Archives du blog

Geek Contest # 8 : Un chapal, des chapeaux

 Cela fait un moment que je n’avait plus écrit quelque chose sur le blog, il serait peut-être temps de le dépoussiérer un peu…  Et je vais donc commencer par rédiger un Geek Contest, qui, pour cette huitième édition, nous propose comme thème les chapeaux ou couvres-chefs.  Je rappelle qu’il faut présenter un jeu vidéo, un film,  une série, un livre, et un personnage ou un objet célèbre.  Prêts à voir ma sélection ?

Le jeu vidéo : Super Mario Odyssey

Super_Mario_Odyssey_logo

Il vient de sortir, et on peut dire qu’il tombe à pic, celui-là. Je n’ai pas encore de Switch (mais si quelqu’un en a une en trop ou si un gentil concours me désignait comme gagnant,  je ne serais pas contre),  et dans ce jeu, Mario se fait aider par Cappy, une casquette multiformes qui a de plus diverses fonctions.  Voilà, je n’avais pas trop d’idée pour cette rubrique, donc, j’ai pris le jeu le plus récent sorti en rapport avec ce thème.

Le film : Indiana Jones

Raiders_of_the_Lost_Ark

Ou plutôt : les films. Trilogie culte* des années 80, films d’aventure par excellence, Le héros, Indiana Jones, incarné par Harisson Ford, est largement reconnaissable à son fouet et surtout, son chapeau, qui deviendra la marque de fabrique de tous les aventuriers après lui, au cinéma ou en jeu vidéo.  Les films eux mêmes ont inspiré des jeux, comme QuackShot, Rick DangerousTomb Raider, Spelunky, et bien d’autres…

*On me dit dans l’oreillette qu’il y aurait en réalité quatre films Indiana Jones… Je ne suis pas au courant, désolé, nul doute que j’en aurais entendu parler si c’était le cas.

La série : Chapeau Melon et Bottes de Cuir

Patrick_MacNee_Linda_Thorson_1968

Oui, d’accord, ça date. Le titre français n’est peut-être pas le plus judicieux qui soit. Mais ceux qui ont regardé les différentes saisons ne peuvent oublier notamment celles avec Emma Peel et Tara King,  qui partageaient l’affiche avec John Steed. Ce dernier portait justement un chapeau melon, et les femmes de la série étaient souvent vêtues de bottes de cuir… Ceci expliquerait donc cela… La série s’arrêta en 1969. Elle était produite par des britanniques et des américains, et comme ces dernières jugèrent que la série devenait de plus en plus coûteuse à produire, ils se retirèrent du projet. Les britanniques ne pouvant assumer seul le coût, cela mis fin à la série alors qu’elle était en pleine gloire mondiale.

Le livre : One Piece

740px-One_Piece_(ja)_Logo.svg

Ou plutôt : Le manga.  Quoique One Piece, en tant qu’anime, aurait pu aussi se retrouver dans la rubrique au dessus. Shônen incontournable ayant une reconnaissance mondiale, l’histoire raconte les aventures sur les mers de Monkey D. Luffy, qui a pour ambition de devenir le roi des pirates, et de son équipage. Notre héros porte un chapeau de paille reconnaissable entre tous, et c’est aussi le nom du bateau sur lequel il navigue. One Piece est sans doute un des mangas les plus longs avec 87 volumes à l’heure actuelle, et la série a fêté  cette année ses 20 ans depuis sa première publication.

Personnage Célèbre : Charlie Chaplin

Chaplin_City_Lights_still

Personnage emblématique du cinéma muet dans un premier temps, puis des premiers temps du parlant (auquel il était au départ opposé), Charlie Chaplin est sans doute une des premières vedettes de cinéma. Reconnaissable  grâce à ses gestes, ses mimiques, mais surtout, son look improbable,  sa moustache et son chapeau melon qu’il a porté dans beaucoup de ses œuvres. Mais il lui arrivait aussi de changer de couvre-chef pour certains films. Dans Le Dictateur, il porte, par exemple, un képi. J’ai découvert sa filmographie assez tard, mais il n’y a pas à dire, c’était un grand monsieur.

Voilà, c’est tout pour ce Geek Contest. Le prochain sera consacré aux héros et super héros.  En attendant, allez voir mes collègues blogueurs qui eux l’ont rendu à l’heure sur cette page ça leur fera plaisir. 

A bientôt pour un nouvel article.

Publicités

Geek Contest #6 : Mites aux logis

Bonjour et bienvenue dans ce sixième Geek Contest. En cette rentrée, Kavaliero se sent d’humeur spirituelle et convertit chaque mois de nouveaux/nouvelles blogueurs/euses. Il était donc normal que le thème du mois soit Dieu et mythologie Alors c’est parti, je vais vous révéler les meilleurs représentants en jeux vidéo, film, livre, série et personne ou objet. Pendant ce temps, la mite est au logis, il pèle au Ponnèse, les Romaines arrêtent de raconter des salades et les Athéniens s’atteignirent.

1- Le Jeu vidéo : Valkyrie Profile

SLUS_011.56_28082014_093642_0264

Sorti en fin de vie de la PlayStation par Enix, qui n’avait alors pas encore fusionné avec Squaresoft, et développé par Tri-Ace, le premier Valkyrie Profile est une bombe dont personne ne sort indemne, notamment si on a vu la bonne fin, très difficile à obtenir, voire impossible sans soluce tant certaines actions ne peuvent être devinées.

Basé sur la mythologie scandinave, bien qu’ayant pris certaines libertés et modifications, le jeu nous transporte dans le conflit qui oppose les Vanes aux Ases, qui se conclura inexorablement par l’avènement du Ragnarok, le crépuscule des Dieux.

Odin,chef des dieux régnant sur Asgard, réveille la Valkyrie Lenneth, dans le but de constituer une armée. Pour cela, elle devra aller en Midgard, la terre des hommes et recueillir les âmes héroïques sur le point de mourir. Tragique, le jeu l’est à plus d’un titre. Ainsi à mesure qu’elle verra les gens mourir, notre Lenneth en viendra à se demande pourquoi elle exprime de plus en plus d’empathie à l’égard des humains… Que se passerait t-il si elle venait à récupérer ses souvenirs ?

Le jeu est divisé en huit chapitres eux mêmes divisés en 24 périodes. Ces dernières sont consommées si vous utilisez votre concentration spirituelle pour repérer les potentielles recrues, allez dans un village ou un donjon et lors des phases de repos.

Une fois l’âme d’un héros récupéré, vous devrez parcourir les donjons du jeu pour les entraîner et les envoyer combattre auprès des dieux. Le système est très complet et complexe. Bien entendu, parcourir les villages ou les donjons se fait en vue…de profil, comme son nom l’indique. Il est toutefois possible d’aller vers l’arrière-plan ou le premier plan en passant certaines portes. Les combats ne sont pas aléatoires, et peuvent être esquivés, en sautant par dessus les ennemis ou en les gelant. Toutefois, il vaut mieux en faire le plus possible. Et là, si vous appuyez sur les touches assignées à chaque combattant dans le bon ordre, vous remplirez une jauge, qui, arrivée à 100, permettra de déclencher de véritables furies qui feront très mal, notamment face aux boss.

Le jeu comporte un des méchants les plus tarés jamais vus (Lezard Valeth) et des personnages forts.

Je pourrai en parler des heures encore. Sachez que la réalisation globale est magnifique et les musiques de Sakuraba sont juste monumentales. Pour plus de détails, une critique existe sur ce blog…

2-Le film : Monthy Python Sacré Graal

graal.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Le roi Arthur est un mythe, un roi légendaire dont l’existence, supposée au Ve siècle, n’a jamais pu être démontrée. Pourtant, l’homme a fait l’objet de films, notamment concernant sa quête du Graal. Et en 1975, les Monthy Python sortent Sacré Graal, qui est devenu une référence. Film à sketches dans la veine de l’humour de la bande, le périple d’Arthur sera semé d’embûches, entre un château tenu par des Français (une espèce plus coriace que du chiendent), le redoutable chevalier noir et l’encore plus redoutable lapin blanc, et des personnages totalement décalés. Mais il paraît que les chevaliers ne font plus « Ni ». Une référence du cinéma comique anglais, indeed !

3-La série: Saint Seiya /Les Chevaliers du Zodiaque

Les_Chevaliers_du_Zodiaque

Un souvenir du Club Dorothée, sans doute… Hé oui je suis de cette génération… #Vieux. En y regardant de plus près, cette série animée tirée d’un manga est inspirée de ma mythologie grecque dans les arcs Sanctuaire, Poseidon et Hadès. Asgard est quant à lui basé sur la mythologie scandinave. Ils racontent la lutte des chevaliers de Bronze pour sauver la réincarnation d’ Athéna contre des forces maléfiques, sans entrer dans les détails. Mais mine de rien, elle mélange plusieurs mythologies en elle et il fallait le souligner. D’ailleurs, collectionnez-vous encore les figurines avec leurs armures ?

4-Le Livre : De bons Présages, de Neil Gaiman et Terry Pratchett

De_bons_presages

Deux des meilleurs auteurs anglais se sont associés en 1988 pour faire un bouquin complètement loufoque. En effet, on sait que l’Apocalypse aura lieu. Les deux représentants de Dieu et de Satan sur Terre se demandent ce qu’ils vont devenir. Ils décident de garder un œil sur la personne qui est sensée être l’Antéchrist… dont on apprend qu’il y a eu un échange à la naissance. Ouais, ça part bien, pour se moquer des religions. De bons présages, écrit à quatre mains, est dans la veine de l’humour « so british » et du non-sens qu’on retrouve dans les livres du Disque-Monde. Autant dire que la lecture s’impose pour les fans…

5-Personnage : Kefka Palazzo

Final Fantasy III_00063

Final Fantasy VI est un RPG majeur, aussi bien dans sa saga que dans son genre. Un de ses atouts est son méchant, Kefka. Dans la première partie du jeu, il ressemble plus à un bouffon qu’autre chose (cf.image)  même s’il fera des actes horribles comme l’empoisonnement de Doma. Dans la deuxième partie, Kefka est devenu Dieu, tout puissant dans un monde en ruines qu’il a laissé dépérir, et c’est sous cette forme que le joueur l’affronte à la fin du jeu. Il faut dire qu’il a été assez con pour faire une tour qui permet de parvenir jusqu’à lui…

Incarnation de la folie absolue et du nihilisme, faire un portrait de Kefka prendrait des heures. Il n’en reste pas moins un des méchants les plus réussis du RPG japonais.

Voilà, c’est tout pour ce Geek Contest. En attendant le prochain, qui aura pour thème le « plot twist » ou retournement de situation, allez voir les contributions de mes collègues blogueurs, ça leur fera plaisir, sur cette page.

A bientôt pour un nouvel article.

Geek Contest 5 : La nourriture

Bonjour et bienvenue dans ce cinquième Geek Contest. Cette fois, Kavaliero nous propose de trouver un jeu vidéo, un film une série, un livre, une personne ou un objet en relationa vec la nourriture. Voici les 5 ingrédients qui constituent mon Geek Burger du mois :

1- Le jeu vidéo : Suikoden II

SLES_024.43_12062013_122034_0577

Quoi ? Mais Suikoden II est un RPG japonais, et tu l’as testé sur ce même blog d’ailleurs , allez-vous me dire. Oui. Vous avez raison. Non seulement Suikoden II est le meilleur de sa série, mais aussi un des meilleurs RPG jamais faits, et l’une des raisons qui le font paraître aussi fantastique est sans doute la cuisine. Après quelques heures de jeu, vous aurez votre propre QG pour combattre les forces de Highland. Vous devrez rassembler les 108 étoiles en ce lieu, qui évoluera au fil de l’aventure. Lorsque celui-ci passera au stade 2 (sur 4 possibles), un cuisinier se présentera à vous, du nom de Taï-Ho. Non seulement cela fera ouvrir un restaurant dans l’aile est du château, mais lorsque vous y reviendrez entre deux missions du scénario principal, vous verrez souvent votre chef aux prises avec d’autres, qui proposeront un concours de cuisine. Vous devrez donc faire une entrée, un plat, un dessert, et faire en sorte d’être meilleur que votre concurrent. Le jury notera de 0 à 5, et sera composé de membres de votre armée, choisis aléatoirement par la console. J’avais réussi à trouver les trois plats qui ne rataient quasiment jamais, et il est assez difficile de perdre, sauf une fois, où là, c’est imposé par le scénario du mini-jeu. En réalité, le concours de cuisine est un véritable jeu dans le jeu avec sa propre petite intrigue. Et sans doute le plus intéressant de tous.

2-Le film : Super Size Me

affiche super size me

Ou comment Morgan Spurlock a risqué sa vie pour montrer jusqu’où la malbouffe peut mener dans ce documentaire. Et je ne plaisante pas, il a vraiment failli y passer. Il a testé pendant 30 jours, à raisons de 3 repas par jour le menu «  super size » proposé dans les Mc Donald’s américains. Résultat, notre homme a pris plus de 11 kilos, a failli faire un infarctus, a eu le foie gravement atteint et un taux de cholestérol qui crevait le plafond. Il mettra plus d’un an à s’en remettre. Reste que Mac Do’, au vu de ce « bad buzz » a vite retiré ce menu, étonnant, non ? Ceci dit, en France, certaines campagnes de la firme étaient elles aussi sujettes à caution.

J’ai failli en parler dans la rubrique précédente avec Global Galdiators, ou comment Mac Do’ tentait de se donner une crédibilité écolo en pixels… Il y a une critique du titre sur le blog, pour plus d’informations.

Et pour le film, j’ai hésité avec l’Attaque de la Moussaka Géante, car il faut l’avouer, C2J et moi avons parfois un petit faible pour le « cinéma bis »,autrement dit, le monde des nanars…

3-La série : Kaamelott

kaamelott

Difficile de trouver une série sur la nourriture pure. Donc, on passe par autre chose, et c’est Kaamelott d’Alexandre Astier qui est à l’honneur car la boustifaille est très présente dans la série. Il y a beaucoup d’épisodes en intérieur dans lesquels nous voyons manger le roi et son entourage et il devait y avoir de bons cuisiniers, au château de Kaamelott. Et puis, comment ne pas mettre cette série lorsque Karadoc dit que «  Le gras, c’est la vie ? ». Si, finalement, Kaamelott a toute sa place ici.

4-Le livre : Gastronogeek

IMG_20151214_142554

Qui a dit que les geeks étaient de piètres cuisiniers ? Gastronogeek est un livre dont les recettes s’inspirent de la culture geek et de l’imaginaire. Lorsque je pourrai, j’en essaierai quelques unes assez simples à faire. De plus, le livres est un bel ouvrage, avec une couverture attirante, un joli papier et une jolie maquette et des illustrations qui mettent vraiment l’eau à la bouche.

5- La personne : Coluche

Coluche 3

C’est l’histoire d’un mec, qui en 1985, voulait ouvrir une cantine pour l’hiver aux gens dans le besoin. C’est l’histoire d’un mec, qui pensait qu’on avait plus le droit ni d’avoir froid, ni d’avoir faim. C’est l’histoire d’un mec, qui invitait tout le monde, sans idéologie, discours ou baratin. C’est l’histoire d’un mec, qui pensait que cela ne serait que temporaire… Sur ce dernier point malheureusement, la faim est toujours présente en France 32 ans plus tard. C’est l’histoire d’un mec, qui comique de son état, a créé les Restaurants du Cœur en appelant à la générosité des gens. C’est l’histoire d’un mec parti trop tôt, à cause d’un PUTAIN DE CAMION. Bref, Coluche a toute sa place dans ce Geek Contest.

Voilà, c’est tout pour ce mois et je peux déjà vous annoncer le prochain sujet du Geek Contest : Dieu et mythologie. Je suis sur que me connaissant, vous avez dores et déjà une idée du premier point, au moins… En attendant, n’hésitez pas à rendre visite aux collègues blogueurs qui y ont également participé, ça leur fera plaisir, via cette page .

Geek Constest #3 : Inversons les rôles!

Bonjour et bienvenue dans ce troisième Geek Contest, qui consiste à faire une liste de 5 éléments, c’est à dire un jeu vidéo, un film, une série, un livre et une personne célèbre ou un objet.

Voici les 5 qui ont l’honneur de ce trouver dans ce thème difficile donné par Kavaliero, créateur du concept.

1-Jeu Vidéo : Chrono Cross

Chrono Cross presentation

Vous allez sans doute râler et dire que je ne fais que parler de lui, mais s’il demeure mon RPG japonais préféré de tous ce n’est pas non plus pour rien. Et arrivé au tiers du jeu, il arrive un twist que personne n’attendait : le gentil héros qu’on incarne (Serge) et le méchant ( Lynx) échangent leurs corps. De fait, l’esprit du jeune homme est enfermé dans le corps du félin, même s’il est vrai qu’on crevait d’envie de jouer avec lui, et l’esprit de Lynx dans le corps de Serge. Le problème ne pourra être résolu que bien plus tard, avec un objet appelé « Tear of Love », car Chrono Cross, en réalité, n’est qu’amour. Et c’est réciproque, au vu de l’amour que je lui porte…

2-Film : Your Name ( Kimi no Na Wa)

affiche-your-name

Sorti à la fin de l’année dernière, Your Name est une perle du cinéma japonais. J’en ai fait une critique sur le blog et je ne saurais que trop vous recommander de le voir. Le pitch, est composé de deux histoires, celle de Mitsuha, une jeune femme de 17 ans élevée dans un village attaché aux traditions de la société japonaise, et de Taki, un lycéen vivant en milieu urbain. Les deux se rendent compte qu’ils se retrouvent dans le corps de l’autre deux à trois fois par semaine. Ils ont donc conscience que « l’autre » existe. Mais arriveront-ils à se rencontrer ? Makoto Shinkai nous construit un film d’animation de toute beauté et au scénario déconstruit, symbolisé par le passage d’une comète dans le ciel, permettant au spectateur de reconstruire le déroulement par lui même.

3-La série : The Shield

TheShieldTitle

The Shield, vue de loin, ressemble une série policière américaine, comme il en existe des dizaines. Sauf qu’en fait, non. Violente, iconoclaste, elle a su casser les codes pour montrer le quotidien d ‘une unité, la « Strike Team », composée d’individus peu recommandables et franchissant la ligne rouge à plusieurs reprises, à commencer par son chef, Vic Mackey. Pire, certains épisodes mettent vraiment mal à l’aise par leur fin ou les sujets abordés et pourtant bien réels. Le réalisme, voilà qui la distingue en bien de 24 Heures Chrono, dont on finissait par ne plus croire aux exploits de Jack Bauer tant ils ont tiré sur la corde. Ouais, une série dans laquelle les flics ne sont pas intègres et adopte les méthodes des criminels qu’ils traquent, moi, j’aime bien.

4-Livre : Le Maître du Haut Château

Man_in_the_High_Castle_(1st_Edition)

Ce roman signé Philip K. Dick, un des maîtres de la science-fiction contemporaine est composé de plusieurs histoires. Mais surtout, l’auteur a inversé le cours de l’histoire. Le point de départ est la fin de la seconde guerre mondiale, qui a été gagnée non pas par les Américains, les Russes, les Anglais et la France, mais… par l’Allemagne et le Japon. Mieux encore le livre contient une mise en abyme assez géniale, avec ce qu’on appelle un « roman dans le roman ». A plus d’un titre, cet ouvrage renverse et inverse bien des codes.

5-Personne célèbre : Rosa Parks

Rosaparks

Cette personne ne pouvait être qu’une femme quoiqu’il advienne. Pourquoi Rosa Parks et personne d’autre ? Parce que cette femme noire a fait preuve de courage en s’asseyant dans un bus sur un siège réservé aux blancs lors de la ségrégation aux Etats-Unis, le 1er décembre 1955. Son action, et les conséquences qui en ont découlé ont amené à une campagne massive de boycott des bus de la ville de Montgomery. Moins d’un an plus tard, le 13 novembre 1956, la Cour Suprême déclara la ségrégation dans les bus anticonstitutionnelle. Mais ce ne fut qu’une étape dans la lutte pour l’égalité des droits civiques… Rosa Parks s’était de plus engagée avec Martin Luther King.

 

 

 

Voilà, c’est tout pour ce troisième Geek Contest. Et comme je ne suis pas le seul à y participer allez donc voir ceux de mes collègues blogueurs ici , ça leur fera plaisir. A bientôt pour un nouvel article. 

Geek Contest #2 : Nos zamos les animis!

Je sais, le titre n’est pas nouveau et je l’avais déjà proposé pour un TFGA… Pourtant, le thème des animaux revient pour le deuxième Geek Contest. Je rappelle qu’à la différence du premier top, celui ci consiste à choisir un jeu vidéo, un film, une série, un livre, et une personne ou un objet. Mais je suis sur que vous savez déjà qui est la ou le gagnant de la dernière catégorie, vu ce qu’il s’est passé chez moi… Bon allez, pas la peine de se brancher sur la fréquence « Sangsue point huître », voici ma sélection.

1-Le jeu vidéo : Sonic the Hedgehog

sonic-compilation-e-f1005

Je ne vais pas vous cacher que j’ai connu plein de jeux de la période «mascottes animales. » Je suis sur que certains de mes très estimés collègues blogueurs auront déjà choisi Mister Nutz, ravissant écureuil, dans un jeu tout aussi charmant, et j’en rate sûrement d’autres. Perso j’adore les chats mais dur de trouver un jeu vidéo qui les met en vedette et je n’ai jamais joué à Blinx sur Xbox. Quant à Bubsy, je ne vais pas encore réveiller un mort… J’aurais pu vous parler d’Awesome Possum, mascotte ratée dans une grosse bouse , mais il vaut mieux parler de ce qu’on aime, non ? Alors pour moi, ce sera Sonic. En effet, l’objectif dans les deux premiers épisodes MD, c’est de délivrer les animaux emprisonnés par l’infâme docteur Eggman, alors connu en occident sous le nom de Robotnik. Le troisième jeu, accompagné de Knuckles, a une intrigue plus centrée sur les émeraudes, même si on délivre toujours des bébêtes. Dès que vous tuez un ennemi, sa carapace de robot se brise et laisse échapper un animal du lieu. Et après avoir battu le boss d’une zone, à la fin de l’acte 2 ou 3, vous les libérez de la capsule qui les retenait prisonniers. Et chaque zone comportait deux espèces animales. Certaines, comme les flickies, revenaient dans certaines. Dans d’autres, on délivrait des cochons, des ours, des vautours ou des singes, par exemple. Ces petits détails font de Sonic un grand jeu, avec un message écologique subtil, contrairement à d’autres avec leurs gros sabots qui font tout comme et se foirent. Une fois de plus, Awesome Possum se positionne en leader… Comment a t-on pu imaginer qu’un hérisson irait lutter contre les envies de destruction de la nature et de pouvoir d’un savant fou ? L’histoire est assez complexe et sachez que ce n’était pas le scénario initial du premier Sonic. Mais je crois qu’on a pas perdu au change…

2-Le film : Jurassic Park

affiche jurassic park

Je ne suis sûrement pas le seul à l’avoir choisi, mais Jurassic Park représente pour moi mes premières vraies émotions cinéma. Un grand merci donc à Steven Spielberg, qui a adapté le roman de Michael Crichton, avec des effets spéciaux bluffants. Et la qualité de la salle compte également dans un film. C’était la première fois que je rentrais dans la grande salle du cinéma « Artistic », celle de 500 places avec un écran géant et surtout, le son certifié THX. Autant dire que les dinosaures, je les voyais à côté de moi, pour un peu. C’est sûrement pour ça que j’aime autant ce film même des années après… De plus je possédais aussi le jeu sur Megadrive.  En revanche, j’ai été largement moins convaincu par ses suites. Pire, je crains même, au vu des perspectives ouvertes avec Jurassic World, que la saga penche vers le nanar à terme… Mais pourvu que je me trompe.

3-La série : Red Dwarf

Cat_from_Red_Dwarf

Quoi ? Mais tu n’as pas vu de dessins animés dans ta jeunesse ? Bien sur que si. J’aurais pu choisir entre Les Entrechats, Les trois mousquetaires, Les animaux du bois de Quat’sous par exemple, mais finalement j’ai choisi une série dont je suis fan depuis sa diffusion sur C : ( ancêtre de Game One et Nolife), j’ai nommé Red Dwarf. Pourquoi cette parodie de science-fiction ? A cause du personnage de Cat, interprété par Danny John-Jules. En effet, celui-ci est un sacré phénomène, qui apparaît dès 1988 dans le premier épisode de la saison 1 intitulé « The End ». Élégant et délicat, il a encore gardé des comportements félins malgré une évolution de trois millions d’années. Il est très sensible à la mode, toute faute de goût est un crime et il a toujours un spray pour délimiter son territoire. Mais d’un autre côté, il est aussi très superficiel.

Comme le dit Holy, l’ordinateur à 6000 de QI pince-sans-rire à Lister, il descend des chats, et non des singes. La légende dit que la Sainte-Mère, Frankenstein, aurait été mise dans une capsule par « Cloister Le Stupide » pour sauver le peuple chat et retourner sur Terre, sur les îles Fuchal.

Sauf qu’en réalité, le premier épisode montre que Lister a effectivement emmené à bord du vaisseau minier qui donne son nom à la série sa chatte noire, Frankenstein, alors enceinte de chatons. Il la cachait dans un conduit d’aération, parce que le règlement l’interdit. Malheureusement, le capitaine  Hollister l’apprend, parce que dans sa stupidité,Lister a fait développer une photo au laboratoire le montrant avec la minette… Et il refuse de livrer son chat,je le comprends, et se retrouve donc en stase temporelle pour 18 mois. Dommage, ça fait des sous en moins pour son projet de ferme aux îles Fidji… Enfin ça c’est pour la théorie, parce que Holy ne le libère que trois millions d’années plus tard à cause d’un accident qui a provoqué une forte radioactivité… Donc, les chats ont eu le temps d’évoluer. Oui c’est assez tordu, mais c’est drôle. Et Cat est sans doute un des personnages les plus originaux de la série. Chose assez drôle, il conserve de longues canines pointues, comme un chat, en fait.

4-Le livre : Les Fourmis

Les fourmis

Oui, on peut penser ce qu’on veut de Bernard Werber. Personnellement, je trouve la qualité des ses ouvrages irrégulière. Cela ne l’a pas empêché d’écrire de bons livres malgré tout. Et parmi ceux ci, Les Fourmis en fait partie. Ce fut son premier roman publié, sorti en 1991. La force de ce livre est d’arriver à alterner entre le monde humain, et le monde fourmi. Et de faire deux histoires en une, qui se rejoignent à la fin. Dans le monde humain, Jonathan Wells, accompagné de sa femme et son fils, emménage dans le grand appartement légué en sous-sol par son oncle Edmond. Augusta Wells, la mère de ce dernier, lui donne une lettre qu’il avait rédigé à son attention et ne comprenant qu’une phrase : « Surtout ne pas descendre à la cave ! » Sauf que cela a eu l’effet contraire, qui était en réalité celui recherché et Jonathan y va. Quel farceur ce Edmond… Petit à petit, il rejoint par d’autres personnes, pour découvrir quelque chose d’extraordinaire : une machine capable de communiquer avec les fourmis. Pendant ce temps, en alternance, nous assistons aussi à la vie dans une fourmilière, et il y a fort à faire car on y apprend qu’il se cache un mouvement rebelle à l’intérieur de celle-ci. Le tout est ponctué par des extraits de l’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu, qui sont des théories émises prétendument par Edmond lui-même.

Le roman initia deux suites grâce à son succès : dans Le Jour des fourmis, deux humains, le commissaire Jacques Méliès et la journaliste Laetitia Wells, fille d’Edmond, devront résoudre une série de meurtres concernant des fabricants d’insecticides. Le monde fourmi sera lui confronté à un mouvement déiste au sein de la communauté. On apprend également ce que devient Jonathan et sa troupe… Le récit est plus long mais également plus structuré.

Et si ce deuxième livre est également bon à mon sens, car on sent qu’il a été fait dans la continuité du premier, le troisième, La Révolution des Fourmis, sorti à plusieurs années d’écart, presque 10 ans avec le premier, m’a vraiment barbé. Je pense que Werber n’avait plus l’envie, voulait passer à autre chose et ça se sent tant ça part un peu trop dans le n’importe quoi.

5-La personne : Vanille

DSC01351

Je crois que vous vous en seriez doutés. D’accord, je triche un peu.Lorsque j’avais rédigé mon TFGA sur ce thème, elle était encore vivante.Maintenant, elle n’est plus de ce monde. Ma minette, je l’aimais. Plus de trois mois après, je n’arrive pas à faire mon deuil de cette perte, sur venue le 7 janvier dernier à 18 heures. Autant dire que je ne pouvais commencer plus mal l’année… Depuis j’éprouve un sentiment encore plus fort, celui de la solitude. Un chat, c’est là sans vraiment l’être. Comme s’il veillait sur nous. Et si je n’ai pas été le plus parfait des maîtres, elle était la minette parfaite. J’adorais lui faire des câlins, plonger ma main dans sa fourrure douce qu’elle prenait grand soin à nettoyer entre deux sommes sur mon lit. Je ne saurai pas de quoi elle est vraiment morte, mais j’étais là pour l’accompagner dans ses derniers moments. Pour moi, elle faisait vraiment partie de la famille. Peut-être m’a t-elle appris l’amour des animaux… J’espère qu’elle repose en paix au paradis des chats, et que je lui manque énormément comme c’est le cas pour moi.

Voilà, je vous dis à bientôt pour le troisième Geek Contest, qui je l’espère se terminera sur une note plus légère…