Archives de Catégorie: Jeux vidéo

L’AGDQ 2019 bat un nouveau record

J’écris sans doute ça chaque année, mais une fois encore, l’Awesome Games Done Qick 2019 qui s’est achevée tôt dans la matinée, a encore battu un record de dons par rapport à 2018. Au total, ce sont 2 394 668 dollars qui ont été récoltés pour la Prevent Cancer Foundation, une association de lutte contre le cancer, alors que le montant de 2018 s’élevait à 2 261 823 dollars. Ce qui était déjà stratosphérique, il faut l’avouer.

Une semaine de marathon de jeux vidéo avec les meilleurs speedrunners de la planète pour lutter contre une saloperie qui nous touche tous à divers degrés. Alors que certains médias s’acharnent sur les jeux vidéo en les accusant de tous les mots, l’AGDQ prouve qu’ils sont montrés sous leur meilleur jour, et sur ce blog nous adorons qu’un de nos loisirs préférés serve une bonne cause. Une fois encore, tout était disponible en direct gratuitement via Twitch avec un restream dans la langue de Molière. Le public français a encore une fois été très présent.

Voilà, bravo encore aux donateurs, aux organisateurs et aux commentateurs, et le prochain marathon de Games Done Quick aura lieu du 23 au 30 juin 2019 avec la Summer Games Done Quick (SGDQ).

Comment ça j’ai remis une photo de Vanille ? Mais non…

Publicités

L’AGDQ 2019, c’est parti depuis hier

Bonjour, bonne année et bienvenue dans ce premier article de l’année 2019 sur le blog .

Et qui dit nouvelle année, dit, pour les amateurs de jeux vidéo, le lancement des marathons caritatifs avec notamment l’Awesome Games Done Quick (AGDQ) qui a commencé depuis hier . De nombreux speedrunners termineront des titres le plus vite possible et feront part de leurs techniques pendant une semaine non-stop . Le but étant de récolter des fonds pour la Prevent Cancer Foundation, une association de lutte contre le cancer. Et tout le monde peut donner, même 1 €, ou soutenir la recherche également en achetant des T-Shirts sur la boutique The Yetee en relation avec l’événement . Pour chaque T-shirt acheté, 4 dollars seront reversés à la PFC. Faites-vous plaisir. ( attention, les tailles sont exprimées en mesures américaines).

L’événement a débuté hier à 18 heures et se poursuivra jusqu’au dimanche 13 janvier dans la matinée, sans interruption. Vous pouvez le voir gratuitement via Twitch, et les commentateurs français œuvrent sur Le French Restream, mais d’autres canaux de diffusion en d’autres langues sont également disponibles en plus de l’anglais qui est le canal d’origine. Vous pouvez également voir le planning de l’événement, adapté au fuseau horaire de votre région du monde.

Parmi les recommandations, pour aujourd’hui lundi 8 janvier, ne ratez pas le bloc jeux 16-bits, avec notamment Ecco : The Tides of Time sur Megadrive ou Earthworm Jim 2 sur SNES.

La soirée sera consacrée à la saga CastleVania à partir de 19 h 24.

Ensuite, on entamera Mardi avec Donkey Kong Country : Tropical Freeze sur la version Switch à 00 h 09. Mais la journée s’annonce également riche, avec Resident Evil et Silent Hill 2 tôt dans la matinée, puis on enchaînera sur Tomb Raider II et Angel of Darkness. Qui sera suivi à 10 h 27 d’un speedrun sur NieR : Automata un excellent jeu qui en a surpris plus d’un en 2017. Ne ratez pas non plus la soirée consacrée à Sonic à partir de 21 h 28 et qui se poursuivra dans la nuit de mercredi.

Pour le mercredi 9, la journée s’annonce calme mais il y a un bloc Mario dans la nuit avec Mario Kart 64 à 2 h du matin, pour se conclure avec Super Mario RPG : The Legend of the Seven Stars à 4 h 20 du matin, un régal pour les couche-tard ( ou lève-tôt, on ne sait jamais). La journée se conclura avec un speedrun sur The Legend of Zelda : Twilight Princess à 21h 45.

Le jeudi 10 sera une journée très attendue pour les amateurs de jeux bizarres ou mauvais, avec le bloc Awful Games entre 7 h 49 et 14 h 57. Un gros morceau qui vous fera surement sourire avec des bizarreries dont nous vous laissons le plaisir de découvrir. Ce bloc majeur sera précédé d’un bloc Megaman, que les lève-tôt fans de la licence ne sauraient manquer.

Le vendredi 11 janvier sera LA journée du jeu d’aventure et de rôle, avec notamment The Wind Waker ( 05 h 24 ), Diablo 2 (15 h 27) Divinity : original Sin 2 (17 h 57) pour enchaîner ensuite avec Grand Theft Auto : Vice City à 18 h 34.

Le samedi 12 poursuivra sur sa lancée LE gros morceau de la journée,, la run sur Final Fantasy IX de 05 h 16 à 15 h 01. A Link to hte Past à 18 h 56 et Dark Souls III à 21 h 01 ne seront pas non plus en reste.

Le dimanche 13 marquera la conclusion de ce marathon caritatif avec Super Mario Odyssey et Super Metroid pour refermer l’événement, et un grand final prévu à 6 h 49.

D’ici là, j’espère que vous aurez trouvé votre bonheur dans tous les jeux proposés et que je n’ai pas cités mais qui méritent tout autant d’être vus .

Et sur ce blog, nous aimons les initiatives de ce type, qui présentent les jeux vidéo sous leur meilleur jour. Mais je crois que vous le savez déjà.

A bientôt pour un nouvel article.

French Restream : https://www.twitch.tv/lefrenchrestream

Pour faire un don : https://lefren.ch/dons.php

Pour acheter dans la boutique The Yetee https://theyetee.com/collections/agdq

Micromania et les 40 voleurs

Bonjour et bienvenue pour un nouvel article, fait accessoirement avec le nouvel éditeur WordPress.  Cela étant passé, et en attendant des articles plus poussés pour décembre,  nous allons parler… actu. Alors attention, quand je dis « actu » , juste ce qui concerne mon loisir préféré. 

Alors voilà : vous avez sans doute vu passer en bon geeks que vous êtes, une affaire avec Micromania, qui demande à certains de ses clients ayant acheté en ligne de payer un complément par rapport à certains achats. Que s’est il passé exactement ? 

Tout commence à la fin du mois d’octobre : une faille sur le site de l’enseigne permettait d’acheter des articles avec un prix réduit de 90% par rapport à la valeur habituelle. Il fallait pour cela remplir le panier et puis couper Internet, le réactiver et revenir ensuite sur le site, le panier gardait les articles enregistrés à prix modique. En gros, c’est une faille, que des petits malins ont jugé bon d’exploiter. 

Et le bruit s’est vite répandu,  grâce à l’aide de certains sites qui présentaient cela comme « astuce » pour payer  moins cher. Les médias ont même fini par en parler. Mais voilà,  ceux qui en ont profité ont fini par se faire rattraper par la patrouille.  Et Micromania leur demande de payer la différence en cette fin de mois de novembre.  Beaucoup se sont plaints en jugeant les sommes trop élevées. Cela peut monter à 1700 €, voire 16 400 pour un des témoignages. L’homme avait en effet acheté 40 PS4, tranquille.  C’est vrai qu’une PS4 à 50 € c’est absolument normal…

Bref. Beaucoup ne comprennent pas et crient à l’injustice. Sauf que Micromania est dans son droit. Si l’affaire va jusqu’aux tribunaux, et ça risque vu l’entêtement de certains, l’enseigne au M blanc aura raison sur toute la ligne. Tout simplement parce qu’il y a eu fraude.  Même pas la peine d’invoquer le fait que le site ait été codé avec les pieds,  et donc qu’ils sont aussi coupables, ( je l’ai vu),  ça ne marche aucunement dans ce cas.  Tout simplement parce qu’il  y a eu manipulation : en effet, le wifi ne s’éteint pas automatiquement.  Et vu la vitesse à laquelle la fraude s’est répandue, la bonne foi sera difficile,voire impossible à prouver dans ces cas là. C’est dingue le nombre de box qui se sont éteintes dans un laps de temps aussi court. A croire que la France est devenu un vaste souterrain, dites donc! Et vous croyiez naïvement que de grosses quantités ( comme les 40 PS4 d’un seul coup), ça allait passer inaperçu longtemps ?

Inutile de dire que « eux nous volent au vu des prix pratiqués, alors on peut bien les voler aussi ». Non. Ça prouve juste que vous étiez conscients de votre acte, et que vous manipuliez sciemment pour tenter d’avoir des choses à pas cher. Si vous trouvez les prix de MM trop chers, un bon conseil : allez ailleurs. C’est aussi simple que ça. Et dites vous aussi que si M. Leclerc ou M. Mulliez (Auchan) peuvent vendre des jeux  moins chers, c’est qu’ils peuvent rattraper la différence sur les autres produits, et croyez-moi, ils auraient retiré ce loisir de leurs rayons si cela ne leur rapportait pas, même un peu. Micromania ne vend quasiment que ça et donc a peu de marge. Et le fait de manipuler une faille annule le fait que suite à une erreur de prix, le vendeur doit le vendre au prix indiqué, car la facture indiquait le vrai prix et non le prix payé au final.  Pire, cela s’apparente à du hacking. 

« Je n’ai pas l’argent qu’ils me demandent! »  Il existe des moyens légaux pour payer  ce que vous devez. Je ne sais pas, étalez vos paiements,  voyez avec votre banque ou  Micromania, pour un arrangement.  Mais ne faites pas le mort, ou le faux rebelle ani-capitaliste  car cela pourra être encore pire.  Si jamais vous recevez un ordre exécutoire, vous serez dans l’obligation de payer. Et peut-être pas que votre dette. Si jamais cela va devant les tribunaux, comme Micromania aura raison dans tous les cas  (bonne chance pour prouver que vous passiez dans un tunnel PILE lorsque vous commandiez sur leur site ou que c’est votre gamin/neveu de 5 ans qui a fait le coup),  vous devrez également payer TOUT les frais engagés par l’enseigne. 

 Si vous aviez fait preuve de bon sens, vous n’auriez pas plongé la tête la première dans cette combine qui au final se retourne contre vous. Car la manipulation caractérise sans problème le vol. Pire, pour celui aux 40 PS4, imaginez si cela est requalifié en recel : la loi stipule que c’est le fait de détenir, de dissimuler, de transmettre ou de servir d’intermédiaire pour une chose que l’on sait volée, ou de tirer un bénéfice conscient d’une chose volée. Là, c’est 5 ans de prison et 375 000 € d’amende.  Et si vous ne pouvez payer immédiatement, la Justice s’arrangera pour que le demandeur  recouvre progressivement la somme, notamment en vous prélevant une partie de votre salaire. Ce qui implique donc que votre employeur sera informé de votre situation. Dans le pire des cas, il ne vous restera pour vivre que l’équivalent du RSA ( un peu moins de 500 €), pour subvenir à vos besoins vitaux. C’est la part  » irréfragable ». Et bon courage ensuite pour  faire un emprunt en cas de grand projet auprès d’une banque vu que vous serez fiché à la Banque de France. 

Vous voyez, ça peut aller très loin.  Jouez aux cons, et les ennuis vont se multiplier. La machine judiciaire étant une broyeuse…  Mais je pars du principe que la majorité sont des adultes responsables de leurs actes.  Il ne s’agit pas de défendre à tout prix Micromania, non.  Je n’achète que rarement chez eux. Et ils ne m’ont absolument pas payé pour que j’en parle et heureusement d’ailleurs. Juste qu’il faut à un moment assumer ses actes. 

Voilà c’est tout pour cette affaire. A bientôt pour un nouvel article. 

La PS 1 Classic Mini : 99 € pour ça ?

ps 1 mini

Nintendo a lancé la mode, et le rétrogaming est atteint ces dernières années par le syndrome des consoles « Mini ». Une manne qui ne pouvait évidemment pas échapper longtemps à Sony qui compte bien prendre sa part du gâteau en lançant sa PS 1 Classic Mini. Ils ont communiqué dessus le mois dernier en dévoilant les cinq premiers jeux de la liste, et en ouvrant les précommandes à partir de là.  Mais comme la liste officielle des jeux en occident a été dévoilée, je ne sais pas pour vous, mais je me sens floué.  Non pas que les jeux soient des daubes finies, loin de là, (quoique, pour certains…) et il y a même des jeux cultes. Mais si Nintendo voulait faire plaisir aux joueurs en mettant beaucoup de références de l’ère 8 ou 16 bits, on a l’impression que Sony  fait ça dans un but purement commercial. Voyez plutôt la liste intégrale : 

Battle Arena Toshinden

Cool Boarders 2

Destruction Derby

Final Fantasy VII

Grand Theft Auto

Intelligent Qube

Jumping Flash

Metal Gear Solid

Mr Driller

Oddworld: Abe’s Oddysee

Rayman

Resident Evil Director’s Cut

Revelations: Persona

Ridge Racer Type 4

Super Puzzle Fighter II Turbo

Syphon Filter

Tekken 3

Tom Clancy’s Rainbow 6

Twisted Metal

Wild Arms

Le ratio entre jeux cultes  et jeux moyens est trop faible pour justifier une telle dépense. Par exemple, pourquoi Rainbow Six ? Sachant que la version PS1 est une sous-version de celle du PC… et la tactique anti-terroriste façon « réaliste », ce n’est pas ma came, vraiment. Jumping Flash, c’est marrant 5 minutes, pas plus. Syphon Filter ? Les deux suites sont tellement mieux (bien qu’elles forment une histoire complète), idem pour Twisted Metal. Sans compter que certains jeux accusent vraiment leur âge et vieillissent mal : ceux qui joueront au premier Wild Arms risquent d’avoir un choc.  Toshinden et Destruction Derby pouvaient faire illusion lors de la sortie de la console, mais ils ont vite été dépassés. Notamment pour le premier, qui fait pâle figure  à côté de Tekken 3 également inclus!  Ridge Racer Type 4, est loin d’être le meilleur jeu de course automobile de la console, autant mettre Gran Tursimo 1 ou 2 dans ce cas. 

Vous voyez, ces titres auraient pu être remplacés par d’autres : Crash, Spyro, MediEvil, bien que faisant l’objet de remakes, avaient aussi leur place.  Où sont Tomb Raider, FF VIII, FF IX, Legend of Dragoon pour les RPG ? Et dans ce domaine je n’aurais pas été contre un Chrono Cross ou un Xenogears. Pourquoi pas un Valkyrie Profile, en remplacement du premier Persona. Quand je pense que les joueurs japonais auront Parasite EveFinal Fantasy VII, c’est bien, c’est culte. Sauf qu’on le trouve à peu près partout maintenant, notamment avec les versions spéciales ( graphismes améliorés avec textures HD) et il n’est pas vraiment cher à l’achat. Rayman, c’est pareil, il est loin d’être rare.

Klonoa, Tombi, Tail Concerto, je pense aussi à vous. Et que dire de Symphony of The Night, considéré comme l’un des meilleurs Castlevania ?

Voilà. Il y avait tellement mieux à faire, tant la première PlayStation avait des hits à la pelle. Mais là, c’est trop moyen pour justifier le prix , même si, soyons honnêtes, la liste de jeux n’aurait pu en aucun cas contenter tout le monde. De plus, même si la plupart des jeux avaient bénéficié de textes en français ( voire de doublages pour MGS et Syphon Filter), nous n’aurons droit qu’aux versions américaines! Incompréhensible.

Toutefois, j’espère que si Sega parvient à sortir sa Megadrive « Mini » officielle, que l’éditeur suivra plus les traces de Big N que de Sony….

Pour finir, je vous mets le lien vers mon très estimé collègue bloggeur  Romain, qui a lui aussi écrit un article sur le sujet et encore plus incisif que le mien. Allez lui rendre aussi visite, ça lui fera plaisir.

La Megadrive fête ses 30 ans : mes jeux du cœur

J’aurais pu vous parler des polémiques jeux vidéo qui enflamment les réseaux sociaux en ce moment. Mais non, je vais vous parler d’autre chose. De la console 16 bits  qui a bercé toute mon adolescence : la Megadrive.  En effet, cette console fêtera ses 30 ans le 30 octobre prochain au Japon. Une trentenaire, certes, mais qui n’a jamais su percer dans son pays d’origine, dans lequel Nintendo a toujours dominé. C’est surtout en Amérique et en Europe qu’elle connaîtra le succès.Pour cela, Sega s’appuiera sur plusieurs piliers : Le premier, ce fut de s’attirer les faveurs d’Electronic Arts  qui publiera sur la console des jeux de sports de licences prestigieuses pour attirer le public nord-américain. On notera que la console sera rebaptisée aux US sous le nom de Genesis. Ensuite, un marketing fort et agressif, notamment aux States où la publicité comparative était autorisée. Le slogan « Genesis does What Nintendon’t » est  resté dans les mémoires. En France, on se souvient aussi du slogan « Sega, c’est plus fort que toi » ainsi que des pubs avec le punk halluciné qui se prenait des taules. Cette stratégie agressive sera reprise quelques années plus tard par un nouvel entrant : Sony.  Vu qu’on a désormais la PS4 de nos jours inutile de vous dire ce que ça donné… Mais revenons à notre 16 bits.

Sega_Mega_Drive_PAL

La console en elle-même se présentait comme un objet aux formes arrondies et faisant penser à quelque chose de moderne pour l’époque. Il faut avouer que la première version de la MD a toujours son petit côté charmant même trois décennies plus tard. J’ai toujours trouvé le look de la Megadrive 2 moins bien fait. La première version de la MD permettait aussi de brancher un casque audio sur la console. La manette, en forme de croissant, était alors plus ergonomique que les gros pavés de l’époque. Elle disposait d’une croix directionnelle circulaire permettant 8 directions et de quatre boutons : A,B,C, et Start. Plus tard, une manette 6 boutons sortira améliorant grandement le gameplay des jeux de combat ou de certains autres jeux.  La Megadrive embarquait un processeur très rapide, plus que celui qui sera mis dans la Super Nintendo. Cela permettait une fluidité à toute épreuve sur des shoot’em up, et sans ce processeur, sans doute Sonic et ses suites n’auraient pas été ce qu’elles sont devenues. J’arrête là pour la technique, il faut dire que c’est assez barbant pour un article de blog, et je ne suis pas là pour relancer la guerre qui faisait rage dans les cours de collège, je veux  juste lui rendre hommage, je vais donc vous parler des jeux du cœur, de mon cœur, sur cette console. Ces quelques jeux ne pouvant satisfaire tout le monde, merci de ne pas me reprocher de ne pas y avoir inclus votre jeu de la mort qui tue.

QuackShot (1991)

Quack Shot Starring Donald Duck présentation

Les jeux Disney ont toujours été sauf exceptions, des jeux de qualité sur Mega Drive. Alors, en tant que fan de l’univers des canards Disney, QuackShot se devait d’être là, et les raisons sont multiples : d’abord,  la réalisation globale est magnifique. Le jeu est coloré, les sprites sont énormes, les musiques très bien faites (mention spéciale au thème de la Transylvanie, lugubre à souhait). Ensuite, l’aventure est dépaysante et le level-design très bien pensé. On rencontre divers personnages de l’univers Disney et cet hommage à Indiana Jones se refait toujours avec le même plaisir.

Sonic the Hedgehog 2 (1992)

Megadrive_Sonic_the_Hedgehog_2031

Certains me diront que Sonic 3 et Knuckles est meilleur et tout et tout. D’accord. Mais Sonic 2  est sans doute l’épisode sur lequel j’ai passé le plus de temps. Notamment parce que mes parents ne m’ont jamais offert Sonic 3 à l’époque, qui coûtait plus cher que la moyenne des cartouches MD. Mais bref. Le jeu est plus long, plus beau, plus difficile aussi par rapport à Sonic 1. Le jeu ajoute des nouveautés comme le spindash et surtout un nouveau personnage jouable, Miles « Tails » Prower, qui se paie même le luxe d’apparaître sur l’écran de présentation. Je me souviens aussi des heures sur le mode deux joueurs du titre, avec son image écrasée et ses ralentissements…

LandStalker (1993)

Landstalker puits

Une grande aventure. Qualifié de  » Zelda de la Mega Drive » lors de sa sortie,  le jeu de Kan Naito avait une particularité : il était en 3D isométrique. C’est-à-dire une vue de trois-quarts, permettant de jouer sur les éléments du décor et les perspectives.  Il utilise la puce spéciale DDS-520 qui permettait un tel rendu. Le soft regorge de coffres à trésors cachés. Mais de Zelda, le titre n’en possède pas grand chose, en fait si ce n’est son héros elfique. Ce dernier part en compagnie de Friday, une nymphe des bois, à la recherche des trésors du roi Nole sur une île isolée. La seule princesse du jeu est une cruche. En gros, Lyle part dans un quête pour son profit à lui et lui seul. Bien entendu le méchant duc de Mercator ainsi que d’autres chasseurs voudront mettre la main sur lesdits trésors… Le jeu est bien réalisé, et possède des énigmes à s’arracher les cheveux. Ainsi que des phases de plates-formes bien reloues, mais bon, pour l’exploration, l’aventure et les découvertes, la MD tenait là son grand jeu d’aventure, qui avait eu le mérite aussi d’avoir été traduit en français.

Comix Zone ( 1995)

comix-zone023

Qualifié de  » Dernier grand jeu de la Megadrive », Comix Zone est un jeu surprenant qui n’a pas volé son appellation.  Skectch Turner, auteur de comics new-yokais, se retrouve aspiré dans sa propre bande dessinée et c’est désormais sa créature la plus redoutable, Mortus, qui tient le crayon. Il devra se frayer un chemin de case en case en résolvant des énigmes pour progresser, et passer les boss de fin d’épisode. Le jeu est d’une réalisation qui montre les capacités de la MD, avec des musiques « grunge »  qui ambiançaient les parties. Coups variés, utilisation d’objets,  voix, Comix Zone est un jeu assez court, mais difficile et dispose de deux fins différentes. Je me suis éclaté dessus comme un dingue. J’ai juste regretté l’absence d’un mode deux joueurs.

Streets of Rage 2 (1992)

streets-of-rage-2-arriere-cour

1992 fut l’année des suites pour deux licences Sega emblématiques de la console.  Mais des suites encore meilleures. C’était le cas pour Sonic ( voir plus haut)  mais aussi pour Streets of Rage. Comparer le premier SoR à celui ci reviendrait à comparer du pâté et du foie gras tant les améliorations sont nombreuses : quatre combattants, meilleurs graphismes, cris, musiques de folie avec un Yuzo Koshiro au meilleur de sa forme, mais surtout un gameplay soigné. A deux, le plaisir est encore plus grand. Le jeu démontre le meilleur de la Megadrive et ce n’est pas pour rien que j’y rejoue encore assez souvent histoire de distribuer quelques mandales virtuelles. Il n’y a pas à dire, ça défoule.

Aladdin (1993)

Aladdin (Europe)001

Dire que j’ai failli l’oublier… Pourtant, je suis un fervent défenseur de la version Megadrive d’Aladdin  par rapport à la version Super Nintendo.  Combien de temps passé à y jouer ? Certes, ce n’est pas le jeu le plus difficile de la console, mais on reste baba devant tant de beauté graphique, d’animations et de musiques restées assez fidèles au film ( bien que le processeur de la MD ne leur rende pas honneur).  Aladdin fait évidemment partie de mes jeux du cœur.

 

Voilà pour ma sélection mais il est vrai que la console a accueilli nombre de grand hits, et les jeux du cœur  varieront d’un joueur à l’autre, par exemple je suis sur que C2J aura une sélection différente de la mienne.  Vous pouvez retrouver la plupart de ces jeux dans les différentes compilations sorties par Sega sur consoles actuelles. 

La console a 30 ans, j’ai grandi avec, et pourtant, j’ai l’impression que les jeux cités n’ont pas vieilli d’un poil. Bref, la Megadrive nous rappelle qu’elle est une trentenaire toujours dans la fougue de sa jeunesse.

Et vous, quels ont été les jeux de cette respectable console qui vous ont vraiment marqués ?