Archives du blog

[Brief-Ring Saison 3 Episode 4] WWE Extreme Rules 2014

Cette année, Wrestlemania fut un show riche en moments intenses : La consécration de Daniel Bryan, la domination du Shield, l’explosion de Cesaro et surtout, un événement tellement énorme que même la presse française en a parlé, la défaite de l’Undertaker dans son jardin face à Brock Lesnar. Le Raw du lendemain a aussi apporté son lot de surprises, mais j’aurai l’occasion d’en reparler. En tout cas, focalisons-nous maintenant sur le prochain Événement Spécial (puisque c’est comme cela qu’il faut les appeler maintenant) de la WWE, Extreme Rules. Au programme, 8 matchs dont nous allons nous entretenir tout de suite.

WWEExtremeRules2014-640x360

Pre-Show Match

« WeeLC » Match

El Torito vs. Hornswoogle

20140428_ToritoSwog_Homepage

J’avoue, j’ai beaucoup de mal à me prononcer sur ce match. D’abord, parce qu’il oppose deux Superstars qu’on a pas l’habitude de voir catcher, c’est-à-dire Hornswoogle et El Torito, les deux lutteurs de poche de la WWE. Ensuite, parce que la stipulation est une première (il s’agirait d’un genre de TLC Match mais adapté au format réduit des deux protagonistes). Enfin, parce que on en est à une victoire partout entre les deux. Donc je l’avoue, je suis circonspect. Allez, je vais miser sur le petit taureau parce qu’un, j’adore Nougaro et de deux, je pense qu’il ferait un meilleur vainqueur (il ne faut pas oublier que ce dernier a été titré à plusieurs reprises dans les divisions « minis »).

Vainqueur : El Torito

SD_765_Photo_061

Triple Threat Match

Jack Swagger vs. Rob Van Dam vs. Cesaro

20140428_RobVanDamCeasaroSwagger_Homepage

Ici, nous avons à faire à un drôle de mic-mac. Revenons au lendemain de Wrestlemania : Cesaro, après sa victoire impressionnante lors du André The Giant Battle Royale Memorial Match, a décidé de quitter les Real Americans en faveur de Paul Heyman. Décision qui, évidemment, lui a fait s’attirer les foudres de son ancien clan, qui lui ont coûté par la même sa place dans le tournoi pour désigner le Challenger n°1 pour le Titre Intercontinental. Mais la Bande à Colter ne s’est pas arrêté là puisqu’ils ont essayé d’enrôler RVD dans leur clan et leur croisade contre Cesaro, proposition que Mr. Monday Night a bien entendu décliné. Donc, comme vous pouvez vous en douter, les Real Americans ont coûté à RVD la place de Challenger n°1 au titre Intercontinental. Mais franchement, lancé comme il est en ce moment, je ne vois personne d’autre que Cesaro sortir vainqueur de ce match.

Vainqueur : Cesaro

SD_764_Photo_035

Match à Handicap (2 vs. 1)

R-Truth & Xavier Woods vs. Alexander Rusev

20140421_ER_RTruth_Woods_Rusev_LIGHT_HP

Pas grand chose à dire ici. Rusev a démoli Truth & Woods, les deux décident donc de le prendre à deux contre un et comme toujours, c’est le gros balèze qui l’emportera.

Vainqueur : Alexander Rusev

RAW_1092_Photo_137

Divas Championship Match

Paige (c) vs. Tamina Snuka

20140414_ER_MATCHES_LIGHT_HP_divas

Au lendemain de Wrestlemania et de sa belle victoire dans le Vickie Guerrero Invitational Match, AJ Lee eut l’idée de défier la Championne NXT Paige qui était venu lui présenter ses respects avec le titre des Divas remis en jeu. Très mauvaise idée puisqu’en un mouvement, la jeune Anglaise a remporté le titre des Divas pour sa première apparition à la WWE et est par la même devenue la plus jeune championne féminine de l’Histoire (à 21 ans, et ce n’est pas là le seul record qu’elle a établi ce soir-là). Depuis, la toute jeune championne s’efforce de montrer tout le talent qu’elle possède en affrontant les Divas qui se présentent à elle semaine après semaine. A Extreme Rules, elle devra affronter Tamina, la garde du corps d’AJ, qui est sortie vainqueur d’une Battle Royale le 15 Avril dernier. Mais toute impressionnante que soit Tamina physiquement, la jeune Paige a énormément de talent et je pense qu’elle est partie pour durer donc victoire pour Paige.

Vainqueur : Paige

RAW_1090_Photo_075

Intercontinental Championship Match

Big E (c) vs. Bad News Barrett

20140428_ExtremeBigEBad_Homepage

Pour la prochaine défense du titre Intercontinental, les officiels de la WWE ont décidé de mettre en place un tournoi à 8 pour désigner le prochain challenger n°1, décision qui fut au goût de l’actuel champion, Big E. Au terme d’un tournoi riche en rebondissements et en matchs de qualité, c’est finalement le troll officiel de la WWE Bad News Barrett qui ira défier le champion en titre à Extreme Rules. Mais généralement, les vainqueurs de tournoi pour devenir challenger n°1 gagnent rarement le titre tout de suite. Donc pour Extreme Rules, je vois Big E. conserver son titre (pour le moment).

Vainqueur : Big E

STARS_263_Photo_010

Steel Cage Match

John Cena vs. Bray Wyatt

20140414_ER_Cena_Bray_LIGHT_HP

Malgré sa défaite à Wrestlemania, Bray Wyatt et sa « famille » ont décidé de continuer à tourmenter John Cena. Pire, ils ont même intensifié l’offensive psychologique en n’hésitant pas à user de techniques dignes de Kane ou de l’Undertaker (la chorale d’enfants chantant « He’s got the whole World in his hands » avec des masques de chèvre semble avoir eu un sacré effet). De son côté, John Cena semble de plus en plus incertain et son credo (Hustle, Loyalty, Respect) semble de plus en plus vaciller sur ses bases. Et j’avoue que je vois bien Wyatt remporter ce match rien que pour voir les développements que cela pourrait apporter.

Vainqueur : Bray Wyatt

RAW_1092_Photo_004

WWE World Heavyweight Championship Match

Extreme Rules Match

Daniel Bryan (c) vs. Kane

20140415_ER_DB_KANE_LIGHT_HP

A Wrestlemania, l’homme de la soirée fut clairement Daniel Bryan qui, dans un premier temps, était venu à bout de Triple H avant de faire abandonner Batista dans le match pour le titre suprême et ainsi réaliser un exploit digne de l’événement. Cependant, ces dernières semaines ont été quelque peu mouvementées pour la Superstar la plus populaire du moment, autant en bien (son mariage avec Brie Bella) qu’en mal (la mort de son père). Sur le ring, ce dernier événement s’est traduit par une attaque de Kane aussi vicieuse que violente (d’autant plus que ce dernier a décidé de reprendre son masque), faisant subir pas moins de 3 Tombstone Piledriver au G.O.A.T., attaque réitérée lors du dernier Raw où le Big Red Monster est allé jusqu’à attaquer Madame Bryan pendant son match contre Paige. Et c’est bien cette sensation de toute-puissance qui me fait dire que Bryan, en champion courageux, conservera son titre Dimanche soir.

Vainqueur : Daniel Bryan

SD_764_Photo_133

The Shield vs. Evolution

20140414_ER_MATCHES_LIGHT_HP

Pour comprendre ce match, il faut remonter au lendemain de Wrestlemania. Triple H devait affronter Daniel Bryan pour le titre de Champion du Monde Poids-Lourds de la WWE. Et alors que l’actuel COO de la fédération s’était assuré la victoire en faisant appel à Randy Orton et Batista pour passer à tabac le tout nouveau champion. Mais le Shield est venu mettre son grain de sel dans l’affaire, sauvant par la même Daniel Bryan. Bref, ceux qui étaient jusque-là les petits toutous de l’Autorité ont décidé de voler de leurs propres ailes. Et cela n’a pas vraiment plu à HHH qui n’a pas hésité à ressusciter l’Evolution (un clan composé de Batista, HHH & Randy Orton qui a semé la terreur au milieu des années 2000) pour faire comprendre leur erreur à la Meute de la Justice. Ils sont même allé jusqu’à organiser un match handicap à 11 contre 3. Mais le Shield semble bien décidé à ne pas se laisser faire puisqu’ils n’ont pas hésité 10 jours plus tard, à Smackdown, à traquer un par un tous les catcheurs impliqués dans l’affaire. A ce titre, c’est justement cette puissance et cette domination qui me font parier sur une victoire de l’Evolution à Extreme Rules.

Vainqueur : Evolution

RAW_1091_Photo_071

Voilà qui conclut ce Brief-Ring consacré à Extreme Rules. On se retrouve à la fin du mois pour le prochain épisode consacré à Payback.

C2J

Photos : Copyright © wwe.com

warrior

Ce Brief-Ring est dédié à la mémoire de l’Ultimate Warrior, décédé le surlendemain de Wrestlemania d’une crise cardiaque causée par une maladie cardiovasculaire artério-sclérotique à l’âge de 54 ans.

Publicités

[Brief-Ring Saison 2 Episode 10] WWE Hell In A Cell 2013

/!\Attention/!\ : Pour des raisons personnelles, ce Brief-Ring sera plus court et synthétique que les autres. Le B-R devrait reprendre son cours normal pour les Survivor Series. Merci de votre compréhension.

 

La WWE poursuit son « Rush Mode » de PPV avant les Survivor Series et c’est au tour de Hell In A Cell. Après une fin en points de suspension lors de Battleground (qui m’a fait d’ailleurs perdre pas mal de points dans les différents concours de pronostics auxquels je participe alors que j’avais envisagé ce cas de figure), le couple McMahon-Helmsey a décidé de mettre la fédération sous sa coupe réglée et de manière plus violente et injuste qu’avant. Mais cette politique commence à se retourner contre eux puisque depuis le lendemain de Battleground, le Big Show joue régulièrement les trouble-fêtes dans les projets des instances dirigeantes puisqu’il n’a plus de comptes à rendre à personne. C’est donc dans ce cadre chaotique que se tiendra Hell In A Cell où X matchs se tiendront.

 

688507HIAC3

 

Kickoff Match

WWE Intercontinental Championship Match

Curtis Axel (c) vs. Big E. Langston

20131021_HIAC_Kickoff_HOMEPAGE_Kickoff

 

Ici, tout est question de fierté. Big E. Langston a, en effet, peu coûté aux commentaires désobligeants de Curtis Axel lors d’un affrontement entre l’ancien Champion NXT et CM Punk. Dès lors, l’ancien garde du corps d’AJ Lee est devenu l’allié de circonstance de Punk et a décidé de s’occuper du Champion Intercontinental. Et il faut reconnaître que depuis quelques semaines, Langston semble avoir le vent en poupe, d’autant plus qu’il bénéficierait du soutien de John Cena. De son côté, Axel semble en perte de vitesse, surtout du fait qu’il semble avoir été relégué au second rang après que Ryback ait rejoint Paul Heyman. J’ai donc bien envie de me laisser tenter de voter pour Big E.

 

Mon pronostic : Big E. Langston

 

RAW_1065_Photo_164

 

WWE Divas Championship Match

AJ Lee (c) vs. Brie Bella

 

20131021_HIAC_LIGHT_divas_C-homepage

 

La rivalité se poursuit entre l’actuelle championne et la fiancée de Daniel Bryan. Sauf que cette fois, non seulement Brie Bella s’est attirée les foudres du management de la WWE ET de Randy Orton, mais en plus AJ Lee s’est offerte les services de Tamina Snuka en tant que femme de main. Ca fait quand même beaucoup pour l’une des actuelles coqueluches de « Total Divas » et il est peut-être encore un peu tôt pour faire gagner la plus petite des jumelles Bella, même si on sent bien une amélioration de cette dernière dans le ring.

 

Mon pronostic : AJ Lee

 

RAW_1065_Photo_099

 

WWE Tag Team Championship Match

Tag Team Triple Threat Match

Cody Rhodes & Goldust (c’s) vs Roman Reigns & Seth Rollins vs The Usos

 

20131021_HIAC_TripleThreat_HOMEPAGE

 

Ce fut le coup de tonnerre du Raw d’il y a deux semaines, les frères Rhodes sont venus à bout du Shield (un peu aidé il est vrai par le Big Show) et ont mis un terme au règne des Chiens de la Justice en tant que champions par équipes, au grand dam du couple dirigeant. C’est donc en toute logique que les deux équipes se retrouveront pour la revanche à Hell In A Cell. Mais ce ne sera pas en face-à-face puisque les Usos, qui étaient les Challengers N°1 officiels, ont fait valoir leur droit à participer au match pour le titre. C’est donc à un affrontement à trois équipes qui nous sera proposé lors du PPV de ce Dimanche. Et honnêtement, au vu de leur actuelle domination, je ne vois pas pourquoi Cody & Goldust ne repartiraient pas de Miami avec les titres en poche.

 

Mon pronostic : Cody Rhodes & Goldust

 

RAW_1064_Photo_249

 

Handicap Hell In A Cell Match

CM Punk vs. Ryback & Paul Heyman

 

20131014_HIAC_Punk_Ryback_Heyman_HOMEPAGE2

 

CM Punk ne semble toujours pas vouloir lâcher Paul Heyman tant que ce dernier ne repartira pas en civière de la WWE. Un nouvel affrontement à Hell In A Cell était donc inévitable. Mais pour avoir toutes les chances de son côté, Paul Heyman voulait avoir le choix de la stipulation. Lors du Raw du 14 Octobre, un challenge contre-la-montre fut organisé avec, d’un côté, Ryback contre R-Truth et de l’autre, CM Punk contre Curtis Axel. Et c’est Punk qui en est sorti vainqueur et qui obtint donc le privilège de choisir le cadre de l’affrontement. Et c’est donc ainsi qu’un match à Handicap contre Heyman & Ryback au sein de la Cellule Infernale fut décidé. Et il me semble que cette stipulation sera idéale pour offrir un terme à cette rivalité qui n’a, honnêtement, que trop duré. Et le seul à pouvoir sortir vainqueur pour moi, c’est Punk.

 

Mon pronostic : CM Punk

 

BAT13_Photo_275-1

 

World Heavyweight Championship Match

Alberto Del Rio (c) vs. John Cena

 

20131007_HIAC_DelRio_Cena_HOMEPAGE

 

Ce fut la grande annonce surprise du lendemain de Battleground. Pour Hell In A Cell, Alberto Del Rio devrait défendre son titre contre… John Cena qui nous gratifie, une fois de plus, d’un retour à 100% plus rapide que prévu. Et ce malgré toutes les tentatives du Mexicain de faire annuler le match, c’est donc par un match pour le titre de Champion du Monde Poids-Lourds que l’ancien Champion de la WWE fera son comeback. Et vu comment la WWE a besoin de Cena en ce moment, je pense qu’il gagnera le match. Maintenant, ce match sent quand même très fort l’intervention de Damien Sandow à la fin du match (d’autant plus qu’il ne se déroulera pas dans la cage), donc est-ce que Cena repartira en tant que Champ’ ? Rien n’est moins sur…

 

Mon pronostic : John Cena

 

SS13_Photo_285

 

WWE Championship Match

Hell In A Cell Match

Randy Orton vs. Daniel Bryan (Special Guest Referee Shawn Michaels)

 

20131007_HIAC_Matches_LIGHT_bryan-orton_C-homepage

 

Le match qui devait désigner un nouveau champion à Battleground est resté sans vainqueur. La faute en incombant au Big Show qui mit K.O. tout le monde lors du match fatidique, reprenant en fait ses esprits après avoir assommé Daniel Bryan en assommant à son tour l’arbitre puis Randy Orton. Un revirement de situation que la famille McMahon a peu apprécié (évidemment), la preuve en fut que le Big Show fut renvoyé le lendemain. Mais ce congédiement a sonné comme l’ouverture de la Boîte de Pandore pour les instances dirigeantes puisque Show est depuis intervenu à plusieurs reprises pour contrarier les plans du management : D’abord en mettant KO HHH, puis en permettant aux Rhodes de remporter le titre par équipes, et enfin en permettant à Bryan de prendre le dessus sur Orton en intervenant aux commandes d’un camion. A noter aussi qu’un arbitre spécial a été désigné par l’Univers de la WWE en la personne du Hall Of Famer Shawn Michaels, meilleur ami de HHH mais aussi entraîneur de Daniel Bryan.

Je dois avouer que ce dernier me fait un peu peur puisque HBK est un habitué des retournements de veste, même s’il clame haut et fort qu’il se montrera impartial. Ceci étant dit, le pronostic le plus alléchant et celui qui nous offrirait les développements les plus intéressants serait une victoire de Bryan.

 

Mon pronostic : Daniel Bryan

 

RAW_1065_Photo_233

 

Bien entendu, il est fort probable de voir d’autres matchs se greffer à la carte d’ici Dimanche donc n’hésitez pas à vous informer.

Et c’est ainsi que se conclut ce Brief-Ring un peu spécial, on se retrouve dans un mois environ pour les Survivor Series.

 

 

C2J

 

 

Photos : Copyright © wwe.com

[Catch & Conséquences #2] Review de WWE Elimination Chamber 2012

[Attention : Cette review ne prend en compte que le show en lui-même. Ne comptez donc pas sur cet article pour voir ce qui s’est passé depuis. Aussi, je sais que je suis vachement à la bourre, mais quand on est malade, c’est un peu compliqué d’écrire quelque chose de bien construit et rédigé.]

La porte de la Chambre d’Élimination s’est refermée et Wrestlemania est plus que jamais en point de mire. Alors, est-il nécessaire pour vous de regarder ce Pay-Per-View pour vous mettre en jambes pour ZE événement ? C’est ce que nous allons voir, bienvenue dans le second numéro de « Catch & Conséquences ».

Le show démarra sur les chapeaux de roues avec la première des deux Elimination Chamber Match de la soirée. Et contrairement au Rumble, ce fut au tour du match pour le WWE Championship qui ouvra le bal. C’est ainsi donc que Dolph Ziggler, The Miz, R-Truth, Chris Jericho, Kofi Kingston et le champion en titre CM Punk donnèrent le coup d’envoi du show.

Le début du match fut plutôt enlevé, CM Punk et Kofi Kingston savent bien bosser ensemble et ça s’est vu pendant les 5 minutes où les deux ont évolué en face-à-face. L’entrée de Ziggler a un peu ralenti le rythme mais le catcheur peroxydé a tout de même montré des choses intéressantes. R-Truth n’aura pas laissé un souvenir impérissable durant cet affrontement, mais Punk a su prendre les choses en main pour rehausser le niveau, le tout bien suivi par Ziggler et Kingston. L’autre moment creux du match est à mettre, encore une fois, à l’actif du Miz, qui certes aura fourni un travail solide, mais en-dessous du niveau des autres. Néanmoins, l’entrée en jeu de Chris Jericho fit entrer le match dans une autre phase. Phase qui conduit à l’élimination de Ziggler. Autre bon moment du match, le duel entre CM Punk et Chris Jericho, clairement le morceau de bravoure de cet Elimination Chamber, même si le mouvement du match est à mettre à l’actif de Kofi Kingston. Cependant, ce match connut une rupture de rythme assez brutale quand Jericho fut propulsé en-dehors de la cage (alors ouverte pour permettre à Kingston de sortir suite à son élimination) par un coup de pied asséné par CM Punk. Ce passage, qui fut synonyme de KO et donc d’élimination pour Jericho, fit quelque peu retomber le soufflé et le match mit un peu de temps à reprendre. Le match s’est conclut par la victoire et la conservation du titre pour le natif de Chicago avec la manière.

Dans l’ensemble, nous eûmes droit à un match de plutôt bonne qualité mais un peu trop inégal au niveau du rythme pour véritablement rester dans les mémoires du genre.

Après un segment « Rockyesque » proposé par Santino Marella, qui nous aura tenté le coup des œufs, avec un succès tout relatif le tout sur la musique d’entrée d’Eugene (ndla : sûrement un des pires personnages de l’histoire de la WWE, bien qu’il fut quand même divertissant), le match suivant fut le match féminin pour le WWE Divas Championship opposant Tamina Snuka, la fille du légendaire Jimmy « Superfly » Snuka, à la championne en titre Beth Phoenix.

La Glamazon en impose et n’hésite plus depuis quelque temps à dire à ses adversaires de quitter le ring pour éviter de se prendre une correction. Mais son adversaire a la tête dure (et pas qu’au sens figuré, visiblement c’est une particularité familiale). Hélàs, et ce malgré un retour en force plutôt crédible dans la seconde partie du match, Phoenix a complètement dominé le match et conserve son titre dans un match au-dessus de la moyenne de ce que les divas nous proposent habituellement. Cependant, ce n’est quand même pas transcendant. Maintenant, la question se pose : Qui pour défier la Glamazon à Wrestlemania ? A mon avis, il n’y a que deux noms crédibles : Natalya (enfin, quand on aura cessé de la faire passer pour une andouille dans des eegments pitoyables) et Kharma (même si, pour ceux qui suivent les infos de près, il y a peu de chances que cela n’arrive).

Le temps d’un autre segment à la Rocky impliquant une fois encore Santino (cette fois aux prises avec un jambon) que c’est (déjà) le moment du deuxième match impliquant l’Eliminaion Chamber, ici pour le World Heavyweight Championship, opposant le Big Show, Wade Barrett, Cody Rhodes, The Great Khali, Santino Marella et le champion défendant, Daniel Bryan.

Avant de rentrer des les détails du match à proprement parler, il faut noter que le meilleur accueil de la soirée est à mettre au crédit de Santino, sûrement grâce aux segments cités auparavant. Le match commença avec le Big Show et Wade Barrett, autant vous dire tout de suite que le début fut peu rapide. Barrett essaya d’intensifier le match en durcissant le match mais il s’est un peu trop concentré sur les jambes de l’Athlète le plus large au monde, rendant finalement l’ensemble répétitif. Rhodes fut le premier à sortir de sa cellule mais passa quelque peu inaperçu du fait qu’il passa pour une marionnette aux mains du Big Show.

Puis, ce fut au tour de Santino Marella de rentrer en jeu, et là le public se leva comme un seul homme pour celui qui serait leur favori du soir. Ce dernier livra d’ailleurs une bonne entrée en scène, n’hésitant pas à reprendre de manière hilarante les mimiques de l’Ultimate Warrior, ce « légendaire » catcheur des années 1990. Néanmoins, le Big Show mit les espoirs de l’Italien sur pause, au grand dam de l’assistance. Arriva alors le tour du Great Khali et… ce fut tellement rapide qu’il est difficile de porter un jugement sur sa prestation. En effet, 2 Punjabi Plunge (sa prise de finition), quelques atémis et c’est tout, le géant Indien ayant été éliminé après avoir subi un Spear du Big Show. Ce dernier devint alors l’homme à battre, sentiment renforcé par le fait qu’il est allé chercher tout seul Daniel Bryan avant que ce dernier n’ait pu entrer en action, tout simplement en brisant les chaînes qui servaient de toit à la cellule du champion. Heureusement pour l’ancien roi des fédérations indépendantes, il fut le suivant à sortir de sa cage, mais le châtiment ne prit pas fin pour autant, en passant notamment par le plexiglas de sa cellule.

Mais alors qu’on s’attendait à voir le Big Show survoler le match, un Big Boot de Barrett, suivi de 2 Disaster Kicks et d’un DDT de Cody Rhodes mirent fin aux espoirs de l’Athlète le plus large au monde. Le tombé fut à mettre à l’actif du « Beautiful Disaster », ce qui eut le don de le mettre en joie. Joie de courte durée puisqu’il fut le suivant à être éliminé par… Santino Marella. Et c’est là qu’on se rend compte que les deux segments qui impliquaient l’Italien avaient du sens. En effet, ces deux vidéos rendaient hommage à Rocky et Santino a semblé être habité par l’esprit de l’Étalon Italien puisqu’il s’est toujours relevé, même après s’en être pris plein la poire.

Finalement, le match aboutit sur une finale Santino/Bryan. Inutile de vous dire que le public exultait en voyant leur chouchou être à deux doigts de rempoter le titre. L’ambiance fut d’ailleurs au pinacle du délire quand Santino porta le Cobra sur le champion et tenta le tombé qui échoua malheureusement. Bryan tira finalement les marrons du feu en portant son LeBell Lock sur Santino qui n’eut d’autre choix que d’abandonner et ce malgré une belle résistance.

Au final, j’ai été quelque peu déçu par ce match. D’abord, à cause de la construction quelque peu bancale du match. Il est ainsi un peu étonnant de voir les deux géants impliqués dans le match être les deux premiers catcheurs éliminés. Même si je ne suis pas fan des deux mastodontes, on pouvait quand même s’attendre à les voir semer un peu plus de chaos. Ensuite, concernant Santino, je regrette qu’il ne doit sa place en finale qu’à son opportunisme et non à son talent car oui, Santino a du talent, et ce malgré son personnage.

Pour conclure sur ce match, il est à noter que Sheamus est venu défier le champion et lui porter sa nouvelle prise de finition, rendant ainsi « officiel » leur affrontement à Wrestlemania.

Après ce match, nous eûmes droit à un segment atterrant impliquant Natalya et son système intestinal (J’en resterais là, je souhaiterais rester poli). Mais le segment suivant fut un peu plus intéressant puisqu’il permit d’annoncer un match de dernière minute entre Justin Gabriel et Jack Swagger pour le compte du titre US.

Il n’y a pas franchement grand chose à dire sur ce match, si ce n’est que le public était complètement amorphe , que Gabriel montra quelques bonnes choses et que le match fut du niveau et de la durée d’un match de show hebdomadaire. Rien de bien excitant quoi…

Enfin, pour conclure ce show, ce fut l’Ambulance Match entre Kane et John Cena qui nous fut proposé. Après les habituels chants concernant Cena, le match commença de manière musclée à l’extérieur du ring. Les civières furent utilisées en guise d’armes et le rendu n’était pas moche à regarder. Les choses se gâtèrent quand les deux protagonistes retournèrent sur le ring. En effet, le match prit une tournure quelque peu ennuyeuse et lente. Il faudra attendre le second souffle de Cena pour voir un peu de nouveau puisque, pour calmer les ardeurs de l’ancien Champ’, Kane prit le parti de l’étouffer avec son gant. Dès lors, le match prit son rythme de croisière. La table des commentateurs hispanophones fut détruite (comme de coutume dans ce genre de match) et après un Attitude Adjustment porté du haut de l’ambulance, John Cena enferma son adversaire dans l’ambulance et remporta la victoire.

Au final, si on ne pouvait pas décemment s’attendre à quelque chose de mirobolant (surtout au vu du match du Royal Rumble), je ne peux m’empêcher d’être déçu par le match, ou plutôt par ce qui s’est passé avec Cena. Au final, ce dernier n’aura pas changé d’attitude et aura finalement su s’élever au-dessus de la haine. Si, en théorie, tout cela est très noble, en réalité, on ne peut s’empêcher de penser « Tout ça pour ça ». On a l’impression que rien n’a vraiment avancé, que Cena est au même niveau que lors des Survivor Series et que le Rock va le manger tout cru à Mania s’il reste à ce niveau (même si ce qui s’est passé lors des derniers Raw nous rassure quelque peu, mais je digresse).

En conclusion, WWE Elimination Chamber 2012 fut un PPV un peu bancal. Il y eut certes de bons moments, mais les choses n’ont finalement que peu avancé en vue de Wrestlemania. J’en veux pour preuve le Main-Event du show qui aura finalement accouché d’une souris alors qu’on s’attendait à quelque chose de bien plus excitant, et c’est bien là le problème…

Et c’est ainsi que se clôt ce second numéro de « Catch & Conséquences », on, se retrouve très bientôt pour le Brief-Ring consacré à Wrestlemania…

C2J

Photos : Copyright © wwe.com

[Brief-Ring #2] WWE Elimination Chamber 2012

Encore une fois peu de matchs au programme, un match de divas sans grand intérêt, un match motorisé où la haine et l’amour ont la place centrale et surtout une immense cage d’acier qui sera le théâtre des matchs de championnats, voici ce qui nous attend pour Elimination Chamber. Bienvenue dans le Brief-Ring.

Au programme de ce Dimanche, quatre matchs (encore) que nous allons aborder, mais avant toute chose, vu que les main-events impliquent ce qu’on a surnommé « la prison de Satan », c’est-à-dire l’Elimination Chamber, je me dois donc de vous présenter ce match.

L’Elimination Chamber est un match qui fut créé en 2002. Il implique une immense cage d’acier de 9 tonnes qui englobe tout le ring. Elle est entièrement fermée pour empêcher toute tentative de fuite et/ou d’intervention extérieure. Sur les côtés de la chambre, derrière les quatre coins, se trouvent quatre cellules de plexiglas pare-balles qui peuvent être fermées et ouvertes par les arbitres à l’extérieur.

Ce match implique six catcheurs. Deux d’entre eux commencent le match, les quatre autres sont enfermés dans les cellules précédemment citées. Toutes les 5 minutes, un catcheur est sélectionné aléatoirement pour sortir de sa cellule et donc, rentrer dans le match. Le but ici est d ‘éliminer les autres catcheurs par tombé ou soumission (pas de disqualification et pas d’armes à disposition). Le dernier survivant remporte le match.
Bon, la présentation étant faite, passons aux choses sérieuses et rentrons dans le détail des matchs…

Ambulance Match

John Cena vs. Kane

  

Depuis le match controversé du Royal Rumble, la WWE nous a proposé un scénario digne d’un film horreur à l’ancienne, avec Kane dans le rôle du tueur psychopathe (un rôle qu’il connait bien. Si vous ne me croyez pas, allez voir See No Evil), John Cena dans le rôle du héros, Eve dans le rôle de la bonnasse/centre d’attention et Zack Ryder dans le rôle du bon pote/punching-ball.

Lors du dernier Raw, Kane a tenté de piéger Eve dans une ambulance, mais cette dernière fut sauvée à la dernière minute par Super-Cena qui fut remercié de manière que je qualifierais de « buccale », au grand dam de Zack Ryder, qui assista à la scène alors qu’il souhaitait déclarer sa flamme à la demoiselle. En fin de show, alors que Cena essayait de s’expliquer, Ryder, qui venait de s’être fait « friendzoner » par Eve de manière violente, essaya tant bien que mal de défier l’ancien Champ’ qui refusa par respect pour le « Long Island Iced-Z ! » et son état de délabrement avancé. Refus qui ne fut pas du goût de Kane, qui balança Ryder, alors en fauteuil roulant, par la rampe, n’arrangeant en rien son état déjà passablement précaire.

Mon pronostic : Ici, tout semble fait pour faire évoluer Cena. Le match de Wrestlemania de John Cena contre The Rock se rapproche irrémédiablement et pour le moment, l’actuelle tête-de-gondole de la WWE ne semble toujours pas en mesure de pouvoir défier de manière crédible le courant d’air le plus électrisant de l’histoire du catch. Or, cet Ambulance Match est une des dernières occasions pour la WWE de présenter Cena comme une menace suffisante pour The Rock et rendre leur confrontation de Wrestlemania véritablement effervescente. Donc je vois bien une victoire en mode domination violente de Cena pour lancer la machine…

Vainqueur : John Cena

 WWE Divas Championship

Beth Phoenix (c) vs. Tamina Snuka

Peu de choses à dire au sujet de ce match, vu le peu de sérieux accordé par la WWE à la division féminine.

Depuis début Octobre 2011, la « Glamazon » Beth Phoenix domine la division des Divas sans partage. Elle sera opposée à sa troisième challengeuse différente sous son règne, à savoir ici la fille du Hall of Famer de la WWE Jimmy « Superfly » Snuka, Tamina Snuka.

Mon pronostic : Honnêtement, seulement 2 catcheuses semblent être en mesure d’inquiéter la « Glamazon » : Natalya (quand on aura cessé de la ridiculiser) et Kharma (quand elle sera de retour à 100%, ce qui ne devrait plus tarder, vu sa performance au Rumble). Donc pour moi, le résultat ne fait aucun doute…

Vainqueur : Beth Phoenix

 

Smackdown Elimination Chamber Match

World Heavyweight Championship

Daniel Bryan (c) vs. The Big Show vs. The Great Khali vs. Cody Rhodes vs. Wade Barrett vs. Santino Marella

  

Pour présenter le match, je vous propose un petit tour d’horizon des six catcheurs en lice.

Tout d’abord, nous allons tout de suite évacuer les cas du Great Khali et de Santino. Khali a fait son retour à la compétition lors du Rumble et connaissant son état physique, il fait quelque peu tâche dans l’affiche, surtout du fait qu’il a été amené ici comme un cheveu sur la soupe. Concernant Marella, il remporta une bataille royale lors du dernier Smackdown en vue de désigner un remplaçant à Randy Orton, qui dut déclarer forfait pour le match à cause d’une commotion cérébrale causée lors de son match contre le Big Show. Il est fort probable que l’un de ces deux catcheurs ne prenne finalement pas part à ce match, un peu à la manière de ce qui était arrivé à Kofi Kingston en 2009, où Edge l’avait attaqué avant qu’il n’entre afin de prendre sa place. On peut supposer que ce scénario ne vienne à se répéter…

Viennent ensuite les cas de Wade Barrett et de Cody Rhodes, qui font ici figure d’outsiders. Si de son côté, Rhodes continue à progresser et à rendre du prestige à sa ceinture Intercontinentale, Barrett semble un peu en perte de vitesse, sa série de victoires ayant connu son terme lors du Smackdown suivant le Rumble, où Randy Orton le vainquit dans un match sans disqualifications. Malgré leurs trajectoires quelque peu croisées, il me semble qu’ils en sont rendus au même point, c’est-à-dire qu’ils sont tout à fait légitimes de participer à ce match, mais semblent plus être des outsiders que des vainqueurs potentiels.

Reste à aborder les cas du Big Show et du champion actuel, Daniel Bryan. Le champion en titre a confirmé son statut de champion roublard (à mon grand dam, il faut l’avouer), n’hésitant pas à utiliser sa compagne AJ pour se tirer d’affaire, notamment contre le Big Show. De plus, depuis quelques semaines, il n’hésite pas à se vanter de son mode de vie « vegan » (autrement dit végétalien, ce qu’il est vraiment dans la vie), un peu à la manière de ce que CM Punk avait fait il y a deux ans avec la Straight-Edge Society (qui était aussi un usage du mode de vie réel de Punk). Cependant, le Big Show continue de graviter autour de lui, n’hésitant pas à intervenir dans ses matchs ou à se moquer de son mode de vie.

Mon pronostic : Le fait principal à retenir pour pronostiquer ce match tient en un fait : Sheamus, le vainqueur du Royal Rumble, fait partie de Smackdown. Il y a donc toutes les chances qu’il ne défie pour Wrestlemania le Champion du Monde Poids-Lourds. Or, le flamboyant guerrier celtique étant en pleine bourre avec le public, il faudrait un champion qui soit honni des foules et qui puisse lui proposer une belle rivalité. Or, pour moi, le seul à pouvoir incarner cela est l’actuel champion, Daniel Bryan. De plus, cela permettrait de laver l’affront de l’an dernier, où les deux devaient s’affronter à Wrestlemania (pour le titre US), match qui fut remplacé par une bataille royale avant le PPV…

Vainqueur :Daniel Bryan

 

Raw Elimination Chamber Match

WWE Championship

CM Punk (c) vs. Chris Jericho vs. Dolph Ziggler vs. R-Truth vs. Kofi Kingston vs. The Miz

 

Même procédé que pour Smackdown, nous allons aborder les catcheurs au cas-par-cas.

Commençons par les grosses cotes du match, j’ai nommé Kofi Kingston et The Miz. Kingston se place ici clairement comme étant « l’underdog » du match. Même si le Ghanéen est capable de nous proposer de belles performances, il se pose clairement comme étant le vainqueur potentiel le moins crédible du lot. Le Miz, de son côté est en pleine perte de vitesse. Son personnage semble stagner et l’ancien Champion de la WWE semble avoir beaucoup de mal à rehausser le niveau. Il est donc fort peu probable de le voir gagner aussi.

Abordons maintenant les cas de R-Truth et de Dolph Ziggler. Depuis quelques semaines, Truth s’est clairement positionné en mode comique, n’hésitant pas à jouer avec les traditionnels « What ? » du public. Et lors du dernier Raw, lors du débat réunissant les participants à l’Elimination Chamber, il s’est carrément pris pour un candidat à la présidence. Si le personnage semble prendre avec le public, il semble fort peu crédible de le voir avec la ceinture suprême autour des hanches. Pour ce qui est de Ziggler, il semble se heurter à un « plafond de verre » depuis le Rumble. Le retour de Jericho semble l’avoir quelque peu écarté de la liste des champions potentiels à court terme. Néanmoins, il sera de bon ton de surveiller sa performance lors du match, il pourrait bien voler un peu la vedette.

Pour finir, discutons du cas des favoris, Chris Jericho et CM Punk. Depuis le Royal Rumble, Chris Jericho est enfin sorti de son mutisme, se posant clairement en mode « Thierry Ardisson » puisqu’il clame depuis qu’il a rouvert la bouche que tout le monde lui piquait ses idées et qu’ils n’étaient que des « Jericho wannabes », CM Punk et son « Best in the World » en premier. Ce dernier n’a d’ailleurs pas laissé passer l’occasion de rendre la politesse à Jericho, tout d’abord en singeant son mutisme pré-Rumble, puis en se moquant de la participation de Y2J à « Dancing With The Stars », où ce dernier avait terminé septième.

Mon pronostic : Deux vainqueurs potentiels se dégagent vraiment de ce match : CM Punk et Chris Jericho. Ils sont clairement les deux têtes d’affiches du match et beaucoup de gens rêveraient de voir un affrontement entre les deux à Wrestlemania. Cependant, si cela doit arriver, il faudrait apporter un peu de piment à tout cela, et le meilleur moyen pour cela, ce serait de voir Jericho gagner. De plus, ce dernier a remporté il y a deux semaines un Six-Pack Challenge, ce qui lui permettra de rentrer en dernier lors du match, ce qui rend sa victoire d’autant plus possible.

Vainqueur : Chris Jericho

 

Comme pour le Rumble, il est fort probable que d’autres matchs soient ajoutés à la carte. Je pense notamment à Sheamus ou encore à Jack Swagger, l’actuel Champion US, qui mériteraient un peu d’exposition en vue de Wrestlemania.

Et c’est ainsi que se termine ce deuxième numéro du Brief-Ring, encore une fois, je ne saurais que trop vous conseiller d’aller faire un tour sur le site des Cahiers du Catch si vous cherchez de plus amples informations sur les rivalités en cours. On se retrouve la semaine prochaine pour le deuxième numéro de « Catch & Conséquences » avec la review du show, qui j’espère devrait arriver plus tôt que la dernière fois.

C2J

Photos : Copyright © wwe.com