TFGA #17 : Ensemble, c’est mieux

Voilà un sujet intéressant pour ce TFGA 17 : Les duos mythiques du jeu vidéo. D’ailleurs, quand on voit le chiffre de ce TFGA, « 17 », c’est vraiment « 10+7 » associés. Un vrai duo de nombres donc… mais je m’égare, nous ne sommes pas ici pour faire des mathématiques. Voici donc ma sélection de couples de personnages. Vous verrez qu’il y a d’autres duos que Mario et Luigi… Mais attention, pour certains jeux, il se peut que certains textes contiennent des spoilers si vous n’y avez pas joué…

5. Héros Disney :Mickey et Donald, World of Illusion

Mickey Mouse - World of Illusion000

Après avoir eu chacun leur jeu en solo sur Megadrive, à savoir Castle of Illusion et QuackShot, Sega tente sur cette même le crossover entre les deux héros Disney que sont Mickey et Donald, pour donner World of Illusion fin 1992. Le réusltat est à la hauteur de ses deux grands frères : un jeu splendide, très bien réalisé mais un poil facile, la difficulté devant convenir aussi bien aux enfants qu’aux parents. Et  comme c’est un jeu Disney, la violence est bannie et vous battez les ennemis à coups de cape de magicien (rouge pour Mickey, bleue pour Donald) qui se transforment alors en papillons. Mieux encore, vous pouvez y jouer à deux. Et l’ingéniosité du programme, c’est que les niveaux changeaient, forçant les joueurs à mettre en place une coopération entre eux pour certains passages. Et ça c’était très bien.

Un duo de mon adolescence que je ne pouvais pas oublier dans ce classement.

4. Bromance : Edgar et Sabin, Final Fantasy VI

Final Fantasy III_00013

Deux frères que tout oppose. Le premier est roi du royaume de Figaro et mène une lutte contre l’Empire en jouant un double jeu. Il est également un génie de la mécanique. Le second est son jumeau, mais a préféré laisser le trône pour profiter de sa liberté. Il est devenu un champion d’arts martiaux. Les deux frères se retrouvent au début de Final Fantasy VI lors du combat contre Vargas. Dès lors, ils feront l’aventure ensemble.

Edgar et Sabin sont deux combattants qu’il faut avoir dans une équipe, tant ils font mal. Le premier avec ses « outils » est bien pratique pour neutraliser les groupes d’ennemis, et Sabin dispose de coups spéciaux qu’il faut faire à la manette comme dans Street Fighter II. Et il fait d’énormes ravages. Leur relation est très bien retranscrite et leur passé raconté le long du jeu. Si vous revenez à Figaro après les événements de Narshe avec Sabin dans votre équipe, cela lui rappellera des souvenirs… Le duo sera d’ailleurs régulièrement séparé par les besoins du scénario.

3. L’anti-duo : Byuu et Yoyo, Bahamut Lagoon

ATTENTION SPOILERS !

Bahamut Lagoon (Japan) [En by DeJap+Neill Corlett+Tomato v1.3] (Emulator Edition)_00025

Qui ça ? Et de quel jeu ? Bon alors, Bahamut Lagoon, il y a une critique sur ce blog. C’est un T-RPG sorti sur le tard, début 1996 (20 ans… bordel ça passe vite!), sur Super Famicom et ne franchira jamais les frontières du Japon, les consoles 32 bits étant déjà en place, notamment en occident. Bref. Byuu, c’est le nom du héros par défaut, et Yoyo celui de la princesse de Kana.

Un duo mythique parce qu’en réalité, c’est un « anti-duo ». Parce que si Bahamut Lagoon commence de façon conventionnelle ( méchant empire, groupe de rebelles, etc.), le jeu vire petit à petit dans une direction qui fait tout pour surprendre le joueur. A commencer par le scénario. Et la relation entre le héros et la princesse. Alors que nous pensions tous que Byuu et Yoyo se marieraient un jour, comme le montre un très joli flashback du début du jeu se passant devant une cathédrale céleste, il n’en sera en réalité rien. Pourquoi ? Parce qu’au cours de sa captivité, qui a tout de même duré plusieurs années, nous apprenons que Yoyo est tombée amoureuse d’un autre, Palpaleos, le bras droit de l’empereur Sauzer…. Et lorsque que ledit Palpaleos rejoint les rebelles, forcément, l’autre blonde, elle ne quittera plus son amoureux. Byuu, incarné par le joueur, n’aura droit à qu’à de piètres excuses. Mais finalement, il réussira a noyer sa déception en se trouvant une mission bien plus noble encore … Pour le savoir, faites-le jeu…

2. Héros Sega : Sonic et Tails

Megadrive_Sonic_the_Hedgehog_2000

A l’instar des frères plombiers chez Nintendo, Sega tient aussi son duo de mascottes. Tails, apparu dans Sonic 2 et même jouable en solo ou par un deuxième joueur dans la version Megadrive, est le complément idéal du hérisson bleu. Moins rapide, certes, mais tellement mignon qu’on ne peut que craquer. Et surtout, Tails devient indispensable à Sonic notamment dans Sonic 3 pour battre le boss de Marble Garden. Le renard portera alors le hérisson à bout de bras, avec ses queues en hélice pour voler, capacité qu’il obtiendra définitivement.Dès lors, Tails a gagné ses galons de compagnon inséparable de Sonic. Dommage toutefois que Sega n’ait pas réservé au renard un traitement digne de ce nom notamment dans les épisodes 3D… Mais Sonic et Tails ne pouvaient pas manquer ce classement, d’autant que je ne compte plus les heures passées sur Sonic 2, en solo ou en mode deux joueurs  avec ma sœur. Il était très mal fait avec une image écrasée et  des ralentissements, mais on s’éclatait quand même…Que de souvenirs…

1. A L’ombre  des cœurs : Yuri et Karin, Shadow Hearts Covenant

ATTENTION SPOILERS !

shadowhearts2_conceptart_x92vrEt un couple de RPG un ! Oui, mais celui-ci est un duo particulier. shadowhearts2_conceptart_vxQ7HLorsque Covenant commence, six mois se dont écoulés depuis le premier Shadow Hearts. Je ne reviendrai pas en détails pourquoi les jeux sont à faire et pourquoi Covenant surpasse son aîné, vous avez les critiques sur le blog pour ça. Il n’en reste pas moins que le couple Yuri/Karin reste un des plus marquants du genre. Leur rencontre se fait de façon fortuite. Yuri a perdu Alice, qui s’est sacrifiée pour contrer les plans du diabolique Albert Simon. Il mène sa misérable existence à Domrémy, en France où il protège le village des invasions allemandes, la Première Guerre Mondiale ayant éclaté. Lorsque le bataillon du lieutenant Karin Koenig arrive, tout bascule. Dans un premier temps, Karin sera fascinée par Yuri et ses pouvoirs particuliers. Petit à petit, cela se transformera en amour. A tel point qu’elle lui révélera ses sentiments à la fin du jeu.

Mais il y a deux problèmes. Le premier, c’est qu’il s’agit d’un amour à sens unique. Yuri n’a pas de sentiments pour Karin, lui qui ne pense qu’à Alice. Qu’il aimerait bien voir revivre, d’ailleurs… Le deuxième, c’est que le jeu nous fait clairement comprendre que cette relation pourrait bien être contre-nature. Notamment dans une des deux fins, où Karin rencontre le père de Yuri. Ce qui veut tout dire…

Le duo est très travaillé, c’est un fait. Jusque dans l’ambiguïté de leur relation. Et là on ne peut dire que bravo aux programmeurs et aux scénaristes. Si avec ça vous n’avez pas envie de faire le jeu ou plus largement, la série Koudelka/Shadow Hearts

 

J’aurais pu mettre d’autres duos, comme Joel et Eilie de The Last of Us, Jade et Pey’j de Beyond Good and Evil, ou Jak and Daxter, parmi les jeux auxquels j’ai joué. Mais le classement limitant à 5 le nombre de choix, j’ai dû faire une sélection drastique. Ene spérant comme toujours que cela vous donne envie de découvrir les titres cités. Voilà, à bientôt pour le dix-huitième TFGA.

À propos de Julius

Gamer aimant les jeux actuels et rétro, aimant aussi le cinéma les chats, la photo. J'écris aussi. Pour moi, ici, et aussi ailleurs.

Publié le 21/02/2016, dans Divers, TFGA. Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. misskillzone76

    Je t’avoue qu’il y a beaucoup de duos de ton top que je ne connais pas. Cela dit tu me les fait découvrir et ça donne envie de les connaître un peu mieux. Castle Of Illusion, quelle merveille ce jeu, je l’adorais étant enfant. Ça rajeunît pas tout ça. ^^

    • Non, ça ne nous rajeunit pas… Et je suis content si je te fais connaitre des jeux, c’est un peu le but du TFGA je pense, faire connaitre des jeux aux lecteurs. 🙂

  2. Que j’adore lire tes articles, on y apprend à chaque paragraphe. Ton expérience est très impressionnante, je suis fan 🙂

    Mais par contre … je ne connaissais qu’un duo, heureusement pas des moindres : Edgar/Sabin. Les commentaires que tu fais sur eux m’ont fait sourire car ils étaient dès que possible ensemble dans mon équipe car en effet entre les coups de Sabin et l’arbalète d’Edgar, les dégâts pleuvaient en face, un vrai massacre 😡

    Félicitations pour la rédaction de ce classement !

  3. Grâce à toi, je vais essayer de découvrir ce « Shadow Hearts » dont on m’a tant parlé ^^

    • N’hésite pas, les jeux peuvent se trouver et ne cotent pas très cher. Sauf pour Koudelka sur PS1, qui est vraiment rare. Attention toutefois pour le premier SH, son aspect technique a de quoi faire peur et sa trad en français n’est pas compréhensible, il vaut mieux le laisser en anglais. Les autres font largement mieux dans ses domaines et le III est resté, en revanche, uniquement en anglais.

  1. Pingback: TFGA n°17 – Mes duos mythiques « Daily Moogle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :