Guns of the Kikoolols épisode #75

Nintendo est il plus grand que ses erreurs ?

Deux GotK en peu de temps, il y avait longtemps que cela ne m’était pas arrivé. Mais là, voici la raison de mon courroux :http://www.huffingtonpost.fr/laurent-amar/critique-console-switch-nintendo/

Un article de blog paru sur le Huffington Post. Et comme vous le savez,  aujourd’hui c’est le jour de la sortie officielle de la nouvelle console de Nintendo, la Switch. A titre personnel, je ne la prendrai pas immédiatement, pour différentes raisons.  Mais alors faire un bashing gratuit de celle-ci  dès le jour  de sa mise sur le marché, je n’avais encore jamais vu ça! 

 En réalité, on sent que l’article part très mal dès le départ. Déjà, on voit que l’auteur se définit comme « Blogueur mondain et Jet-setteur ». Autrement dit,un de la trempe de  Frédéric Beigbeder, qui fait que mépriser ce qui amuse les roturiers… Je me demande comment on a pu le laisser faire un article parlant de jeux vidéo ! 

Le premier paragraphe rappelle les heures bénies de Nintendo, avec la Nintendo 64 , la Super Nintendo et la Game Cube  » dans une moindre mesure » selon son auteur, pour lui désormais passées. 

Les paragraphes suivants tente de démontrer que la Nintendo 64, malgré la désertion des éditeurs tiers, mettait tout de même une claque aux concurrents, notamment grâce à Rareware.  Ce n’est pas faux, d’un côté, mais c’est oublier que Sony savait aussi se défendre. Puis ensuite, il loue l’inventivité de Nintendo à l’époque avec Super Mario 64, véritable leçon de level-design. Ce qui est vrai. Puis bien entendu, impossible de passer à côté de Ocarina of Time…Jeu, qui pour lui « a tout inventé »… Vraiment?  OoT est extraordinaire, personne ne le conteste, mais il n’a fait que transposer en 3D ce qui était déjà en 2D en améliorant la formule.

Je signale aussi que les jeux Nintendo 64 n’étaient hélas pas au top graphiquement, avec une sortie de brouillard permanent pour l’horizon, OoT n’y échappe pas, à tel point que vers la fin de la console, certains titres ambitieux avaient besoin d’une extension de mémoire pour fonctionner.

Ah, si seulement Rare était resté chez Nintendo, et si l’évolution technologique n’était pas aussi rapide… hein ? C’est vrai quoi… Car ces louanges sont un procédé stylistique pour mieux contre-attaquer ensuite et défendre sa thèse. Jules César l’utilisait déjà dans Commentaires sur la guerre des Gaules.

 L’homme qualifie donc la Wii et la Wii U de « honte du jeu vidéo« … Là, c’est aller trop loin.  La Wii avait vraiment pour ambition de  redonner un aspect familial au jeu vidéo. On ne peut pas reprocher à Nintendo d’avoir tenté, d’autant qu’elle compte de jolies perles et elle s’est très bien vendue. Idem pour la Wii U. Pour en posséder une, la console est loin d’être une honte question jeux. Mais je suppose que ce Monsieur n’a jamais joué à Mario Kart 8, Super Mario Maker ou Xenoblade Chronicles X…  Des perles que je vous recommande chaudement.  Mais effectivement, elle s’est beaucoup moins bien vendue que sa grande sœur, et c’est peut-être là son plus grand drame.

Ensuite l’homme qualifie la Switch de « la dernière abonmination de Nintendo« . De quel droit ? DE QUEL DROIT ? La console est à peine sortie qu’elle se fait déjà descendre!  Il lui reproche son caractère hybride, et qu’on retourne au « motion gaming  » avec sa fonction de console portable.  C’est si fatiguant que ça que de la remettre dans le dock , c’est vrai… On passera sur le fait que l’écran en 720p est « un recul d’au moins six ans« … Petite mise au point pour Monsieur Amar : cette définition est sans doute dépassée pour des écrans TV, mais pour une console portable c’est au contraire une jolie résolution. Et comparer ça à des écrans 4K, franchement, c’est l’argument le plus naze que je n’ai jamais lu. Monsieur Amar ne doit pas savoir que depuis la Wii, Nintendo a  abandonné la course à la puissance…  Et que le constructeur préfère tenter des choses,  exploiter son savoir-faire, pour attirer les joueurs…  Et c’est le cas, une fois encore, avec la Switch. Alors oui, la console n’est pas parfaite, elle a des défauts, notamment techniques,  mais, je vous en conjure, lisez plutôt les avis plus nuancés des différents sites spécialisés plutôt que le billet d’un jet-setteur qui semble déconnecté du monde.

Et si M. Amar veut vraiment voir des « abominations »  en termes de console, qu’il aille se balader sur Youtube. Il verra que des consoles vraiment merdiques, ça existe. Par exemple, je vous ai parlé ici même récemment de l’Hyperkin, de Mattel. 

« Nous préférons nous arrêter là« . Ouais, tu fais bien mec, tu as dit suffisamment de conneries jusqu’ici. Mais ça ne l’a pas empêché de continuer, en prétendant que la « PS4 pro offre des des merveilles, comme Horizon Zero Dawn » et que le directeur de Nintendo France « peinait à justifier l’existence de cette drôle de console auprès des distributeurs, de plus en plus sceptiques ». Mais bien sur! C’est sans doute pour ça qu’elle bénéficie d’une promo énorme et que la moitié( au moins ) de mes followers sur Twitter l’ont ou vont l’acheter ! Et aussi que Zelda Breath of The Wild récolte d’aussi bonnes notes que le hit de Guerrilla Games! 

Quant à la fin de l’article… Reprocher à Nintendo de  « faire une stratégie commerciale à l’encontre de ce que souhaitaient les joueurs… »  Bien sur, bien sur… Parler au nom  » des joueurs », cette masse informe et sans visage, ça l’arrange bien. Je signale à ce pauvre type que la puissance ne fait pas tout. Il ne suffit pas de faire du 1080p à 60 fps pour  faire un bon jeu!  Ce qui compte, c’est ce qu’ils offrent en qualités ludiques. Si la puissance suffisait pour vendre, alors la Xbox ( celle sortie en 2002)  serait première de sa génération.  Et s’il se dit fidèle de la première heure de Nintendo,  dans ce cas, il soutiendrait tout de même le constructeur même s’il est sujet à critiques, et ne lui reprocherait pas de tenter des choses. 

Descendre une console à peine sortie, je n’avais encore jamais vu ça. La switch, une console jugée dès le premier jour lors d’un procès inique prenant la forme d’un article de blog niché sur la version française du Huffington Post. On peut émettre des doutes sur la stratégie de Nintendo, oui. Mais il y a une grosse nuance entre « douter » et « descendre en flammes ».  Les doutes sont faits pour être levés. L’auteur est en revanche, pétri de certitudes. Nintendo tente, et comme je l’ai dit, on ne peut lui reprocher de le faire.

Or, chacun le sait, ce n’est que le temps, aidé par l’adhésion ou non des éditeurs et des joueurs,  qui décideront si la Switch sera un succès ou un échec. Personnellement, je penche pour la première solution au vu de ce qui est annoncé. Je lui souhaite une belle vie.

Publicités

Publié le 03/03/2017, dans Divers. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :