Archives Mensuelles: août 2015

TFGA 11 : Les paradis de vacances pour joueurs (Julius)

Le soleil et la chaleur de cet été ont sans doute inspiré Alex pour ce TFGA d’août… Voici donc les lieux où on partirait bien en vacances. Mon agence de tourisme en a dégoté cinq qui vous feront voir du pays.

Bonjour et bienvenue chez VoyaJ, notre agence de tourisme virtuel ! En cette fin d’été, vous vous dites que partir en vacances pour des lieux encore chargés de mystère mais pas encore trop prisés des touristes serait une bonne idée ? J’ai pour vu le top 5 de cet été des lieux insolites qui ont le plus plu à nos clients.

5) Columbia- BioShock Infinite

Si vous aimez la vie au grand air, l’altitude et que vous cherchez du repos, pourquoi ne pas visiter Columbia, la célèbre cité céleste ? Découvrez l’aérotram, ses quartiers suspendus, ses monuments géants, ses mécanismes d’autrefois, dans un ciel toujours bleu. Prendre un café en terrasse n’a jamais été aussi agréable. Columbia, une ville douce comme un bonbon pour oublier tous vos soucis, une bouffée d’air frais dans votre quotidien.

Bioshock Infinite Columbia

4) Asgard et Midgard : Valkyrie Profile

Deux mondes pour le prix d’un, vous vous rendez compte ? Dans Valkyrie Profile, vous pourrez explorer la richesse de Midgard, de son patrimoine, de ses régions, de ses monuments. Partez sur les traces du Ragnarok, l’ancienne guerre des dieux. Irez vous vous recueillir devant la tombe de Platina dans le Weeping Lilly meadows ? Visiter les îles de l’Est ?

Asgard est cependant d’accès plus restreint, et peu de lieux sont ouverts au public mais la Cathédrale d’Odin, le Palais des Géants ou l’Yggdrasil sont ouverts.

Weeping_Lily_Meadow

3) Ivalice- Final Fantasy Tactics/ Final Fantasy XII/ Vagrant Story.

Ivalice est un endroit remarquable par la variété de ses architectures, de ses paysages et des gens qui y vivent. Vous voulez faire un trek dans la jungle de Golmore ? De l’alpinisme dans les Gorges de Paramina, ou explorer le patrimoine architectural d’Archadès, de Dalmasca ou de la région de Valendia ? Traverser le désert à dos de chocobo ? Ou même bronzer sur les plages de sable blanc de la côte de Phon ? C’est bien simple, Ivalice vous permet de tout faire. Je ne vous ai même pas mentionné les temples des rois de naguère eux qui ont forgé l’histoire de ce lieu,ou les différentes curiosités naturelles de ce monde. Pour un peu une vie ne suffirait pas à tout voir ! Et grâce à Air Ivalice, vous atteindrez les diverses destinations en un rien de temps !

Pharos_at_ridorana

2) Bordeciel-Skyrim

Combien d’heures n’ai-je passées dans Skyrim ? Je ne saurai dire. Toujours est-il que cette province du nord de Tamriel abrite des nordiques fiers et orgueilleux, mais c’est surtout une richesse sans précédent : hautes montagnes, villes et ruines millénaires de plusieurs civilisations, l’amateur de vieilles pierres trouvera de quoi visiter, de quoi commenter au niveau architecture. La faune et la flore valent aussi le détour. Le climat nordique en fait une région climatisée en cas de fortes chaleurs ailleurs en été. De plus, profitez du confort des auberges chauffées et du chant des trouvères pour égayer votre repas qui est réputé bien copieux. Bordeciel, une étape rafraîchissante au cœur de votre été.

Je me dois toutefois de vous informer des précautions prendre si vous voyez un dragon :

Les dragons pullulent en Bordeciel et ce sont des animaux puissants. Si vous en voyez un, n’intervenez pas vous-même, voici ce que vous devez faire :

mettez-vous à l’abri, ne laissez pas sortir vos enfants et attendez que le monstre passe, ne cherchez pas à attirer son attention. Vous êtes autorisé à demander asile à l’habitant, ceci étant un cas de force majeure. Parlez-en à un garde, à un soldat ou à un Dohvakhin, qui sont habilités à tuer les dragons trop menaçants envers les gens.

Ceci était un communiqué de l’office de tourisme de Bordeciel.

Markarth

1) El Nido –Chrono Cross

Et la destination vers le monde de Chrono Cross arrive chez nous en première position ! voyage dans les tropiques ça fait rêver ! Quasiment toute la carte est faite d’îles et il n’y a qu’à voir comment sont vêtus les habitants des différents lieux pour deviner qu’il ne fait pas froid dans ce monde…Un monde basé sur la mer, toujours bleue et chaude, des plages de sable blanc mais attention, certains lieux sont toutefois déconseillés à la visite, comme la Mer d’Eden, qui n’a rien d’un paradis, ou la Mer Morte, qui l’est vraiment… Cela n’enlève rien à la beauté des îles et des lieux qui sont ouverts aux touristes. Vous pourrez même converser avec de sympathiques dragons. Pour la plongée rien de mieux qu’un tour dans le Triangle d’El Nido pour y observer la faune sous-marine. El Nido, un véritable nid d’amour pour les touristes.

OpassaBeach

Voilà le top des destinations chez nous. Le Far-West et les environnements urbains sont en léger déclin mais ils sont au top chez nos concurrents et néanmoins amis. N’hésitez pas à aller les voir… A bientôt pour un prochain TFGA.

Publicités

[critique livre] Yoshitaka Amano, au delà de la fantasy

Le fait de jouer à des jeux vidéo permet aussi de sortir de cette zone de confort et de découvrir certaines personnalités. Lorsque j’ai commencé à jouer à Final Fantasy, un nom est vite apparu : Yoshitaka Amano. Qui était-il, cet homme qui faisait toutes les illustrations des logos de la saga ? Les magazines mettaient même dans les années 90 certaines de ses œuvres pour illustrer un jeu de la saga.

Son style particulier m’a tout de suite plu. Amano fait désormais partie de mes artistes préférés tout genres confondus. D’ailleurs, une de ses illustrations était la photo de mon premier blog lorsque j’ai commencé à écrire sur le net, il y a 10 ans de ça. Pendant longtemps, je me suis demandé qui aurait le courage en France de faire une biographie de l’artiste.

Eh bien, je ne peux que remercier Florent Gorges pour cet ouvrage, Yoshitaka Amano : Au-delà de la fantasy, qui est de plus sa biographie officielle. Il lui aura fallu plus de deux ans de travail pour nous sortir cet ouvrage somptueux.

Non seulement, le livre est beau, bien mis en page, bravo au maquettiste, avec un bel équilibre texte/photos, mais surtout, c’est l’occasion d’en apprendre plus sur l’artiste lui-même. Sur son activité, ses œuvres, ses travaux (il n’a pas  travaillé que sur Final Fantasy), ses relations avec sa famille mais aussi celles qu’il a eues avec Squaresoft, notamment avec Hironobu Sakaguchi. 

Personnage fascinant, Yoshitaka Amano vous invite dans son monde grâce à ce livre passionnant de bout en bout. Je ne peux que vous inciter à le découvrir et ce très bel ouvrage vous en apprendra plus que vous ne pourrez l’imaginer. 

yoshitaka amano cover

Yoshitaka Amano, au-delà de la fantasy

Auteur : Florent Gorges

Genre : Biographie

Éditeur : Editions Pix’n’Love

Nombre de pages : 320

Prix : 39,90 € (édition simple) 69,90 € ( édition avec artbook et documentaire sur l’artiste en DVD ) 99, 90 € (édition « Fantasy », épuisée). 

Quelque chose à vous dire… ( Julius)

Voilà je tenais à vous dire une chose. J’ai une PS4 depuis quelques jours maintenant.

« Quoi ? Mais tu es fou Jul! Tu fous déjà rien de tes journées et tu t’achètes une console de jeux ?C’est pas avec ça que tu va trouver un boulot! »  Quitte à faire dans le cliché, autant y aller franchement. La réalité est plus complexe que ça. 

Déjà, au niveau pécuniaire, sachez que si je suis « fou », je ne suis pas « inconscient ». J’ai regardé ma situation pour voir si c’était possible de payer en plusieurs fois, mais si ça m’avait mis dans le rouge je n’aurai pas tenté. 

Ensuite, j’ai une activité de rédacteur officielle sur un site de jeux. Depuis fin mai je rédige des news, fais des fiches de jeux, mais j’aimerais aussi à terme pour tester des jeux pour eux. Il était donc acquis qu’à plus ou moins court terme, j’achète une PS4 ou une Xbox One, pour aider l’équipe qui m’aide aussi beaucoup en retour, merci à eux.  Et cela n’empêche pas NON PLUS  une recherche d’emploi.

Dans l’offre dont j’ai bénéficié le tout comprenait : une console avec disque dur de 1To (la Ultimate Player Edition), un jeu au choix ( j’ai pris The Witcher 3 mais je pense que pour ceux qui me connaissent, ça ne les étonnera guère) une deuxième manette incluse et 1 an d’abonnement au PS+. Quelqu’un pour un jeu de baston, à tout hasard ? 

Mes premières impressions sur la bête :

Ce n’est pas une petite console. Oh elle n’est pas aussi lourde que la PS3  » fat » que j’ai eue au début, mais assez encombrante. Mon « gaming corner » étant assez réduit, j’ai du réarranger l’endroit. Le design en lui-même est plutôt bon, je trouve. Mais pourquoi ont-ils mis un bouton d’allumage aussi étroit ? Ce n’est pas facile avec mes gros doigts… Je fais avec la manette, c’est plus pratique. 

Bien entendu, si vous avez déjà un compte PSN, il vous suffit de vous connecter avec vos identifiants et la console vous retrouvera vous, vos trophées et le reste. Le menu de navigation est  nettement plus ergonomique que sur la PS3, et aussi plus rapide. Un bon point, si vous laissez la console en veille, vous pouvez laisser l’alimentation des prises USB pour recharger les manettes. 

Parlons en de la manette, tiens. Les boutons « Start » et  » Select » ont été remplacés par les boutons  » Options » et  » Share ». Le premier a un nom transparent, le deuxième permet de partager sur les réseaux sociaux  soit des captures d’écran, soit des films vidéo car la console enregistre votre session de jeu en temps réel. Pratique.

Entre les deux, nous avons un pavé tactile avec diverses fonctions, comme afficher le menu de jeu dans The Witcher 3, par exemple. Elle dispose aussi d’une diode qui change de couleur selon l’ambiance du jeu en cours… Assez cosmétique mais pas si mal. Pour le reste, nous retrouvons ce qu’il y avait déjà sur la DualShock 3 (boutons,croix, sticks analogiques). 

Mais la PS4 offre d’autres fonctions intéressantes, comme commencer à jouer à un jeu alors que le téléchargement est en cours, ou invitation d’un ami pour une aide dans un jeu même si vous ne le possédez pas, pour une durée de 60 minutes. 

J’espère en découvrir d’autres.

J’ai commencé The Witcher 3 et j’aime bien, mais je n’en suis qu’au début. Je n’ai pas encore terminé la quête du griffon, c’est dire… Mais peut être que si j’avance bien, une critique sur ce blog peut être envisageable… 

Et ce n’est pas parce que j’ai une PS4 que je renie les anciens jeux et les anciennes consoles, loin de là. C’est même mal me connaitre.J’aime et j’aimerai toujours les jeux vidéo, qu’ils soient récents ou anciens. Je reste joueur avant tout. 

Mais je tenais à mettre les choses au point. Merci de m’avoir lu.

the-witcher-3-wild-hunt-42045-wp

Julius

[critique navet] Les 4 Fantastiques

Autant le dire tout net : Nous tenons là un navet intégral signé Fox et mettant en scène des héros Marvel. Qui montre que la licence des 4 Fantastiques est maudite, et que « Trank » ne s’appelle pas « Whedon ».
Avez-vous déjà vu un film de super-héros où il ne se passe quasiment rien sur 90 minutes alors que le film en compte 100 ? Maintenant oui. Même l’exploration de la planète inconnue est à bailler d’ennui, et surtout, on ne voit pas DU TOUT ce qui va se passer…
Pour le reste, c’est tellement lent qu’on s ‘ennuie. Ça parle pour ne rien dire, c’est mou du genou, et on passe son temps à ce demander quand cela va enfin décoller. J’ai baillé plusieurs fois, et ce n’est pas la faim ou la fatigue qui en étaient la cause, mais l’ennui profond que suscitait le film… Je n’étais d’ailleurs pas le seul dans la salle.
Je n’en reviens pas d’un tel ratage. Pourtant, je suis plutôt bon public, j’apprécie les films Marvel et dernièrement, j’ai apprécié Pixels et Ted 2, mais là, ne me demandez pas de dire que le ciel est vert alors qu’il est bleu. Je sais qu’il est plus facile d’écrire une critique négative que positive, mais je ne peux défendre l’indéfendable. 
Faire la genèse des héros, je veux bien, mais ce n’est pas une raison pour nous infliger ce que j’ai vu. Et lorsque le film décolle enfin, c’est lorsque Fatalis apparaît, parce qu’il faut bien un méchant et une scène de baston finale. Comprenez par là que le méchant repart aussi vite qu’il est venu en moins de 10 minutes!!!! Vous ne rêvez pas, il n’y a aucune scène de baston dans ce film à part celle là. Et encore, elle est très vite expédiée.
Niveau réalisation, il y a aussi à redire : l’actions e passe dans 3 décors à tout casser ( bon allez, 4), et Trank trouve le moyen de louper son intégration des personnages sur des CGI ( la planète inconnue est un monument de ratage), Beltrami et son pote nous ont pondu une musique insignifiante.
Et le pire c’est qu’il n’y a même pas de scène post-générique. C’est bien simple, le moment que j’ai préféré de la séance, ça a été… la diffusion de Clubbed to death de Rob Doughan en version longue pendant l’attente des pubs.
Bref, Avec Les 4 Fantastiques, Josh va se retrouver dans la fosse, Trankille ( j’assume ce calembour) signant un des pires films de 2015 et le pire film de Marvel de ces dernières années, sur d’y retrouver John Moore, mais pour lui, c’est une autre histoire…

Disposant d’un Pass illimité, je peux me permettre ce genre d’erreur. Mais j’ai tout de même mal pour ceux qui raffolent des  films avec des super héros et qui ont payé plein pot (11 € par chez moi)  pour voir cette escroquerie…

affiche les 4 fantastiques

Les 4 fantastiques

Réalisation : Josh Trank 

Avec : Miles Teller, Kate Mara, Michael B. Jordan…

Genre : navet

Durée : 1h39

Distribution : Twentieth Century Fox France

 

Gamer Tag (C2J)

A peine rentré de vacances que Julius me tague pour participer au questionnaire du Gamer Tag. Je ne suis pas homme à reculer devant un challenge, je vais donc relever le gant et répondre aux 10 questions posés.

 

 

1. A quels jeux joues-tu le plus en ce moment ?

En ce moment, je pratique un peu sur plusieurs tableaux. Par exemple, je me suis remis un peu sur les Assassin’s Creed, histoire de passer en revue un peu la saga. Côté PC, j’ai passé pas mal de temps récemment sur Her Story, un jeu d’enquête assez novateur et très intéressant. Et en portable, je me suis plongé récemment dans Half-Minute Hero, un J-RPG déjanté sous amphétamines sorti sur PSP.

 

Half-Minute-Hero

 

2. A quels jeux jouais-tu quand tu étais enfant ?

Mon CV de Gamer commence aux environs de mes 4 ans avec un Amstrad CPC de seconde main que mon Grand-père avait ramené à la maison. Dessus, je me suis essayé à tous les classiques de la machine, comme Boulder Dash, Barbarian ou encore Fruity Frank, qui est un peu devenu le jeu de la famille.

Fruity-Frank

 

Quelques temps plus tard, je rentrais dans le monde des consoles avec la MegaDrive et Sonic The Hedgehog. Ma famille a bien entretenu ma passion puisque j’ai pu toucher à bon nombre des plate-formes de l’époque : NES, Super NES, Master System, Game Boy et j’en passe. Par la suite, j’ai découvert les jeux de gestion PC ainsi que les émulateurs qui m’ont permis de découvrir des jeux dont je n’avais même pas conscience, comme Final Fantasy 6 ou Chrono Trigger.

 

Chrono-Trigger-gameplay

 

3. Quel est ton top 3 jeux vidéo ?

Houlà, c’te gageure. J’ai trop bourlingué ma carcasse à travers les différentes plate-formes qui existent ou qui ont existé que je ne peux départager qu’à l’affectif. Allez, essayons de faire les choses bien :

Streets of Rage 2 : Il est difficile de nommer des jeux qui personnifient la quintessence de leur genre, mais Streets of Rage 2 peut, à mon sens, être nommé comme faisant partie de ce cercle très fermé. Des graphismes magnifiques pour la MD, une bande-son mythique et un Game Design quasi-parfait, il n’en faut pas plus pour qualifier ce jeu comme étant le porte-drapeau des Beat’em-Up.

SoR2

Dark Chronicle : Ce fut l’un de mes premiers jeux sur PS2, mais ce jeu m’a littéralement envoûté à l’époque. C’est possiblement l’un des jeux les plus riches de la console. L’univers y est aussi tellement cohérent et l’histoire est tellement bien menée qu’une fois accroché, impossible de laisser tomber. Si j’avais encore une PS2 en état de marche, nul doute que je m’y remettrais un de ces quatre.

Dark Chronicle

EarthBound : Si je mets ce jeu dans mon Top, ce n’est pas à cause de Monsieur Iwata (qui a permis en grande partie à ce jeu d’exister), mais bel et bien que ce jeu est pour moi une pépite. Non seulement, c’est un jeu très drôle, qui ne prend pas au sérieux mais c’est aussi un Game-Design assez novateur (avec notamment une gestion du farm assez unique) et surtout un univers jusque-là peu exploré dans les RPGs, j’ai nommé l’époque contemporaine (avec une bonne dose de liberté quand même), et pour moi qui sature un peu de l’Heroic-Fantasy, j’ai accueilli ce jeu comme une bouffée d’oxygène.

 

Earthbound

 

4. Quelle est ta dernière découverte ?

J’en ai parlé plus tôt, c’est Her Story sur PC. C’est un jeu qui vous place dans la peau d’une personne qui se retrouve à mener une enquête sur un événement qui eut lieu dans les années 90. Or, la seule chose à laquelle nous ayons accès, c’est une base de données d’extraits d’interrogatoires d’une femme. Le but étant, grâce à des mots-clés, de visionner ces extraits, de dénouer les nœuds de l’affaire et trouver le fin mot de l’histoire par nous-même, car le jeu ne vous donnera pas de solution tout rôti dans le bec.

 

her-story-header

 

5. Dans quel jeu aurais-tu aimé avoir un rôle ?

Je le dis tout net, dans un des Monkey Island. Si je devais en choisir un, je dirais le 3ème épisode : The Curse of Monkey Island. J’aime les univers délirants et l’univers de la Piraterie me fascine, donc je me serais bien vu rencontrer Guybrush Threepwood…

 

Monkey Island

 

6. Quelles consoles possèdes-tu ?

A l’heure actuelle, j’ai une PS3, une Xbox 360, une MegaDrive, une 3DS, une PSP et une PS Vita. J’aimerais bien agrandir ma collection mais je manque de moyens et de place.

 

 

7. Es-tu davantage PC ou consoles ?

Consoles, sans hésiter. Le délire de « PC Master Race » m’a fatigué depuis le départ, même si je comprends d’où ça vient. Néanmoins, je pense que chercher à se diviser est le meilleur moyen de ne pas résoudre les différents problèmes du Jeu Vidéo en général, mais je digresse. Disons simplement que le jeu sur Console correspond mieux à ma façon de jouer, tout simplement.

 

 

8. Préfères-tu jouer seul ou entre amis ?

En général, je préfère le jeu vidéo en solitaire. Non pas que je sois asocial, mais je pense que le solo favorise l’immersion dans l’univers proposé. Après, je pense que le jeu vidéo ne déroge pas des autres types de divertissement existants. Certains jeux sont faits pour être savouré en solo, d’autres sont faits pour prendre plaisir à plusieurs. Et de temps à autres, ça ne fait pas de mal de jouer du pad à plusieurs, il suffit juste que le jeu soit adapté à cela, car rien de pire qu’un jeu qui se force à faire du multi pour du multi.

 

 

9. Avec le recul,sur quel jeu as-tu passé le plus de temps ?

Difficile de répondre à cette question, j’ai jamais tenu les comptes. Si je devais parler en matière de temps absolu, je dirais Dark Chronicle. Après, si on parle d’un jeu que lequel j’ai passé plus de temps que je n’aurais dû en temps normal, je dirais GTA Vice City. Il m’a souvent pris l’envie d’allumer la console et de juste faire un tour en ville, à errer sans but, du bon son dans les oreilles, car le jeu en est rempli.

 

Grand-Theft-Auto-Vice-City-Free

 

10. Quel est le jeu que tu comptes bientôt t’offrir ?

J’ai pas vraiment d’achat prévu dans un avenir proche. Cela fait un moment que je n’ai pas acheté de jeu sorti alors fraîchement et pour le moment, rien ne me fait suffisamment envie pour céder à la tentation dans un avenir proche. Le seul jeu que je vois me faire céder dans l’avenir serait Kingdom Hearts 3.

Et voilà qui conclut ce Gamer Tag. Puisqu’il faut nommer deux personnes, je vais donc nommer Bugs Riku, une streameuse et amie de longue date et Linsky, Gamer à poil dur.