sableux, en tant que centaure, mais peut jeter sa lance à deux cases de distance pour toucher les ennemis.

Le jeu se découpe en deux phases distinctes : la phase recherche et la phase de bataille. La première vous permet d’explorer les villes, de parler avec les habitants et de faire des achats. La deuxième se déroule sur les vastes aires permettant de voyager. Vous voyez apparaître des monstres, et devrez les éliminer pour passer.

A défaut de trains...

A défaut de trains…

Le principe de base du combat est le même que celui du premier jeu. Cependant, le jeu ne fait pas toujours deux phases distinctes et un allié peut jouer juste après le tour d’un ennemi, par exemple, car il est basé sur l’agilité des personnages. Tous les personnages sont limités par une zone de déplacement, qui n’est pas à prendre à la légère. Si vous gérez bien le principe, vous pourrez empêcher l’ennemi de prendre l’initiative d’un combat. Si deux unités adverses se rencontrent, une scène se déclenche. Celui qui tape est le belligérant qui a déclenché la rencontre, ce qui veut dire que vous donnerez des coups, mais il faudra aussi vous attendre à en prendre pas mal. Chaque coup porté à l’adversaire, qu’il soit à l’arme ou avec de la magie, rapporte des points d’expérience. L’idéal est d’achever l’adversaire, ce qui rapporte un maximum d’XP au combattant, en plus de pièces d’or. Parfois, vous aurez droit à une esquive ou une deuxième attaque. Pour ces deux facteurs assez aléatoires, on est ravi quand c’est pour un de nos alliés, et nettement moins lorsque ce sont les adversaires qui en bénéficient ! Pour ce qui concerne les coups, il faut également faire attention au «  Field effect » qui peut affecter les personnages, sauf ceux qui peuvent voler. Tous les 100 points d’XP, vos personnages gagnent un niveau. Il faut donc réfléchir qui vous voulez faire évoluer. De fait, il est souvent assez dur de faire évoluer les mages en début de partie.Notamment les guérisseurs, car le sort de départ ne rapportera que quelques XP. Il faut toutefois faire attention, le jeu limitant la montée en puissance trop facile. Passé un certain niveau, qui varie selon les ennemis et votre avancée dans le jeu, les XP diminueront, jusqu’à n’en rapporter plus qu’un seul quoi qu’il advienne.

Vous vous souviendrez longtemps de cette partie d'échecs...

Vous vous souviendrez longtemps de cette partie d’échecs…

Bien entendu, si les HP d’un allié arrivent à 0, il est éliminé du champ de bataille. Heureusement, ce n’est pas Fire Emblem ou Final Fantasy Tactics, et la perte d’un membre n’est que temporaire, vous pouvez le ressusciter à l’église en sélectionnant l’option « Raise » auprès du prêtre, mais le prix variera en fonction du niveau. Si le héros est éliminé, vous reprenez depuis l’église, et devrez refaire toute la bataille précédente.

Le jeu permet aussi de mettre fin à une joute si le boss est éliminé, faisant ainsi disparaître les autres unités adverses. Vous récupérez tous vos HP/MP après chaque bataille.

La bataille contre le Kraken, culte.

La bataille contre le Kraken, culte.

May the Shining Force Be With You

A partir du niveau 20, vous avez la possibilité de «  Promouvoir » à la classe supérieure un personnage qui a atteint ce palier auprès d’un prêtre. Toutefois, je vous conseille d’attendre un peu, car même si on ne perd plus toutes les statistiques comme dans le premier jeu, vos personnages ne seront que plus forts. Sachez aussi que les cinq classes principales ont également accès des « promotions spéciales », qui ne sont accessibles qu’en trouvant des objets très bien planqués. Si le gain est évident par rapport à la promotion de base, il ne faut toutefois pas avoir cédé à la tentation d’avoir déjà fait évoluer le personnage visé. En effet, une fois effectuée, on ne peut plus revenir en arrière. Certaines promotions cachées n’ont aussi pas que des avantages. Par exemple, si vous trouvez l’objet permettant à un archer de devenir « Brass Gunner » au lieu de sinper, la puissance sera amoindrie par leur putain de lenteur !

Cependant, les promotions peuvent transformer totalement un personnage et pas seulement au niveau de son apparence. Slade devient enfin un combattant valable, et je ne vous raconte pas pour Peter…

Shining Force II a également pour lui un monde assez vaste. Une fois partis de Granseal, vous irez sur le continent de Parmécia , et je vous garantis que vous allez en voir,du pays. Et croiser diverses personnes, qui parfois rejoindront vos rangs, et surtout, combattre Notamment parce que les aires de jeu sont des terrains de guerre. Cependant, on notera la variété des peuples du monde de Shining Force II ( humains, centaures, elfes, beastmen, wolfmen, etc.)qui en font un jeu cosmopolite qu’on a plaisir à parcourir.

Vous jugeant responsable de la situation, Volcanon refusera de vous aider. Ingrat.

Vous jugeant responsable de la situation, Volcanon,  le dieu des Birdmen, refusera de vous aider. Ingrat.

Shining Force Puissance II

L’apport technique ne saute pas immédiatement au yeux, mais des améliorations sensibles par rapport au premier ont été apportées : graphiquement, le jeu est plus lisible, mais aussi plus détaillé et plus vif au niveau des couleurs. Les musiques sont elles aussi plus enjouées, et ce n’est pas un défaut, bien au contraire, au vu du contexte scénaristique, et le thème principal du champ de bataille, Wandering Warriors, reste un des meilleurs du genre. La musique change aussi lors des combats : héroïque si c’est la Force qui attaque, ou angoissante si c’est un ennemi. Certains boss ont leur propre thème. Les bruitages sont assez variés, et chaque personnage important a son bruit de texte lorsqu’il parle, sensé reflété un ton de voix. Les plus avertis sur le plan auditif auront remarqué que les sonorités et bruitages sont repris de LandStalker. Shining In the Darkness et le premier Shining Force ont été développés en collaboration avec Climax, ce qui explique les sonorités identiques.

On retrouve les créatures typiques d'un jeu du genre dans un univers d'Heroic Fantasy.

On retrouve les créatures typiques d’un jeu du genre dans un univers d’Heroic Fantasy.

Le gameplay est une nouvelle fois intuitif à base d’icônes à sélectionner. La manette à trois boutons est très bien exploitée, avec A et C qui servent à faire des actions ou en confirmer une, et B à annuler ou refuser. Ce système très simple, Camelot le reprendra dans d’autres titres, notamment Golden Sun. Au niveau des améliorations, on notera que le jeu passe enfin les objets à vos partenaires si vous ne pouvez plus en prendre, du moment que l’un d’eux a un emplacement libre. De plus vous avez également la fonction qui permet d’échanger un objet entre membres. Ça encourage vraiment l’exploration.

Les fonctions que vous pouvez  faire à l'église : sauvegarder ( en bas), ressusciter ( en haut), promouvoir  ( à droite) et soigner ( à gauche). Seule la  sauvegarde est gratuite.

Les fonctions que vous pouvez faire à l’église : sauvegarder ( en bas), ressusciter un membre tombé au champ de bataille, (en haut), promouvoir ( à droite) et soigner ( à gauche). Seule la sauvegarde est gratuite.

Shining Force II est un jeu long, très long, avec beaucoup de phases de dialogues, mais vous aurez plus de 40 batailles majeures à faire avant d’en voir le bout. Le jeu est de surcroît d’une difficulté plus élevée que son prédécesseur et vous devrez parfois en recommencer certaines pour éviter trop de pertes. Heureusement, il n’est pas très punitif. Il n’en reste pas moins que certaines batailles sont cultes, notamment celles contre le Kraken ou les «  Greater Devils ». Les complétistes seront également aux anges, avec les promotions de classe cachées déjà mentionnées dans cette critique, mais aussi les fragments de mithril au nombre de 15 à trouver pour forger les armes les plus puissantes du jeu, les personnages facultatifs, les références dans les bibliothèques (dont une au grand méchant du premier jeu) ont de quoi vous occuper encore plus.

Peu à peu la Force s'agrandira.Certains personnages sont facultatifs.

Peu à peu la Force s’agrandira.Certains personnages sont facultatifs.

L’histoire, somme toute assez simple, n’en reste pas moins passionnante, et surtout, n’est pas avare en rebondissements. Certains événements sont facultatifs, mais tous ces ingrédients mélangés font qu’une fois qu’on entame une partie de Shining Force II, il est très dur de lâcher sa manette.

Vous allez me dire que le jeu parfait n’existe pas, et qu’est ce que je pourrais trouver à reprocher à ce jeu qui est tout de même fantastique ? Qu’il est tellement rare chez nous que la cartouche Megadrive se vend à prix d’or, aux alentours de 90 € . Le pire c’est que le jeu Shining Force III Scenario 1 sur Saturn, se vend lui encore plus cher, à 150 €.

Le jeu en lui-même n’est cependant pas si rare. Vous pouvez le trouver sur les différentes compilations que Sega a sorti, notamment l’Ultimate Collection, sur la Virtual Console de Nintendo et même via Steam pour un prix modique.

Verdict :

Shining Force II fait partie des références du T-RPG à n’en point douter. Il améliore les points forts de son aîné et en corrige les principales faiblesses, et donne une aventure longe et passionnante. A tel point que c’est dur de le lâcher. Encore une brillante réussite, c’est le cas de le dire, de la 16 bits de Sega.

Points positifs :

Casting équilibré

Histoire passionnante

Surpasse ses aînés.

Système de jeu intuitif

Difficulté revue à la hausse.

Points négatifs :

Parfois énervant

Un poil répétitif

La cartouche Megadrive se vend à prix d’or !

Shining Force II

Éditeur : Sega

Développeur : Sonic/Camelot

Genre : Tactical RPG

Nombre de joueurs : 1

2 sauvegardes

Date de sortie : Octobre 1993 (Japon)/ 2 juillet 1994 (Europe)

Guns of the Guignols

Normalement je n’aime pas trop parler de Canal+. Sauf que la chaîne a une actualité assez « chaude » en ce moment.

Alain de Greef est mort lundi dernier. Il n’était plus sur la chaîne depuis un moment, mais il ne se privait jamais de dire ce qu’il pensait de la télévision aujourd’hui. De Greef, qui a installé sur la chaîne la plupart des émissions cultes qui ont fait sa renommée, car il savait qu’une vitrine en clair  pouvait apporter des abonnés. Il fallait mettre des locomotives en place. Il y eut donc, entre autres, les Nuls, Groland et Les Guignols de l’Info. 

Durant les 30 ans d’existence de la chaîne, il y a eu du tumulte, à chaque changement d’actionnaires. Cela a fait grand bruit à chaque fois, des postes ont sauté, certaines émissions aussi. Mais jamais quels que soient les dirigeants, jamais ils n’avaient osé toucher à LA représentante de la vitrine en clair de Canal, les Guignols de l’Info. Personne, jusqu’à Vincent Bolloré.  Car la reprise de D8 et de D17 par la chaîne cryptée en 2012 s’est traduite en coulisse par la prise d’actionnariat majoritaire de Vivendi par le milliardaire, qui possède la chaîne. Chaîne qu’il a décidé de reprendre en main, de « faire le grand ménage »  d’après une source interne citée par 20 minutes. Donc de remiser Les Guignols de l’Info au placard. Mais Bolloré ne s’est jamais caché qu’il ne les portait pas dans son cœur (En Février dernier, il disait même les trouver trop dans la dérision et que se moquer des autres, c’est moins bien. Petite chose fragile…). Mais  2015 est vraiment une année pourrie en France concernant la liberté d’expression. L’année « Charlie », mais dont nos dirigeants et les grands actionnaires n’ont pas compris le sens.  

Le cadavre de De Greef n’a pas eu le temps de refroidir, que Bolloré a décidé de s’attaquer à une institution (Pire, la décision concernant l’avenir des Marionnettes sera prise en même temps que la crémation d’Alain De Greef. On voudrait faire plus insultant qu’on n’y arriverait jamais). Tout ça pour préparer le retour d’un homme politique en 2017 que j’apprécie encore moins que le président actuel.Donc, en 2015, l’année Charlie, on a plus le droit de tourner publiquement les grands de ce monde en dérision. Bienvenue dans un monde aseptisé, lisse, Canal deviendra une chaine pour gens fortunés qui ne donnera plus envie aux gens de s’abonner. D’ailleurs, mardi soir en hommage à Alain De Greef,  il était intéressant de noter que le petit speech d’ouverture de De Caunes  avait un sous-entendu envers les patrons actuels pas forcément des plus tendres…

Certains diront que le fameux  » Esprit Canal » est mort depuis longtemps. C’est vrai. Les Guignols et Groland étaient les deux îlots restants. Et pourtant, le premier est sur le point de disparaître. De par la volonté d’un seul homme pour en faire plaisir à un autre. Les successeurs du couple Lescure/ de Greef  n’ont jamais vraiment apprécié les Guignols,  ne s’en sont jamais vraiment cachés. Mais n’y avaient pas touché sans doute par esprit de tolérance. Ne pas aimer est une chose, vouloir la supprimer en est une autre. Bolloré n’en a apparemment que faire. Oh, au fait, à tous les esprits chagrins qui traînent sur les réseaux sociaux qui disent que cette décision n’est « pas si grave » parce que Les Guignols n’étaient plus aussi drôles qu’avant, sachez que vous prenez vos vessies pour des lanternes. Oui, je suis d’accord, les Guignols de l’Info ne sont plus forcément aussi incisifs et efficaces qu’avant, mais comparé à ce qu’est devenu Canal+ dans sa globalité, ils sont restés en plutôt bon état (puis franchement, pour dire qu’ils sont devenus nuls, faut vraiment charrier, ou avoir la curiosité paresseuse, c’est selon). De plus, en termes d’audience, l’émission est littéralement la bouée de sauvetage du Grand Journal (ou c’est LGJ qui est un boulet pour les Guignols, là encore question de point de vue), puisqu’elle contribue pour 30% de l’audience totale du Grand Journal (on rappelle que les Guignols sont une petite émission de 15 minutes dans une grande émission de 2 heures), donc pour une «émission nulle », c’est pas si mal que ça

Le début des Guignols, alors les Arènes de l’info entre 1988 et 1990,  ont été difficiles. Mais De Greef y croyait, savait qu’il fallait du temps pour qu’une émission s’installe et trouve son public. En 2015 ça devient rare. La Guerre du Golfe leur apporta le succès d’audience,  les gens  qui voulaient se détourner des journaux très sérieux  dans lesquels ils n’apprenaient rien trouvaient là un moyen de s’en moquer. Voilà, ils étaient lancés, et ont depuis fait de fameux gags ou coups pas piqués des vers.  Avec C2J nous nous repassons parfois la campagne  présidentielle de 1995 absolument hilarante  vue par les marionnettes en latex (ce que beaucoup qualifient d’âge d’or de l’émission, ce qui n’est pas complètement faux). Entre autres. Qu’est ce que j’aimais aussi en discuter dès que le bus nous déposait avec un camarade de lycée! Du genre « t’as vu ce qu’ils ont fait dire à Jospin, hier? »  Oui le couple Jospin/ Chirac nous éclatait !  Une émission satirique, ça sert à décompresser. C’est une soupape, un tuyau d’évacuation, non pas de climatiseurs de morgues, mais des soucis du quotidien. 

Alors je sais bien que tout ce qui commence doit avoir une fin. Mais. Pas de cette manière. Pas par la volonté d’un actionnaire dont on connait les penchants politiques. Et qu’un homme alors président de la république a passé des vacances sur son yacht, tout en demandant aux gentils citoyens lambda de se serrer la ceinture. Là s’il le fait vraiment, c’est 300 emplois qui se retrouvent  sur le carreau. Si les Guignols doivent s’arrêter, ce  sera par la volonté des auteurs, ou faute vraiment grave de leur part. Pas autrement. 

Alors si cela est avéré, j’appelle solennellement à faire la chose suivante : Si vous êtes abonnés à Canal +, j’appelle à une résiliation massive. La chaîne ne mérite pas d’avoir vos 40 € par mois vu qu’elle méprise TOUS ses téléspectateurs, les Guignols de l’Info étant une émission  en clair. J’ai entendu dire que la future PDG de France Télévisions a dit dans un tweet que les marionnettes seraient les bienvenues sur France 2, mais ça ne sera plus pareil tant ils incarnaient la chaîne cryptée.

Ce billet vous paraîtra sans doute un peu extrême, notamment l’appel à la résiliation.  Mais putain, on ne peut décidément pas passer sur  la volonté d’un seul homme. Alors Vincent, avec C2J nous te disons ceci. Es-tu prêt à mettre 300 personnes travaillant pour l’émission par ta seule volonté ? Ça fait quoi de mettre des coups de pieds dans cadavre même pas froid ?  Parce lorsque d’autres humoristes qualifiaient ta  chaîne Direct 8 de coffre à jouets personnel, ils n’avaient peut être pas tort dans l’esprit tant cette suppression ressemble à un caprice de gamin. Mais je vais laisser le professeur C2Jay conclure : En économie, on appelle ça une décision débile et en école de commerce, on appelle ça un zéro pointé. Et après, on s’étonne que les économistes considèrent de manière consensuelle que les patrons français sont parmi les pires patrons de l’OCDE…

donc : TOUCHE PAS AUX GUIGNOLS !

Julius et C2J

MàJ de l’après-midi:

Finalement, après le conseil d’administration à Vivendi,  Bolloré ne supprimera pas les Guignols de l’antenne. Un bon point, mais le flou demeure quant à leur rythme. Télérama avance qu’ils seront en hebdomadaire, mais aucune autre source ne vient le confirmer. Le milliardaire  a toutefois l’intention de se mêler du cas du Grand Journal, dont les audiences en baisse l’irritent fortement.  Bref, quoiqu’il en soit et bien que l’émission emblématique soit-pour le moment-sauvée, le « grand ménage  » a commencé à la chaine cryptée et  cela incite à rester tout de même sur ses gardes.