Archives du 07/03/2018

Geek Contest #12 : La science-fiction

Cela fait un an que Kavaliero a lancé son concept de Geek Contest. Eh oui, déjà… Pour ce numéro anniversaire, le sujet est : la science-fiction.  Ainsi, voici ma sélection sur le sujet en jeux vidéo, film, série, livre et personne ou objet. 

Le jeu vidéo : Nier Automata

NieR:Automata DEMO 120161128_20161222180213

J’y reviendrai d’ici peu, mais NieR Automata est un jeu marquant à plus d’un titre. Non seulement dans l’oeuvre de Yoko Taro, mais aussi pour le monde du jeu vidéo et surtout, concernant les sujets qu’il aborde. Des intelligences artificielles, plus précisément des androïdes, sont-ils capables d’éprouver des émotions ? NieR Automata dispose d’un scénario à plusieurs étages et à plusieurs niveaux de lecture. Il propose de plus un gameplay très bien rodé et on y trouve également des extra-terrestres. De plus, il se passe dans un futur dans lequel les machines ont chassé les humains de la Terre.  Bref, si vous ne l’avez pas fait lors de sa sortie, jouez-y absolument, ce serait une façon digne de fêter son premier anniversaire qui aura lieu le 10 mars…

Le Film : Matrix

matrix-red-blue-pill

Je suis fan de Star Wars, c’est vrai. Et l’épisode VIII est selon moi la meilleure chose qui soit arrivé à la saga depuis bien longtemps.  Mais j’ai choisi de vous parler de Matrix.  Un grand spectacle SF réalisé par les frères Wachowski, désormais sœurs. Matrix, c’est Keanu Reeves, Lawrence Fishburne et Hugo Weaving  se poursuivant dans un univers virtuel, fortement inspiré des jeux vidéo. Le film regorge de trouvailles comme les téléphones faisant office de sorties, dans des endroits où tout semble possible. Le métrage propose une ambiance unique, un happening permanent doté d’une excellente bande originale qui plus est. Mais, selon moi, ses deux suites ne sont hélas pas à la hauteur, sans être totalement mauvaises.

La série : Red Dwarf

RedDwarfBackToEarth1

S’il y a bien un sujet dans lequel je peux rendre hommage à cette série, c’est bien celui-ci. Red Dwarf, ou  le  » Nain Rouge » en français, est le nom d’un gigantesque vaisseau minier.  Vaisseau dans lequel évolue Dave Lister, seul humain survivant après une stase de trois millions d’années pour y avoir introduit un chat à bord.  Au départ, sa peine devait n’être « que  » de 18 mois ,mais Holy,  l’ordinateur de bord à 6000 de QI ( « soit autant que 6000 profs de gym »), a prolongé son séjour suite à une fuite radioactive et le pauvre y passe 3 millions d’années, le temps que le danger soit écarté.  Avantage non négligeable, la stase temporelle empêche le vieillissement. Il y retrouve son supérieur direct, Arnold Rimmer, avec qui il ne s’entendait pas, sous forme d’hologramme, et un humanoïde évoluée descendant de…son chat. Oui, oui.  Bien entendu, d’autres personnages, comme Kryten le robot viendront se joindre petit à petit à cette équipe de bras cassés.  La série, diffusée pour la première fois sur BBC 2 en 1988 fête donc cette année ses 30 ans. Cette parodie de SF reprenant les clichés du genre pour s’en moquer pourra paraître totalement absurde, et elle l’est. Il faut dire qu’elle compense son budget très réduit par des dialogues ciselés d’un humour souvent ravageur et les vannes font souvent mouche. Ceux qui sont fans des Monthy Python devraient s’y retrouver sans problème. 

J’ai découvert cette série lorsque mes parents étaient abonnés à Canal Satellite, sur la petite chaîne C: ancêtre de Game One. En VOST en plus, ce qui m’a permis d’entendre différents accents anglais. Game One la rediffusera quelques temps plus tard, quand c’était encore une bonne chaîne…

Le livre : La fin de l’Éternité

fin de l'éternité

Ce livre d’Isaac Asimov raconte une aventure qui se passe dans très longtemps, mais qui raconte les aventures d’êtres capables de modifier le cours du temps, appelés Éternels, qui peuvent voyager à n’importe quel point du temps, sauf dans un futur lointain pour améliorer l’humanité sans que celle-ci ne s’en rende compte. En effet, engluée dans un bonheur sans pareil, celle-ci a cessé de progresser et elle s’est faite dépasser par des civilisations extra-terrestres. Comment faire pour la remettre sur la voie du progrès ? Le héros du livre va vite se rendre compte que chaque action a des conséquences…

Ce livre est très bien écrit et exploite à merveille le thème du voyage dans le temps, mais aussi celui des paradoxes temporels.

La personne : Philip K. Dick

Print

Encore un auteur, certes… Mais a t-on eu un auteur aussi prolifique en SF que Philip K. Dick ? Nombre de ses œuvres ont été adaptées en films, voire en jeux vidéo. Pour info, je signale que Blade Runner n’est que l’adaptation par Ridley Scott  de Les robots rêvent-ils de moutons électriques ?  Total Recall n’est autre que celle de Souvenirs à vendre, et Minority Report est tiré de Rapport Minoritaire. Et la liste n’est pas exhaustive. Personnellement, j’apprécie tout particulièrement Le maître du haut château, qui développe notamment une double uchronie et « un roman dans le roman ». 

Voilà, c’est tout pour ce geek contest. Allez rendre visite aux autres blogueurs sur cette page ça leur fera plaisir. 

Le prochain sujet sera proposé par les participants. En effet, pour fêter le premier anniversaire du concept, Kavaliero propose un concours, vous pouvez en proposer un sur la page du lien ci-dessus ou via les réseaux sociaux. Il y aura ensuite une shortlist de 4 gagnants.

Un dernier mot pour la route…

Enfin, ceci était mon dernier Geek Contest tapé sur cet ordinateur. Tout comme mon dernier article de blog sur cette machine, en fait. En effet, après 8 ans de bons et loyaux services, mon Toshiba Satellite, fort d’un Dual core T4400 à 2,2GHz a fait son temps. Il y a certaines choses que je ne peux plus faire, certains programmes ne marchent plus à cause de son ancienneté, certaines mises à jour ne se font plus, et cela fait quelques temps maintenant qu’il est à bout de souffle : ventilo capricieux pouvant parfois faire le bruit d’un Airbus, et trou de pixels morts dans la dalle pas trop gênant en soit vu que c’est dans un coin mais témoignant de son usure. De même, j’avais un mal fou à télécharger des vidéos pour ma fonction de rédacteur sur JVL.  Il ne manquait plus que l’opportunité de le changer, ce sera sans doute chose faite d’ici quelques jours. Alors on se retrouve très vite, sur ce blog, pour un Geek Contest ou d’autres articles sur une machine plus puissante, et surtout, plus moderne.

A bientôt. 🙂