Archives Mensuelles: août 2021

[coup de gueule] Lettre aux coincés du Q

Ce matin je suis particulièrement énervé. Une fois de plus, me direz-vous, au vu de l’article précédent. C’est vrai.

J’aime les jeux vidéo, sinon ce blog ne serait pas, et je n’hésite pas, de temps à autres, à publier des photos de ma collection, pour une raison ou pour une autre. Mais alors, pourquoi les réseaux sont-ils des nids à trolls ? Hier une connaissance de Twitter a vu le terme Game Cube en TT et a publié une photo de sa collection pensant bien faire. Ca n’a pas raté: deux pauvres types ont joué les trolls de bas étage. L’un d’eux n’hésitant pas à qualifier cela de  » perte de temps ». Mais de quoi je me mêle ? J’ai bien essayé de lui montrer que son troll n’était pas légitime, ce branque me répondait à chaque fois « moi je ne suis pas une victime ». Ben si, sinon tu n’insisterais pas dessus. Bref, je viens de le bloquer, y’avait pas moyen de discuter, il était de plus persuadé que les joueurs ne savent pas faire la différence entre virtuel et réel, en m’opposant, tenez vous bien… Ernest Cline. S’il savait ce que je pense de Ready Player One, qui est certainement l’un des pires livres jamais écrits en utilisant le média jeux vidéo… Et je vous rassure, c’est pareil pour Ready Player Two ( oui, il y a eu une suite). Mais bon, qu’attendre d’un type qui met dans sa bio Twitter que l’Occident est en déclin ?

A un moment, je n’ai plus envie d’être poli avec ce genre de type. Qui croient s’acheter une crédibilité en usant de rhétorique à la manque. Heureusement qu’il existe la fonction « bloquer  » sur Twitter parce que quand on a (quasiment) pas de filtre à ce niveau, je monte vite dans les tours.

Alors, à ceux qui comme lui ont le don de m’énerver dès le matin, à ceux qui jouent les trolls sur les collections de jeux vidéo, à ceux qui les considèrent comme des pertes de temps: soit.

Mais bordel, laissez-nous kiffer. Laissez-nous aimer ce loisir, que les jeux soient récents ou anciens. Laissez-nous publier les photos de nos collections si ça nous chante. Laissez nous dire notre amour de ce loisir, parmi d’autres.

Parce que vous savez, aimer les jeux vidéo n’empêche pas d’aimer d’autres choses. Ce n’est pas parce qu’on est joueur que nous sommes incultes, ou que nous n’avons aucun diplôme. Ni même que nous n’avons aucune activité à côté. Par exemple, j’adore la photo, le cinéma, les vieilles pierres. Et ne vous inquiétez pas, la vie, la vraie, trouve toujours un moyen de se rappeler à nous.

Bref, laissez les gens avoir des passions et aimer celles-ci. C’est trop vous demander de passer votre chemin dans le cas contraire ? Et si certains qui considèrent les jeux vidéo comme des pertes de temps, s’ils savaient combien j’ai adoré perdre mon temps à apprendre les différents types de gameplays de mes jeux et les subtilités de ceux-ci… Combien j’ai adoré me perdre dans les niveaux de Tomb Raider, sur une carte d’un RPG en quête de trésor, de battre les derniers boss, d’avoir un sentiment d’accomplissement derrière et d’y revenir ensuite. Mais pour certains coincés, c’est trop leur demander. Alors les aigris, on se passe de vos commentaires à la manque.

Et je n’ai pas que ça à faire moi, d’écrire à l’arrache un article qui normalement n’aurait pas dû se retrouver là, sur le blog. J’en profite pour dire qu’il y aura un retour des jeux vidéo sur le blog, peut-être même des critiques ciné, lui qui est délaissé depuis longtemps.

Bref, laissez nous aimer nos loisirs et en parler. Un proverbe dit « ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse », et certains feraient bien de s’en rappeler. A bon entendeur…