Sega, c’est toujours plus fort que toi ?

Depuis quelques jours, Sega a semblé revenir en force avec l’annonce d’une compilation regroupant Shenmue I et II et une Megadrive Mini. Et, sur les deux annonces, je ne peux m’empêcher d’émettre des réserves, même si cela permettra de remettre au gout du jour une licence restée chère aux fans de la Dreamcast et de faire découvrir l’ère 16 bits du constructeur à une nouvelle génération de joueurs.

Ryo

Shenmue, ah, Shenmue…  Vaste saga inachevée de Yu Suzuki, sans doute trop ambitieuse pour son époque, sortie sur un parc trop réduit de consoles installées et face à un public qui n’était pas forcément prêt à la recevoir. Je ne suis pas sur que le public soit toujours prêt même en 2018, d’ailleurs. Au final, deux épisodes, sur cinq prévus, sont sortis, sur Dreamcast et Xbox pour le deuxième. Nous savons également que Shenmue III est en cours de développement, mais fait craindre le pire aux fans de la première heure. Et en attendant celui-ci, un jeu regroupant les deux premiers épisodes sortira sur PC, Xbox  One et PS4 et vendu aux alentours de 30 €.

Dans Shenmue, le joueur incarne Ryo Hazuki, qui a vu son père se faire tuer sous ses yeux par Lan-Di, chef d’une triade chinoise. Le jeune homme décide de se lancer sur ses traces et de le venger.

Il faut avouer, Shenmue  a vieilli. Pour y avoir rejoué sur la console d’origine, le jeu dispose de limites que le public pourrait ne plus accepter, comme par exemple rentrer se coucher à heures fixes. Ou encore une jouabilité qui pourra paraître bien rigide à qui a fait un jeu en monde ouvert. Les programmeurs ont prévu des commandes modernisées pour la réédition, mais reste à voir ce qu’ils entendent par là. Et il faut voir aussi ce que cela donnera niveau réalisation sur consoles HD. Le jeu était une performance pour la Dreamcast, mais sur consoles actuelles, on pourra voir que ça date, à moins d’un rehaussement de la résolution, et encore cela ne réglerait pas tout comme certaines textures graphiques très datées.

Mais surtout, Sega a depuis développé la saga des Yakuza. Et Yakuza, ça reprend les principes de Shemue, mais en mieux, et en plus libre. Certes, ce n’est pas le même environnement, mais on peut voir que l’expérience Shenmue a servi à faire aboutir le projet.  Entre les deux séries, il y en a une autre qui s’est immiscée:  Gran Theft Auto,  avec notamment son épisode GTA III. Transformation totale de la série de Rockstar, ce jeu sorti fin 2001 a redéfini les règles de l’open world, et donc, les deux Shenmue pourraient désormais paraître bien restreints au niveau des environnements donnés à explorer aux joueurs.

Et, entre Shenmue et Yakuza, Sega a également connu des évolutions majeures, notamment en devenant simple éditeur et non plus constructeur de Hardware.  Ce qui nous permet d’enchaîner sur le deuxième point, la Megadrive Mini.

Megadrive_Sonic_the_Hedgehog_2000

Sega aurait tort de ne pas tenter, après tout. les consoles « Mini » de Nintendo se vendent comme des petits pains et son réellement des merveilles à jouer. Une belle sélection de jeux dans chacune d’elles ( sauf que je ne comprends pas ce que fait un jeu de foot américain dans la NES mini, mais bon…), certaisn diront une anthologie de ce que Nintendo sait faire de mieux sur ses consoles. Ce n’est pas faux. D’autant qu’elles se branchent vite : dès qu’on allume, nous avons dans la seconde la liste des jeux qui s’affichent.

Mais voilà, entre Sega et Nintendo, il existe une différence, et une grosse. Comme dit au dessus, cela fait plus de 15 ans que Sega ne construit plus de consoles. Cela lui a donc permis de faire des compilations de jeux Megadrive, notamment la Sega Ultimate Collection sur PS3 et 360,  et on sait déjà qu’une autre des dores et déjà prévue pour PS4 et Xbox One ! Pour une trentaine d’euros, nous pouvions déjà jouer à un best-of de la 16 bits. Alors, faire une console « mini », cela ne risque t-il pas de faire « redite » ? D’autant que de telles versions existent, on en trouve dans les espaces culturels. Elles sont faites par AT Games, et la qualité ne serait pas au rendez-vous d’après les échos que j’en ai eu, aussi bien au niveau des jeux que du matos lui-même. Pire, ce serait ce fabricant qui serait en charge de faire cette « Megadrive Mini » cette fois avalisée par Sega. On peut donc s’attendre à une meilleure émulation et un meilleur hardware.  Et sans doute, un meilleur choix de jeux. Mais, cela vaut-il le coup de dépenser près de 80 € pour ça alors que pour 30 € nous pouvons aussi avoir un best-of de la console avec une jolie émulation ?Et même, il suffit juste de rebrancher sa PS3… 

Alors M’sieur Sega, que tu veuilles de l’argent je veux bien. Tu pourras sans doute attirer de nouveaux publics, ceux qui n’ont pas ou mal connu ta dernière console ou la période faste des 16 bits,  mais pas sur que les vétérans qui on grandi avec toi  fassent parler de nouveau le porte-monnaie… Même si je sais que mon amour sera plus fort, sans doute.

Voilà, je vous dis à bientôt pour un nouvel article. Il est désormais temps de redonner à ce blog la régularité et la variété qu’il mérite après bien des errements.

Publicités

À propos de Julius

Gamer aimant les jeux actuels et rétro, aimant aussi le cinéma les chats, la photo. J'écris aussi. Pour moi, ici, et aussi ailleurs.

Publié le 24/04/2018, dans Divers. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :