Archives du 09/10/2018

JV le mag, presque 5 ans et risque d’y laisser ses dents

Les choses ne sont pas simples pour la presse papier et ce depuis un moment. Et cela est encore plus vrai concernant le secteur des jeux vidéo. Mais voilà, l’année dernière, le principal distributeur de la presse papier, Presstalis, manque de faire faillite. Et donc, décide de prélever unilatéralement 1% du chiffre d’affaire de tous les magazines que l’entreprise distribue, et ce pendant 4 ans.  Canard PC a failli y laisser ses plumes. Heureusement pour ce magazine de qualité, il a été sauvé grâce à une campagne de crowdfunding  qui a dépassé toutes leurs espérances. Mais ils ont hélas dû passer en mensuel. 

En 2013, JV le Mag sortait en kisoques. Un magazine qui se voulait au dessus de la plupart de ses concurrents au niveau qualité. Lorsque Presstalis a failli couler, pour éviter ce qui est, il faut bien le dire, un racket, ils sont passés chez les Messageries Lyonnaises de Presse (MLP) un distributeur concurrent et  n’ont du coup pas tiré la sonnette d’alarme. Mais voilà, les MLP sous-traitent désormais une partie de la distribution à Presstalis et le vol des 1% du chiffre d’affaire sur 4 ans s’applique donc désormais pour eux aussi. JV Le Mag étant comme CPC totalement indépendant,  ce dernier se retrouve à son tour dans la panade avec un préjudice total de 32 000 euros.  Et donc, tente à son tour de  se sauver en lançant une campagne de crowdfunding.  Je vous mets le Tweet. Et vous pourrez constater qu’ils leur faut 40 000 € ne serait-ce que pour continuer à exister. 

Mais pourquoi je relaie cette info ? Qui me paie pour le faire ? Personne. Je suis un lecteur de la presse vidéoludique depuis les années 90. Je prête toujours une attention à ce qui sort dans le domaine en regardant outre le rédactionnel, les choses secondaires pour beaucoup (maquette globale, qualité du papier).  Et je n’ai pas été le dernier à dénoncer au début de ce blog et de cette décennie, la piètre qualité rédactionnelle de certains titres. JV est sorti dans un contexte tendu où seul Canard PC tentait de surnager de la fange. Une bonne partie de la presse papier avait d’ailleurs déjà périclité, notamment l’excellent IG. Alors comme je les aime bien aussi, si je ne peux pas aider financièrement ce mois ci au vu des choses à venir à ce niveau, le moins que je puisse faire est de relayer l’appel à la générosité du magazine dirigé par Sophie Krupa (qui vient d’Orléans, en plus).

Parce que arrêtons de nous mentir : certains financent des iPhones hors de prix à un opportuniste de première, ou financent un voyage à une tête à claques de télé-réalité partout autour du monde… sauf en Afrique ( « Ben oui, y’a quoi à part des Noirs ? « ), alors pourquoi n’aiderions nous pas la presse de qualité ? Lequel de ces combats est le plus légitime ? Celui d’abrutis qui font des caprices de gamins ou d’un organisme qui se fait racketter par un autre ?  Il y a vraiment des fois où cette société me fait peur.

Bref, je souhaite la réussite de la campagne à JV. Il est toutefois dommage que ce soit la presse de qualité qui souffre le plus. Pendant ce temps, Jeux Vidéo Revue, magazine médiocre de Lafont Presse garanti 100% repompe se porte bien, hélas…

Publicités