[Gros coup de gueule] Arrêtons avec les NFT !!!

Bon… Avant toute chose, je vous souhaite à toutes et tous une très bonne année 2022, même si le COVID rend ces temps difficiles. Puisse t-elle vous apporter bonheurs et réussites…

Et l’année en matière de jeux vidéo elle commence fort. Fort, parce que Konami décide de nous chier littéralement à la gueule. Je m’excuse de cette vulgarité, mais rien d ‘autre ne vient. En effet, la firme, qui n’est plus que l’ombre d’elle même, vient d’annoncer qu’elle allait fêter les 35 ans de Castlevania avec… des NFT. https://twitter.com/gautoz/status/1479022986380419072?t=UDrHwsKYEPxAprL7C0sj8Q&s=19

Vous avez bien lu. Des NFT !!! Mais on se moque de qui, par Jupiter ? Lorsque je vois de plus en plus d’éditeurs céder à ce truc, j’ai vraiment envie de pleurer! Mais c’est quoi des NFT allez-vous me dire ? NFT signifie Non Fungible Token. C’est une sorte de crypto-monnaie, un peu à l’instar des Bitcoins. Je vous la fais courte parce que l’économie mondiale et moi ça fait souvent deux, mais en gros, comprenez que ce système va amener de la spéculation dans le monde du jeu vidéo. Et une spéculation virtuelle, qui plus est. Autrement dit, une arnaque, dans laquelle peu vont gagner beaucoup, et où beaucoup perdront gros. Je n’en reviens pas. Comment peut-on proposer aux joueurs d’investir par exemple, dans une image du château de Castlevania ? Comment ne pas fêter l’événement dignement, en proposant des jeux gratuits par exemple ? On parle de Castlevania bordel ! Une des nombreuses sagas , au départ exclusive à Nintendo, avec laquelle pas mal de joueurs ont forgé leur amour du jeu vidéo! Je me sens insulté, pas vous ?

Mais d’un côté, qu’attendre de Konami de nos jours ? La firme est au fond du trou. Elle a abandonné quasiment toutes les licences qu’elle possédait. En 2021, elle a lancé le successeur de PES, e-Football, dans un état catastrophique et un contenu minable. Chez EA, on rigole. Hideo Kojima s’est barré, et je me dis que finalement le Pachinko ce n’était pas si mal en fait…

Ce logo vous évoque des souvenirs ? A moi aussi.

En réalité, les NFT sont le point final de ce qu’est le capitalisme débridé dans le jeu vidéo. Ce loisir coute déjà cher, les jeux peuvent désormais aller jusqu’à 80 € neufs sur le dernières consoles mises sur le marché. Beaucoup de titres proposent des DLC histoire de prolonger le plaisir. Mais au moins, ces derniers ne sont pas obligatoires, même s’il n’est pas normal de payer au final deux fois le prix du jeu pour les fans acharnés ( coucou Bobby, tu t’en sors comment avec les affaires que tu as aux fesses? ). Beaucoup de jeux ne sortent pas finis, même après des années de retard, il n’y a qu’à voir l’état technique initial de Cyberpunk 2077 sur PS4 et Xbox One. On parle de Rockstar qui a lancé une GTA Trilogy vendue au prix fort et blindée de bugs et de glitches qui n’existaient pas dans les jeux d’origine? Résultat, on installe le jeu, on veut le lancer et… Ah non, deux heures d’attente pour charger la mise à jour 1.01 de 6 Gigas. Dire qu’il n’y a pas si longtemps, on mettait une cartouche ou un CD, on allumait, on jouait quasiment immédiatement… Le rétrogaming, ça a du bon…

Où et comment en est-on arrivés là ? Les DLC se sont imposés avec notre complicité à nous, les joueurs. Comment disait Coluche, il aurait juste suffi de ne pas acheter pour que ça ne se vende plus. Il faut à tout prix qu’un jeu soit rentable. Mais même rentabilisé, ça n’empêche pas certains de sortir un réédition du jeu à l’occasion d’un anniversaire ou d’une version GOTY et de refaire passer les joueurs à la caisse en payant plein pot pour la troisième fois au moins. Oui, Skyrim, c’est bien de toi que je parle.

Alors, allons nous être complices des NFT, un système dont on ne sait quasiment rien ? Allons nous accepter que certains se moquent ouvertement de nous ? Personnellement, j’espère que ce système ne prendra jamais et se cassera la gueule. Quitte à ce que certains éditeurs perdent gros, ça leur apprendra. A force de trop vouloir jouer et de prendre les gens pour des idiots… J’ai beau adorer les jeux vidéo, ce loisir me dégoûte tout de même un peu.

Je crois que j’ai tout dit sur le sujet. Pour finir, sachez que ces propos n’engagent que moi et ne sauraient être la vérité absolue. Mais il fallait que je le dise.

À propos de Julius

Gamer aimant les jeux actuels et rétro, aimant aussi le cinéma les chats, la photo. J'écris aussi. Pour moi, ici, et aussi ailleurs.

Publié le 07/01/2022, dans Jeux vidéo, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :