Archives du blog

La folle Histoire de la semaine de la WWE

Si vous suivez le catch, vous n’êtes pas sans ignorer que la semaine a été très mouvementée à la WWE. Pour ceux qui ne suivent pas assidûment, sachez simplement que la WWE, ainsi que ceux qui la suivent, a vécu l’une sinon LA semaine la plus tendue de son histoire. Il y a d’ailleurs tellement de choses à dire à ce sujet qu’on va faire le point en abordant les différents évènements de manière chronologique :

Dimanche 26 Janvier: Si vous suivez le blog, vous savez que ce fut la date du Royal Rumble. Un PPV qui s’est déroulé dans une ambiance pour le moins bizarre. Si le début du show se passa sans heurts (avec, bien sur, des acclamations tonitruantes lorsque Daniel Bryan était en action), les choses commencèrent à dérailler sérieusement lors du match pour le WWE World Heavyweight Championship Match entre Randy Orton et John Cena. En effet, le public de Pittsburgh, pourtant pas réputé pour être un public ingérable, n’a pas vraiment apprécié le match offert par les deux Superstars et l’a fait ostensiblement savoir à la face du monde. « Boring », « This is awful » ou même « We want Divas » (chant qu’on peut considérer comme l’outrage suprême à la WWE) ne sont qu’un florilège des chants de mécontentements qu’on a pu entendre durant le match. Et les choses ne sont pas allées en s’arrangeant, bien au contraire. Lors du Rumble Match, les choses ont même pris une tournure quasi-apocalyptique lorsque le n°30 est rentré. Car quasiment tout le monde espérait que Daniel Bryan ferait partie du match, et ce même si son match du début de soirée l’avait mis bien à mal (et cela tout seul ne justifie pas sa non-participation. Après tout, Bret Hart avait bien gagné le Rumble en 1994 avec un genou en vrac). Et alors que « Booyaka » de P.O.D. résonnait dans l’Arena pour annoncer l’entrée de Rey Mysterio en n°30, s’en suivit une bronca assourdissante (pour retrouver pareilles huées, il faut remonter au Goldberg/Lesnar de WrestleMania XX) qui n’a quasiment pas discontinué jusqu’à la fin du match. Seuls CM Punk &, assez étonnament, Roman Reigns furent les seuls épargnés. Autant vous dire que quand Batista a gagné le Rumble, la WWE a été obligé de trafiquer le son pour éviter la débâcle (je ne sais pas exactement si ils ont mis la musique de Batista à fond ou si ils ont baissé fortement les micros du public). Et ce n’était pas tout puisque les réseaux sociaux se sont violemment exprimés à ce sujet, notamment Twitter, où plus de 650.000 tweets sur le Rumble ont été comptabilisés seulement quelques minutes après la fin du show.

Lundi 27 : La tempête sur les réseaux sociaux concernant le Royal Rumble continuait de battre son plein. Les anciens de la WWE ainsi que les légendes du catch se joignant au mouvement, jugeant la décision de la WWE inique. Et le (relativement) bon déroulement de Raw ne fut dû qu’à un public de Cleveland bien plus timoré que la foule de Pittsburgh. Néanmoins, une personne importante manquait à l’appel lors du show : CM Punk. Et pour cause…

Mercredi 29 : La nouvelle, bien que parue très tôt le matin à l’heure américaine, s’est répandue comme une traînée de poudre sur Facebook, Twitter et les sites spécialisés : CM Punk aurait claqué la porte de la WWE. Selon les rumeurs, c’est le fait qu’il n’était pas prévu sur le script de Raw qui a enclenché la décision. Mais après analyse de toute l’histoire, il s’avère que le feu couvait depuis plusieurs mois. Pour résumer, on peut dire que la frustration de Punk a fortement grandi ces dernières semaines, notamment à cause des vieilles gloires qui reviennent à temps partiel et qui volent la place dans les PPV qui revient de droit à ceux qui catchent toute l’année (Lesnar, The Rock ou encore Batista). Si on ajoute à cela le fait que Punk a visiblement beaucoup de mal à récupérer de ses blessures (n’oublions pas qu’il était revenu prématurément de sa pause post-WM 29) et le fait qu’aucun plan de Main-Event n’était prévu pour lui pour WM XXX, son retrait de Raw n’était finalement que la goutte qui a fait déborder le vase. Et visiblement, Punk semble bien décidé à s’arrêter là, même si Vince McMahon « himself » a pris le dossier en charge (il faut dire qu’au fil des années, un certain respect s’est instauré entre le Président de la WWE et l’enfant terrible de sa fédération).

Jeudi 30 : Il n’a pas fallu longtemps pour que la nouvelle du départ de Punk se répande chez les fans et pour que leur colère ne se manifeste de manière audible. En effet, le Jeudi 30 était la date d’enregistrement des prochains épisodes de NXT (le show des espoirs qui seront, pour la plupart, amenés à évoluer à la WWE) et ces enregistrements ont été très fortement perturbés par le public. A tel point que la WWE a dû interrompre temporairement les enregistrements pour appeler au calme le public, ainsi que pour confisquer les très nombreuses pancartes « CM PUNK ».

Vendredi 31 : Autre indication que la relation fans/WWE est en ce moment très compliquée, un groupement de fans a déposé une pétition sur le site de la Maison Blanche pour que Daniel Bryan soit dans le Main-Event de Wrestlemania 30. Une info qui prête quand même à sourire, mais durant les quelques heures où la pétition fut accessible (puisqu’elle fut retiré assez rapidement), elle recueillit plus de 100,000 signatures, signe que le mouvement semble prendre de l’ampleur.

Samedi 1er : Les différentes infos qui sortent font état d’un certain consensus : la WWE semble avoir de plus en plus de mal à gérer la colère des fans, à tel point que la fédération aurait aujourd’hui peur de leur réaction. A tel point que la carte prévue pour Wrestlemania XXX, qui semblait quasiment arrêtée et figée il y a quelques jours, vacille sur ses bases et pourrait bien se voir chamboulée dans les prochains jours. Même si, pour le moment, les choses ne bougent pas beaucoup (du moins, « officiellement »). Et visiblement, tous ces remous et surtout, l’affaire CM Punk, divisent le vestiaire : d’un côté, une moitié du vestiaire jugent que Punk a raison de s’exprimer ainsi tandis que l’autre pensent qu’il se comporte comme un enfant gâté. Une Superstar s’est même exprimée de manière anonyme pour demander (de manière assez trollesque quand même) aux fans de se calmer et que leurs menaces ne seront de toute façon pas accompagné d’actes. Néanmoins, pour les spécialistes, et d’après les propos tenus dans cette déclaration, la Superstar anonyme ne serait nulle autre que Randy Orton, qui aurait très mal supporté le camouflet que le public de Pittsburgh lui avait infligé la semaine dernière.

Dimanche 2 : Dernière info en date, il semble que les fans de CM Punk aient décidé de manière éclatante sur le FB de la WWE. En effet, la page de la fédération a été littéralement prise d’assaut par les fans mécontents du départ de Punk. Et même si la WWE tente de « nettoyer » ces messages qui font quelque peu désordre, les messages pro-Punk se font de plus en plus nombreux.

En conclusion, on ne peut que constater le décalage entre les dirigeants de la WWE et les fans. Mais ces derniers jours, il semble que le gouffre s’est encore plus creusé entre les deux. Et la WWE serait quand même bien inspiré de prendre au sérieux ce mouvement de gronde.

Car, s’il est vrai que le Chiffre d’Affaires de la fédération ne repose plus vraiment sur la vente des tickets et/ou du chiffre de vente des PPV (la preuve, l’action WWE est montée cette semaine, notamment grâce à un nouveau deal entre la fédération et BskyB et n’a ressenti aucune perturbation par rapport aux faits présentés), il faut toujours se méfier des conséquences d’un Bad Buzz que pourrait occasionner un trop gros mécontentement des fans.

Si jouer sur la frustration des fans est une tactique qui peut rapporter gros en terme d’image et de finances, cela revient aussi à jouer avec un élastique: Comme toute chose (et toute entité humaine), le « WWE Universe » a son point de rupture et même si ce point n’est pas encore atteint, force est de constater que ces derniers jours, on s’en est fortement rapproché. Et comme avec un élastique, le jour où le point de rupture sera atteint, le retour de bâton risque de faire très mal à la fédération.

Car ne pas écouter, ne-serait-ce qu’un peu, les demandes du public contrevient fortement à une des règles d’or du Commerce qui est que le Client a TOUJOURS raison. Or ici, le client, c’est le public, et si ce même public manifeste un sincère mécontentement face à un produit qui ne lui plaît pas, on ne peut pas faire comme si de rien n’était car il arrivera forcément un moment où les gens seront dégoûtés du catch et se détourneront du produit, quand bien même le fait est que la WWE soit en quasi-état de monopole sur son secteur.

Après tout, les alternatives existent : ceux qui ne suivent pas le catch intensément ont le MMA (UFC, Bellator,…) et ceux qui suivent le catch intensément ont les fédés indépendantes US ainsi que la NJPW qui s’ouvre de plus en plus à l’International et qui propose un produit, au final, presque plus intéressant que la WWE aujourd’hui par le seul fait de la qualité proposée dans le ring.

Mais la route vers Wrestlemania est encore longue, donc attendons de voir ce que la WWE va nous proposer dans les prochaines semaines avant de commencer à graver sa pierre tombale…

C2J

[Brief-Ring Saison 2 Episode 11] WWE Survivor Series 2013

Bonjour, ça peut pas durer. En effet, depuis quelques années, à la même période de l’année (en l’occurrence, la période actuelle), la WWE se met à perdre les pédales et à nous proposer un produit foutraque, allant même jusqu’à envoyer à la poubelle de belles dynamiques comme le Summer of Punk il y a deux ans. 2013 ne déroge pas à la règle puisque sous l’impulsion de Papy Vinnie, la WWE recommence à faire n’importe quoi. Et bien puisqu’ils ont décidé de ne pas faire d’efforts, je ne vois pas pourquoi j’en ferais, donc ce sera service minimum cette fois-ci encore.

 

Survivor-Series-2013-Wallpaper-HD_crop_650x440

 

Survivor Series Kickoff Match

Kofi Kingston vs. The Miz

 

20131121_SurvivorSeries_kickoff-C-homepage b

 

La seule base pour ce jeu vient du dernier Raw où le Miz s’est clairement comporté comme un gougnafier avec son partenaire de match, Kofi Kingston. Ce changement de personnalité était déjà sensible ces dernières semaines, mais le changement semble bel et bien acté. Et à ce titre, je le vois bien sortir vainqueur Dimanche

 

Mon pronostic: The Miz

 

RAW_1069_Photo_132

 

Intercontinental Championship Match

Big E Langston (c) vs. Curtis Axel

 

20131120_SurvivorSeries_LIGHT_IC_homepage

 

Lors du dernier Raw, Big E. Langston a choqué le monde en remportant son premier titre à la WWE en battant le Champion Intercontinental en titre, Curtis Axel. Il est donc logique de voir la revanche se tenir lors des Survivor Series. Et je ne pense pas que Big E. perdra son titre fraîchement acquis face à l’ancien champion dont le règne fut plus qu’oubliable.

 

Mon pronostic : Big E. Langston

 

RAW_1069_Photo_061

 

7-on-7 Traditional Elimination Tag Team Match.

Natalya, The Bellas, The Funkadactyls, JoJo & Eva Marie vs. Divas Champion AJ Lee, Tamina Snuka, Kaitlyn, Rosa Mendes, Summer Rae, Aksana & Alicia Fox

 

20131121_LIGHT_MATCHES_SurvivorSeries_7on7_C-homepage

 

Dans la continuité de la rivalité entre les « Total Divas » et le reste du roster féminin de la WWE, un match à élimination à 7 contre 7 à été organisé pour les Survivor Series. D’un côté, les « Total Divas » avec, entre autres, les sœurs Bella, Natalya ou encore les Funkadactyls et de l’autre, la rébellion menée par l’actuelle championne des Divas, AJ Lee. Je pense sincèrement que la WWE va se servir de ce match pour promouvoir le show actuellement diffusé aux USA sur E! Entertainment, donc victoire des Total Divas.

 

Mon pronostic : les « Total Divas »

 

ME_060_Photo_01

 

Traditional Survivor Series Elimination Tag Team Match

WWE Tag Team Champions Cody Rhodes & Goldust, The Usos & Rey Mysterio vs. The Shield & The Real Americans

 

20131121_HandicapMatch_LIGHT_SurvivorSeries_HOMEPAGE

 

Qui dit Survivor Series, dit traditionnel match à élimination à 5 contre 5. Cette année, nous retrouverons d’un côté The Shield (Reigns, Rollins & Ambrose) et les Real Americans (Cesaro & Swagger) contre une équipe menée par les actuels champions par équipes, les Rhodes et le tout juste revenant, Rey Mysterio. Et avec tant de dynamique, je pense que la victoire reviendra à l’équipe des Tag Team Champions.

 

Mon pronostic : Team Rhodes

 

RAW_1069_Photo_274

 

Tag Team Match

CM Punk & Daniel Bryan vs. Erick Rowan & Luke Harper

 

20131121_LIGHT_SurvivorSeries_tagmatch_b_C

 

Au lendemain de Hell In A Cell, CM Punk et Daniel Bryan furent tous les deux attaqués par la Wyatt Family, ces derniers clamant que le Diable leur avait commandé de faire cela. Qu’à cela ne tienne, les deux anciens Champions de la WWE (et anciennes stars de la scène indépendante) ont décidé de s’unir et de rendre la monnaie de leur pièce à la bande des barbus. Mais je pense que ces derniers gagneront Dimanche, histoire de donner quelques cartouches à un match à TLC qui pourrait être intéressant.

 

Mon pronostic : Erick Rowan & Luke Harper

 

SD_740_Photo_019

 

World Heavyweight Championship Match

John Cena (c) vs. Alberto Del Rio

 

20131121_SurvivorSeries_cena-delrio_LIGHT_C-homepage

 

On peut vraiment parler de retour gagnant pour John Cena. En effet, le Champ’ est redevenu Champion (pour la 14ème fois) à Hell In A Cell et a réussi le lendemain à Raw à mettre en échec Damien Sandow dans sa tentative d’encaisser sa mallette de Money In The Bank. Depuis, Cena subit les attaques incessantes de son adversaire déchu, Alberto Del Rio, qui tente de re-blesser le champion à tout prix. Mais Cena étant ce qu’il est, je pense qu’il sortira vainqueur Dimanche.

 

Mon pronostic : John Cena

 

RAW_1069_Photo_207

 

WWE Championship Match

Randy Orton (c) vs. Big Show

 

20131121_SurvivorSeries_Orton_Show_LIGHT_HOMEPAGE

 

Le Big Show, dans sa volonté de faire payer l’Autorité pour le traitement qu’il a subi ces dernières semaines, a décidé de s’imposer dans le décor et de mener la vie dure au Champion de la WWE, entre autres. Donc, pour tenter de calmer le géant, HHH et Stephanie McMahon ont décidé de réengager le Big Show et de lui donner un match pour le titre aux Survivor Series. De plus, Orton ne devra compter que sur lui-même, les patrons ayant décidé de laisser le champion livré à lui-même. Mais malgré cela, je miserais sur la Vipère avec, pourquoi pas, une victoire bien crade.

 

Mon pronostic : Randy Orton

 

RAW_1069_Photo_039

 

Et voilà qui conclut ce Brief-Ring sur les Survivor Series. On se retrouve en fin d’année pour le dernier PPV de l’année, WWE TLC. Et comme disait l’autre, « pourvu que ça dure »…

yor47botwvywpyihu5cij14dfo1

Ou pas.

 

 

C2J

 

 

Photos : copyright © wwe.com

[Brief-Ring #12] WWE Tables, Ladders & Chairs 2012

Nous y voici, le dernier Pay-Per-View de l’année 2012. Et comme depuis plusieurs années maintenant, l’année de la WWE se conclut avec TLC, un événement qui se concentre sur les tables, les échelles et les chaises (et parfois même les trois à la fois). Cette année, sept matchs serint au programme du PPV et nous allons les détailler sur le champ.

tlc-2012-0012

Pre-Show Match

« Santa’s Helper » Battle Royale pour la place de Challenger n°1 pour le titre des Divas

20121211_EP_LIGHT_TLC_divas_C

Cette année, le match de pré-show sera aux couleurs de Noël. En effet, nous verrons les Divas de la WWE se battre en costumes rouges dans une Battle Royale pour déterminer laquelle d’entre elles sera la prochaine challenger d’Eve Torres pour le titre Papillon.

Mon pronostic : Si la Battle Royale avait inclus toutes les Divas prévues au départ, mon choix se serait porté sur AJ Lee. Mais vu qu’elle a été retirée du match, déterminer celle qui sortira vainqueur du match est un peu plus compliqué. Vu qu’Eve est la championne actuelle, deux choix se dégagent pour moi : Kaitlyn & Layla. C’est en l’occurrence sur cette dernière que se portera mon choix. Même si je trouve que Kaitlyn est fort rafraîchissante, elle a néanmoins montré trop de lacunes pour continuer à se battre pour la ceinture pour le moment.

Vainqueur :Layla

RAW_1016_Photo_087

N°1 Contenders Tag Team Tables Match

Sin Cara & Rey Mysterio vs. The Rhodes Scholars

20121210_EP_LIGHT_TLC_rmsc_dscr_C

Le 14 Novembre dernier, Kane blessait Cody Rhodes, écartant par la même les Rhodes Scholars de la course au titre par équipes. Mais le Beautiful Disaster a fait un retour fracassant lors du dernier Raw (avec une magnifique moustache, il faut le dire) en permettant à son équipe de remporter un Fatal 4-Way par équipes contre les Uso, Primo/Epico et les PrimeTime Players afin d’avoir le droit de défier la paire composée de Sin Cara et Rey Mysterio pour déterminer quelle équipe pourra défier la Team Hell No pour le titre. Petite précision : le match sera un Tables Match où les équipes devront faire passer les deux membres de l’équipe adverse pour remporter la rencontre.

Mon pronostic : Même si l’équipe des luchadores a montré un certain potentiel et que Sin Cara a fait des progrès significatifs depuis qu’il est associé à Mysterio, je vois mal l’équipe de Rhodes & Sandow ne pas l’emporter à TLC. De plus, il faut reconnaître que ce sont ces derniers qui proposeraient la plus belle opposition face à Kane & Bryan.

Vainqueurs :The Rhodes Scholars

RAW_1020_Photo_164

United States Championship Match

Antonio Cesaro (c) vs. R-Truth

20121205_EP_LIGHT_TLC_Cesaro_Truth_HOMEPAGE

Pas grand chose à signaler de nouveau depuis leur dernier affrontement aux Survivor Series, sinon qu’Antonio Cesaro a enchaîné les belles performances, que ce soit lors d’un Fatal 4-Way où le Lucernois défendait son titre, ou que ce soit lors du dernier WWE Main Event, où il est parvenu à vaincre Kofi Kingston pour un match sans titre en jeu.

Mon pronostic : Vu que les choses n’ont guère évolué depuis le dernier Pay-Per-View et que Cesaro semble toujours sur une très bonne dynamique, je ne vois aucune raison de le voir perdre à TLC.

Vainqueur :Antonio Cesaro

RAW_1020_Photo_149

Intercontinental Championship Match

Kofi Kingston (c) vs. Wade Barrett

20121126_EP_LIGHT_TLC_wade_kofi_C

Faisons un petit retour vers le passé : En 2011, Wade Barrett gagnait son premier titre individuel… en battant Kofi Kingston… pour le titre Intercontinental. Depuis, la course de l’Anglais a été quelque peu interrompue par une vilaine blessure qui lui fit manquer Wrestlemania. Depuis, Barrett est revenue avec une toute nouvelle attitude, plus dure et plus pugnace que jamais et souhaite concrétiser cette nouvelle dynamique par un nouveau titre. De son côté, Kingston semble toujours solidement attaché à sa ceinture et risque bien d’être un champion dur à déboulonner.

Mon pronostic : Une opposition de style assez intéressante, les deux catcheurs pourraient bien donner une série de matchs intéressants. Suffit juste de faire monter un peu la mayonnaise et pour cela, rien de tel que de voir Kingston conserver à TLC.

Vainqueur :Kofi Kingston

RAW_1018_Photo_082

World Heavyweight Championship Match

Chairs Match

Big Show (c) vs. Sheamus

20121119_EP_LIGHT_TLC_match_bigshow-sheamus_C

Après l’issue controversée qu’ont connu les Survivor Series concernant le titre de Smackdown, la rivalité entre le Big Show et Sheamus est encore montée d’un cran, les attaques et les tentatives d’intimidation n’ont pas cessé durant les dernières semaines (avec notamment une attaque de Sheamus sur Show dans le parking du stade où se tenait Smackdown le 16 Novembre dernier), à tel point que Booker T, le General Manager du show bleu, a décidé de taper un grand coup sur la table : Les deux catcheurs ne devaient pas porter la main sur leur adversaire avant TLC. Cela n’a pas empêché les deux de s’invectiver ou d’utiliser des moyens détournés pour s’attaquer l’un l’autre, comme lorsque le Celtic Warrior a utilisé Ricardo Rodriguez comme projectile pour assommer l’Athlète le plus large au Monde. Mais ce dernier a aussi fait forte impression, notamment en battant celui qui lui avait ravi le titre il y a un an jour pour jour, Daniel Bryan.

Mon pronostic : Match assez indécis, surtout du fait que l’ombre de la mallette du Money In The Bank plane encore au-dessus du titre. La question sera de savoir qui aura la mallette au moment du match (nous y reviendrons après) et aussi l’état de forme de celui qui sortira du match en champion. L’hypothèse la plus séduisante serait de voir Sheamus reprendre le titre, car il s’agit probablement du l’hypothèse qui ouvre le plus de possibilités.

Vainqueur :Sheamus

RAW_1020_Photo_094

Ladder Match for the World Heavyweight Championship Money in the Bank Contract

John Cena vs. Dolph Ziggler

20121203_EP_LIGHT_TLC_match_cena-zig_C-homepge

Cela faisait longtemps qu’une mallette du Money In The Bank n’a pas été remise en jeu (il faut remonter à 2007 quand Mr. Kennedy avait perdu sa mallette aux mains d’Edge). Mais la fureur de la rivalité entre Cena et Dolph Ziggler est telle qu’il fallait une stipulation à la hauteur de l’enjeu. En effet, lors des dernières semaines, Vickie Guerrero et le Show-Off n’ont pas hésité à attaquer de manière personnelle John Cena & AJ Lee concernant une possible relation entre ces deux derniers. Relation qui s’est confirmée au fil des semaines, comme pour couper court aux rumeurs.

Mon pronostic : Encore une fois, le match semble indécis. D’un côté, voir Cena gagner cette mallette (et pourquoi pas empocher le titre dans la foulée) le remettrait véritablement sur le devant de la scène et redeviendrait par la présente une menace pour The Rock, qui sera là au Royal Rumble. Mais de l’autre, une victoire sur Cena pourrait enfin apporter à Ziggler le petit coup de pouce qui lui manque pour enfin tutoyer les sommets de la WWE. Personnellement, j’opterais pour cette dernière possibilité.

Vainqueur :Dolph Ziggler

RAW_1019_Photo_065

Tables, Ladders & Chairs Match

Ryback & Team Hell No vs. The Shield (Dean Ambrose, Seth Rollins & Roman Reigns)

TLC MATCH PREVIEW ARTICLE IMAGE

A l’origine, CM Punk aurait du affronter Ryback dans un TLC Match pour le compte du WWE Championship, mais coup de théâtre, lors du Raw du 3 Décembre dernier, Ryback a blessé le champion en titre au genou en le faisant passer à travers une table, le contraignant ainsi à se faire opérer d’urgence et donc à manquer WWE TLC. Il fallait donc trouver un remplaçant pour affronter Ryback. En l’occurrence, la WWE en a trouvé trois sous la forme du Shield. Lors des Survivor Series, cette nouvelle bande composée de membres de NXT (le show de développement de la WWE, où se produisent les futures superstars de la WWE) dont son premier champion, Seth Rollins, a sérieusement pesé dans la décision et permirent à CM Punk de conserver une nouvelle fois son titre. Depuis, les membres de The Shield se sont posés comme garants de la justice, attaquant violemment ceux qu’ils ne jugent pas dignes de faire partie de la WWE. Mais il fallait bien rééquilibrer l’affrontement, un match 1 contre 3 étant évidemment déséquilibré, la WWE devait donc trouver deux partenaires pour Ryback. Ces deux personnes étaient toutes trouvées puisqu’une équipe a aussi fait partie des cibles de The Shield, j’ai nommé la Team Hell No.

A noter aussi que pour la première fois de l’histoire du catch, ce TLC Match sera sanctionné soit par tombé, soit par soumission (il y a quand même des Cornette Face qui se perdent).

Mon pronostic : Ryback continue plus que jamais à jouer les rouleaux compresseurs à la WWE, à tel point que le genou de Punk a lâché (un peu) à cause de lui. Mais avec The Shield, le colosse affamé semble avoir trouvé une opposition à sa mesure, mais ce dernier sera accompagné des champions par équipes, donc le match promet d’être serré. Néanmoins, la victoire du Shield apporterait une belle ouverture pour les mois à venir, donc je parierais sur eux.

Vainqueurs :The Shield

RAW_1019_Photo_021

Et c’est ainsi que se conclut ce dernier Brief-Ring de l’année 2012. Avant la fin de l’année, je vous parlerais de l’avenir des rubriques concernant le catch sur le blog…

C2J

Photos : Copyright © wwe.com

[Brief-Ring #9] WWE Night Of Champions 2012

Depuis 2007, la WWE a mis en place un Pay-Per-View spécial, la Nuit des Champions, où tous les titres de la fédération sont remis en jeu. Mais avouons-le, l’enjeu des titres cette année a été quelque peu éclipsé par l’AVC qui a foudroyé le commentateur de Raw et Hall of Famer de la WWE, Jerry « The King » Lawler, en direct lors du dernier Monday Night Raw qui s’est tenu à Montréal. Accident très sérieux puisque le King fut même en état de mort clinique pendant 20 minutes. Mais rassurez-vous, à l’heure où ces lignes sont écrites, Lawler se porte un peu mieux, sa respiration & son cœur sont autonomes, il a subi quelques interventions en vue de déboucher ses artères et son cerveau n’a visiblement pas subi de séquelles.

 

 

Mais le show doit continuer, et donc 8 matchs sont au programme car oui, en effet, la carte ne sera pas composée uniquement de matchs avec un titre en jeu :

 

Battle Royale de Pre-Show pour déterminer le Challenger n°1 pour affronter le Champion U.S. Antonio Cesaro

 

 

Cela fait maintenant un mois qu’Antonio Cesaro est devenu le Champion des Etats-Unis en battant Santino Marella. Et comme tous les champions, il devra défendre sa ceinture lors de l’évènement. Cependant, le Suisse devra faire face à une situation peu banale puisqu’il ne connaîtra son challenger que quelques minutes avant le départ officiel du show. En effet, il a été décidé que le challenger n°1 pour le titre US serait le vainqueur d’une Battle Royale qui sera organisée en pré-show et donc, par la présente, diffusée gratuitement sur YouTube.

 

Mon pronostic : Vu qu’aucun nom n’a été annoncé, ce pronostic tiendra un peu de la loterie. Néanmoins, on peut essayer de jouer les Sherlock Holmes et dégraisser un peu pour essayer de trouver des vainqueurs potentiels.

D’abord, il n’y a pas de catcheurs qui pourraient faire un come-back fracassant pour tirer les marrons du feu, donc le vainqueur devrait être quelqu’un que l’on voit régulièrement.

Ensuite, Cesaro n’est pas un favori de la foule, donc il y a de fortes chances que celui qui remportera l’opportunité d’affronter le champion soit aimé des fans.

Enfin, il faut que le potentiel adversaire de Cesaro puisse être une menace crédible afin de proposer un challenge de qualité pour l’Helvète.

En prenant ces critères en compte, je retiendrais deux noms : Zack Ryder (il revient sur le devant de la scène ces denrières semaines) et Santino Marella (c’est l’ancien champion US après tout).

Il faut bien retenir un vainqueur, et celui qui me semble le plus logique serait Santino.

 

Vainqueur :Santino Marella

 

 

United States Championship Match

Antonio Cesaro (c) vs. ???

 

Même si je ne pense pas que ce sera l’enchaînement logique du show, autant parler du match US dès maintenant.

 

Mon pronostic : En toute honnêteté, Cesaro est très en vue en ce moment à la WWE. Donc je pense qu’il doive conserver son titre quel que soit son adversaire pour continuer à asseoir sa crédibilité.

 

Vainqueur :Antonio Cesaro

 

 

Divas Championship Match

Layla (c) vs. Kaitlyn

 

 

Il y a quelques semaines, la jeune Kaitlyn, qui fut la gagnante de la saison 3 de NXT, a décroché pour la première fois de sa petite carrière l’opportunité de défier Layla pour le titre des Divas à NoC.

 

Mon pronostic : Kaitlyn, malgré sa bonne volonté et ses quelques progrès, est encore trop verte pour remporter, à mon avis, le titre en forme de papillon. De plus, il semble que la vraie rivalité se situerait plus sur les rapports entre la championne et Eve Torres. Donc Layla conservera sans coup férir.

 

Vainqueur : Layla

 

 

WWE Tag Team Championship Match

R-Truth & Kofi Kingston (c’s) vs. Daniel Bryan & Kane

 

 

Jusqu’à Lundi dernier, les challengers n°1 pour le titre par équipes étaient les PrimeTime Players. En effet, O’Neil & Young ont, au fil des semaines, vaincu toutes les équipes qui leur furent opposées et furent donc de droit les prétendants au titre.

Mais lors du dernier Raw, une nouvelle équipe s’est formée sous l’impulsion du psychothérapeute de Daniel Bryan et de Kane. En effet, ces derniers étant sous traitement pour tenter de régler leur problèmes de colère se virent imposer l’idée de faire équipe sur le ring. Et lors du Raw de Lundi dernier et malgré un travail d’équipe que je qualifierais d’approximatif, cette toute nouvelle équipe ont vaincu les PrimeTime Players et ont donc remportés le droit de défier les champions à Night of Champions.

 

Mon pronostic : Après des matchs pour le titre par équipes à l’intérêt pour le moins variable, nous nous retrouvons enfin avec une opposition alléchante. Le match promet d’être intéressant et rempli de bons moments. Pour ce qui est des vainqueurs, je vois bien l’équipe Bryan/Kane l’emporter,ça pourrait apporter des développements très intéressants pour la suite…

 

Vainqueurs :Daniel Bryan & Kane

 

 

Randy Orton vs. Dolph Ziggler

 

 

Lors du Smackdown du 24 Août, le Show-Off voulut tenter sa chance en essayant d’encaisser sa mallette contre Sheamus. Mais Randy Orton, qui venait de perdre l’opportunité de devenir le challenger n°1 contre Alberto Del Rio, lui asséna un RKO pour l’en empêcher.

Depuis, les deux Superstars sont rentrées en rivalité et se sont déjà affrontés deux fois. Le premier match eut lieu le 31 Août, à Smackdown et vit la victoire de l’Apex Predator. Le deuxième affrontement se déroula trois jours plus tard, à Raw et vit cette fois-ci la victoire de l’actuel porteur de la mallette du Money In The Bank. Mais lors du Smackdown suivant, les deux ont continué à se tourner autour, aboutissant ainsi à une bagarre entre les deux. Il n’en fallait pas plus pour que Ziggler ne demande à Booker T, l’actuel GM de Smackdown, de programmer un match entre les deux pour Night of Champions.

 

Mon pronostic : Encore un match (et une rivalité) qui promet. Il serait sympa de voir les deux catcheurs se tourner autour encore un peu, avec, pourquoi pas, une revanche à Hell In A Cell avec la mallette en jeu. Or, pour que cela n’arrive, l’Apex Predator se doit de gagner, et c’est donc lui que je vois bien remporter le match.

 

Vainqueur : Randy Orton

 

 

Inercontinental Championship Match

The Miz (c) vs. Rey Mysterio vs. Sin Cara vs. Cody Rhodes

 

 

L’annonce est tombée lors du dernier SmackDown, The Miz devra défendre son titre dans le cadre d’un Fatal 4-Way incluant Rey Mysterio, Sin Cara & Cody Rhodes.

Il est assez étonnant de retrouver les deux luchadores impliqués dans ce match. En effet, les deux semblent décidés à faire équipe ensemble et il ne serait pas étonnant de les voir s’engager plus tard dans la course aux titres par équipes.

The Miz n’est pas en grande forme, ayant notamment été battu par Sin Cara lors du dernier SmackDown, mais Cody Rhodes semble régulièrement rôder autour de l’ancien Mistico, retrouvant son obsession pour la beauté (comme lors de sa période « masquée »).

 

Mon pronostic : Ce match me rend pour le moins dubitatif. Certes, The Miz a pas mal progressé mais le Awesome One semble encore manquer de métier. Or, face à Mysterio & Cara qui sont des lutteurs confirmés, la rencontre semble déséquilibrée. Mais nous sommes dans le cadre d’un Fatal 4-Way, un match qui sied plutôt aux opportunistes, donc je ne pense pas voir l’un des deux luchadores sortir vainqueur du match. Reste donc Mizou-Mizou & Cody Rhodes. Or, le plus opportuniste des deux, c’est clairement le Miz et c’est lui que je vois tirer les marrons du feu…

 

Vainqueur : The Miz

 

 

World Heavyweight Championship Match

Sheamus (c) vs. Alberto Del Rio

 

 

La rivalité entre l’aristocrate mexicain et le champion irlandais poursuit son petit bonhomme de chemin. Lors du Smackdown du 24 Août, Del Rio conserva sa place de Challenger n°1 en soumettant Randy Orton. Mais la rivalité a connu un tour inattendu le 3 Septembre lorsque Ricardo Rodriguez se prit un Brogue Kick de plein fouet de la part du Grand Rouquin Blanc. Son patron de Superstar sauta sur l’occasion pour faire du lobbying (accompagné en cela de David Otunga) auprès de Booker T pour que le Brogue Kick soit banni des rings, ce qui fut décidé une semaine plus tard.

La nouvelle n’a pas semblé ébranler plus que ça le champion, puisqu’il présenta une nouvelle prise de soumission, le Cloverleaf (prise inventée par Dory Funk Jr. Et popularisée par Dean Malenko et Hiroshi Tanahashi). Le dernier rebondissement eut lieu lors du dernier Raw, où après que le Champion n’usa de son Brogue Kick contre Otunga, Booker T annonça que si Sheamus utilisait son finisher banni jusqu’à nouvel ordre, son titre lui serait automatiquement retiré.

 

Mon pronostic : Même avec son mouvement le plus dévastateur banni des rings, le Grand Rouquin Blanc conserve plus que jamais l’avantage, surtout après avoir montré qu’il avait plus d’un tour dans son sac en sortant son Cloverleaf. Je pense donc voir Sheamus conserver.

 

Vainqueur : Sheamus

 

 

WWE Championship Match

CM Punk (c) vs. John Cena

 

 

Il aura fallu attendre presque 9 mois pour que CM Punk ne puisse goûter à nouveau aux joies du Main-Event. Toujours en quête de respect, le Champion de la WWE a décidé que son challenger ne serait autre que John Cena, celui-là même qui truste presque tous les Main-Events depuis ces derniers mois. Punk a visiblement envie de marquer les esprits puisque Night of Champions se tiendra à Boston, sur les terres de Cena, il semble même tellement déterminé à imprimer dans les têtes de l’Univers de la WWE qu’il est le meilleur au monde qu’il s’en est même pris à plusieurs reprises à Jerry « The King » Lawler au fil des semaines, allant même jusqu’à disputer un match en cage contre le commentateur de Raw. Mais Cena est sur de lui et lors du dernier Raw, Cena a dit ses quatre vérités à l’actuel champion, lui disant notamment que le vent de changement qu’il prétendait avoir initié l’an dernier avec son magistral discours de Las Vegas n’aurait, en fait, été prononcé que pour servir son propre intérêt, avant de conclure qu’il allait « lui botter le kyu » (je retranscris tel que ça a été prononcé Lundi dernier). Mais un autre rebondissement se produisit lors du Raw du 3 Septembre, où Punk montit dans une voiture qui venait de renverser John Cena, voiture qui était conduite par nul autre que Paul Heyman. Il y a donc des chances de le voir Dimanche.

 

Mon pronostic : Autant vous le dire tout de suite, je suis quelque peu dans le flou concernant ce match. Punk est champion depuis maintenant plus de 300 jours, mais n’a fait qu’un Main-Event de PPV durant son règne (sans compter l’affrontement de Dimanche). De plus, maintenant allié à Paul Heyman, le Second City Saint risque d’être dur à déloger de sa place. Mais d’un autre côté, Cena est enfin de retour dans la course au titre et il semble déterminé à récupérer la ceinture. De plus, il y a aussi le facteur « The Rock » et on connaît la détermination de Cena à affronter de nouveau le Courant d’Air le plus divertissant de l’Histoire du Catch avec, pourquoi pas, le titre de la WWE en jeu cette fois-ci. Néanmoins, si Cena doit récupérer la ceinture, ça ne sera pas pour Night of Champions, donc victoire de Punk pour moi.

 

Vainqueur : CM Punk

 

 

Voilà qui conclut ce Brief-Ring, on se retrouve bientôt pour le passage en revue du Pay-Per-View…

 

C2J

 

Photos : Copyright © wwe.com

PS: Voici une petite photo de Jerry « The King » Lawler datant d’il y a quelques jours, montrant sans doute qu’il a déjà pas mal récupéré de son AVC. D’ailleurs, il n’a souffert d’aucun dégât cérébral. Qu’il se repose bien et qu’il ne revienne à la table des commentateurs qu’une fois à 100%…

[Catch & Conséquences #8] Review de WWE SummerSlam 2012

Dans le club très fermé des PPV historiques de la WWE, SummerSlam occupe une place quelque peu à part. Non seulement il est le seul de ces quatre PPV légendaires (avec le Royal Rumble, Wrestlemania & les Survivor Series) à ne rien proposer de spécial dans son programme. Et pourtant, c’est sûrement l’un des Pay-Per-View ayant eu le plus de grand matchs à son actif. Alors qu’en-est-il de l’édition 2012 ? La réponse tout de suite…

 

 

On passera assez vite sur le match pour le titre US entre Santino Marella et Antonio Cesaro puisque l’action se résuma à quelques minutes de comédie avec en place centrale le Cobra de Santino qui ne pouvait s’empêcher de s’intéresser à Aksana dès lors que cette dernière était sur le ring (alors que franchement, cette demoiselle est plutôt quelconque). Par contre, on s’attardera un peu plus sur le résultat puisque c’est finalement Antonio Cesaro qui sortit vainqueur de la confrontation et devint par conséquent Champion des États-Unis. Si je porte l’attention sur ce fait, c’est tout simplement parce que le nouveau champion eut les honneurs de la presse Suisse-Allemande. En effet, Cesaro fit les manchettes de « 20 Minuten » ainsi que du « Luzerner Anzeiger » à la suite de sa victoire. Visiblement, la Superstar originaire de Lucerne semble susciter un certain intérêt chez nos amis Helvètes et il sera intéressant de voir si la récente mise en lumière de Cesaro influera sur la popularité du catch en Suisse.

 

 

Commençons le show à proprement parler avec un match d’ouverture qui promettait puisque nous eûmes droit d’entrée à l’affrontement opposant Dolph Ziggler à Chris Jericho. Un Jericho visiblement affaibli (les bandages en témoignent) suite à l’attaque qu’il subit des mains de Ziggler lors du dernier Smackdown.

La décision de faire tenir ce match en ouverture peut surprendre, mais au final cela a constitué un superbe coup d’envoi. Les deux superstars ont su faire montre de leurs qualités techniques, Ziggler a su se montrer fort intelligent en attaquant Jericho sur sa blessure et les seuls regrets viennent en fait de la durée trop courte du match et de la victoire de Jericho. Non pas que voir Y2J gagner ne me pose problème (loin de là, c’était même mon pronostic), mais au final, cela ne rend pas honneur à Ziggler. En effet, répéter à longueur de temps que son adversaire est rincé, le blesser juste avant le match pour finalement perdre contre lui à la loyale (sur un Walls of Jericho), ça fait quelque peu mal à la crédibilité.

 

 

Enchaînement en coulisses avec une interview de Paul Heyman et Brock Lesnar sur le match à venir contre HHH. Comme d’habitude, les deux rappelèrent que ce match serait un vrai combat et que l’actuel COO de la WWE serait réduit en miettes. Rien de bien nouveau donc.

 

La suite du programme nous proposa le match entre Daniel Bryan & Kane. Ce match entre les deux éléments les plus instables de la WWE à l’heure actuelle avait de quoi interloquer. Au final, nous eûmes un match de qualité tout à fait acceptable. Kane a su mettre Bryan en valeur comme il fallait et ce dernier sut montrer toutes les qualités dont on l’affuble. Rapide, technique, intelligence, tout y était. Bref, on bon petit match, bien mené, et bien conclu par un Tombstone Piledriver contré en petit paquet par celui que l’on surnomme maintenant « Goatface ». A noter aussi qu’à la suite du match, Kane s’est défoulé en coulisses, notamment en envoyant valser le pauvre Josh Matthews dans le décor.

 

 

On poursuit le film de ce SummerSlam avec le match pour le titre Intercontinental entre The Miz et Rey Mysterio (en mode Dark Knight).

Ce match ne fut pas mauvais, mais pas vraiment bon non plus. Certes, The Miz confirme qu’il est bel et bien revenu avec de la bonne volonté et un arsenal catchesque amélioré, mais on sent qu’il a toujours du mal face aux voltigeurs. Cela s’est quelque peu confirmé face à Rey car les deux ont semblé avoir eu du mal à accorder leurs violons sur la même tonalité. Mais le résultat fut correct et grâce à un Skull Crushing Finale bien placé en contre, The Miz conserva son titre. A noter que Mysterio a souffert d’une commotion cérébrale au milieu du match.

 

 

Le show enchaîna avec CM Punk qui exprima une nouvelle fois ses griefs à AJ, la nouvelle GM de Raw, lui rappelant l’injustice d’un match où le champion peut perdre son titre sans même être impliqué dans la fin du match. Griefs qui semblaient rentrer dans une oreille pour en ressortir par l’autre, si l’on en juge par la mine stoïque de la Geek Goddess.

Enchaînement avec un nouveau match, et cette fois, ce fut au tour des deux prétendants pour le World Heavyweight Championship de rentrer en scène, le temps de rappeler ce qui s’était passé ces dernières semaines entre Sheamus, le Champion en titre et Alberto Del Rio, le Challenger n°1 qui faillit bien ne pas faire partie de la fête, suite à ses agissements contre le Champion à Houston quelques semaines auparavant.

Comparé aux précédentes confrontations entre les deux, ce match fut bien plus équilibré. Les deux ont eu du temps pour s’exprimer, que ce soit dans la puissance et l’endurance pour Sheamus ou que ce soit dans la technicité et l’intelligence pour Del Rio. Sheamus a d’ailleurs été très impressionnant, j’en veux pour preuve la Powerbomb qu’il a porté avec un bras et demi pour contrer le Cross-Armbreaker du Mexicain. C’est d’autant plus dommage de voir que Sheamus ait conservé son titre par un coup du destin. En effet, le fait de le voir utiliser la chaussure de Ricardo Rodriguez (que ce dernier avait envoyé à l’origine à son patron) puis de faire valider le tombé alors que Del Rio avait mis le pied dans les cordes ne profite au final ni à l’un, ni à l’autre. Néanmoins, le match fut solide dans son ensemble mais il me semble opportun que Sheamus se trouve un nouvel adversaire…

 

 

On poursuit le fil de ce SummerSlam avec le match pour le titre par équipes entre d’un côté Kofi Kingston & R-Truth et de l’autre les PrimeTime Players.

Plus le temps passe, moins Darren Young & Titus O’Neil passent pour des prétendants crédibles. Déjà que l’équipe a perdu son « plus » charisme qu’était Abraham Washington, ils semblent en plus bien inférieurs aux champions, comme l’a démontré ce match. En effet, à l’exception de quelques minutes en milieu de match, les PTP ont été clairement dominés par les champions, qui ont d’ailleurs conservé leur titre. Quant au match en lui-même, il ne restera pas dans les mémoires.

 

 

Le temps d’une petite promo sur le SummerSlam Axxess qui s’est tenu durant la semaine et l’heure du Triple Threat Match pour le WWE Championship était arrivé. Au passage, 1h20 pour deux matchs, ça fait quand même beaucoup, mais on en reparlera plus tard.*

Pour ce qui est du match pour le WWE Championship en lui-même, il ne fut pas foncièrement mauvais, loin de là, mais deux choses me turlupinent concernant ce match : D’abord, il fut beaucoup trop court. Une dizaine de minutes, pour un match de championnat majeur, c’est clairement trop peu. Et quand on sait que le PPV a fini avec 10 minutes d’avance, y’a de quoi être quelque peu circonspect. L’autre problème vient du déroulement du match en lui-même et surtout du fait qu’on ait fait du Big Show l’élément central du match. C’est bien simple, le match s’est résumé à du Show vs. Punk, puis du Show vs. Cena, puis à nouveau du Show/Punk et ainsi de suite. Non pas que ce soit mauvais en tant que tel, mais on aurait préféré voir évoluer Punk et Cena ensemble plus longtemps. Néanmoins, le final fut assez intéressant puisqu’après une double soumission portée sur Show, l’arbitre se trouvait un peu gêné pour désigner le vainqueur du match. C’est donc la sautillante GM de Raw qui se chargea de dénouer l’affaire en… redémarrant le match, tout simplement. Pas pour longtemps d’ailleurs, puisqu’après un Attitude Adjustement bien placé sur lke Big Show, c’est CM Punk, qui portait d’ailleurs des couleurs très Hitmaniennes ce soir-là (Bret Hart apprécia d’ailleurs l’hommage), qui tira les marrons du feu et conserva son titre.

 

 

Après un mini-concert complètement inutile de Kevin Rudolf (vous savez, celui qui fournit en gros les thèmes des PPV). La grande heure était venue, Brock Lesnar et HHH allaient s’affronter.

Première remarque, c’est la forme impressionnante dans laquelle s’est présenté Lesnar. Nettement plus affuté que lors d’Extreme Rules, on a eu presque l’impression de le voir dans l’état de forme qu’il arborait quand il combattait à l’UFC. On ne peut malheureusement pas en dire autant concernant Triple H. Le successeur désigné s’est présenté quelque peu enrobé (rien de trop voyant cependant), en tout cas suffisamment pour nous faire penser que The Game est maintenant plus enclin à fréquenter les grands dîners que les salles de sport.

Pour ce qui est du match, on nous l’a martelé pendant des semaines, ce match devait être un combat, et ce fut un combat. Peu de technique ici (même si je m’attendais à pire) et une véritable volonté de destruction mutuelle. En effet, alors que Lesnar s’acharnait sur le bras du Cerebral Assassin, ce dernier s’attaquait quant à lui à l’estomac fragile de l’ancien Champion Poids Lourds de l’UFC (je tiens à rappeler que Lesnar avait contracté il y a un an une grave infection intestinale qui le conduisit à subir une lourde opération). Mais comme on pouvait s’y attendre, c’est finalement l’ancien champion de MMA qui remporta la victoire en faisant abandonner Triple H grâce à sa Kimura. Finalement, il est bon de voir HHH mettre un peu son ego de côté (même si ce dernier n’a pu s’empêcher de se mettre en main-event) afin de permettre à Brock de briller et surtout de devenir une véritable menace pour les Superstars de la WWE. Et même si on ne sait pas ce que ce dernier fera dans les semaines à venir, il y a fort à parier qu’un fort challenge l’attend. Pour ce qui est de Hunter, c’est finalement penaud qu’il rentra aux vestiaires, le bras visiblement cassé, comme si c’était le signe de sa fin de carrière active.

 

 

En conclusion, on ne peut pas dire que SummerSlam était mauvais, bien au contraire. La carte était homogène et rien n’était vraiment à jeter. Mais bon sang que ce PPV fut tiède ! Car si aucun match ne fut véritablement mauvais, aucun de ces matchs ne furent véritablement exceptionnels non plus. Certes, nous avions eu de bons matchs (Ziggler/Jericho en tête), mais rien de bien transcendant. C’est un peu dommage, car on avait moyen de voir sortir quelques pépites de ce show…

 

Voilà qui conclut cette review de SummerSlam, on se retrouve dans quelques semaines pour la couverture de Night Of Champions.

 

 

C2J

 

 

Photos : copyright © wwe.com