Archives du blog

Guns of The Kikoolols épisode 13

Diablol 3

Comment, chez Blizzard, a t-on pu se planter à ce point ? Alors attention, quand je dis ça, je ne parle pas de Diablo 3 en termes ludiques ou techniques, même si le jeu laisse chez certains joueurs un gout amer dans la bouche ( voyez le compte rendu de Crayonne, via le lien qui vous conduira chez elle). Le problème, c’est que Blizzard  s’est planté sur le plan des pratiques et  de la capacité des serveurs. De très nombreux joueurs se sont retrouvés avec la fameuse  » erreur 37″ ( après l’Ordre 66 de Star Wars…) qui les informait que les serveurs étaient trop occupés, et bien entendu de  » réessayer plus tard »…  A tel point que certains en ont eu marre ne pas pouvoir jouer, et qui du coup… sont passés à autre chose. Au moins à des jeux qui optimisent leurs serveurs de jeux… Parce que oui, Diablo 3 fait partie de ce jeux qui imposent une connexion permanente, même pour jouer en solo ! Sans compter parfois les déconnexions hasardeuses, obligeant à relancer le jeu, et… à se retaper « l’erreur 37″…

Alors forcément, tant de couacs, ça a attiré en France l’UFC- Que Choisir, une association de  consommateurs. Le résultat  ne s’est pas fait attendre, elle a eu plus de 1500 témoignages de mécontents en une seule journée !  Mais pire encore, elle a détecté une clause  tout aussi honteuse, mais qui permet d’expliquer pourquoi il y a une connexion permanente. Dans ses conditions d’utilisation, vous savez, le truc sur lequel on coche » j’accepte » sans  l’avoir vraiment lu pour pouvoir continuer l’installation,  il est marqué  ceci  » le jeu est concédé sous licence et non vendu ».

Là, ça veut tout dire. Que celui qui achète Diablo 3 paie le prix fort, en support physique, mais pour autant,  n’ est pas le propriétaire du logiciel. C’est à dire que le jour où Blizzard décide, pour une raison ou pour une autre, de fermer les serveurs, plus personne ne pourra jouer au jeu, même ceux qui voudront le relancer pour se replonger dans les souvenirs d’une partie en solo. Autrement dit, comme vous ne pourrez le revendre, il sera juste bon à jeter à la poubelle !  Blizzard tente d’appliquer au support physique ce qui se passe pour le dématérialisé. D’autant que vous ne pouvez pas, à cause de tout ça, prêter le jeu à un ami…

C’est sympa, on est pas propriétaire du jeu, on ne peut pas le prêter ni le copier à cause des DRM, non seulement les serveurs n’assurent pas, mais en plus il a une date de péremption. J’avais hésité un temps à acquérir le jeu. Au final je ne le ferai pas.  Même si mon ordinateur était assez puissant pour le faire tourner, parce qu’il représente plusieurs aspects d’une prétendue évolution du jeu vidéo que je déteste.  Bref, j’ai l’impression que ce jeu obéit plus à un aspect commercial plutôt que ludique et dans l’intérêt des joueurs.  D’un côté, Blizzard n’est que l’autre face du pôle  jeux vidéo de Vivendi ( oui, ceux qui détiennent Canal+ chez nous), la première étant Activision… Et devinez qui chapeaute tout ça ?  Vous avez gagné, c’est bien Robert Kotick. Après ça , on se dit que cela n’a rien d’étonnant…

Julius

Publicités