Raconte-nous un mauvais film #3 : 50 nuances plus sombres

 

Bonjour à tous et bienvenue dans ce troisième numéro de Raconte-nous un mauvais film et une fois encore, Conan attendra parce que j’en ai un tout chaud, encore en exploitation au cinéma à l’heure où cet article est publié. Alors si vous avez l’intention de le voir, ne lisez pas ce qui va suivre, ça vous gâcherait comment dire… le « plaisir », pour peu qu’il y en ait.

Lieu de l’accident : Pathé Saran, le 10 février 2017

Circonstances de l’accident : Un vendredi après-midi où tu retrouves une amie au ciné, que tu ne sais pas trop quoi aller voir, et que tu la laisses décider.

Responsable de l’accident : James Foley

Bon sang, qu’est ce que je vais voir, là ?

affiche-50-nuances

Je vous avoue que tout seul, je ne serais pas allé voir le film, vu que je ne suis pas le public cible. Mais bon, avec une amie, et quand on la laisse décider, voilà… De plus il y avait pas mal de couples dans la salle. Et je n’ai ni vu le premier film, ni lu les romans. Une fois encore, pas le public visé. C’est donc en toute…innocence que je suis allé voir ce truc.

Je tiens à préciser une chose déjà en voyant l’affiche : l’accroche est « Plus aucune règle » avec Dakota Johnson portant un masque. Ce qui veut dire que la pauvre a subi une ménopause précoce, c’est ça ? Non ? Ah bon… Il faut dire qu’à 27 ans, ce serait malheureux (mais ça peut arriver pour diverses raisons). Bref.

50 nuances plus sombres est la suite de 50 nuances de Grey. La situation de départ est la suivante : Anastasia Steele a quitté Christian Grey à la fin du film/du roman précédent et ne signe pas le contrat. Oui, vous avez bien lu… le milliardaire fait signer des contrats à ses soumises pour faire l’amour ! Je vous demande un peu…

Lorsque le film commence, Christian fait un cauchemar, traumatisé par un père violent. Puis après le générique on passe sur Anastasia qui reçoit un bouquet de roses blanches avec un message : « Bonne chance pour ton nouveau boulot ». Signé… Christian Grey. La donzelle est sur le point de jeter le bouquet à la poubelle mais y renonce au dernier moment. Elle va ensuite à sa nouvelle boite où elle est reçue comme une reine en tant que nouvelle assistante du boss.

Puis, le soir, elle se rend à une expo photo faite par un de ses amis. Et quelle n’est pas sa surprise de voir qu’il a exposé les portraits, tout à fait décents, qu’il a fait d’elle ! L’ami en question vient la voir et lui dit que s’il ne lui a pas demandé l’autorisation c’est qu’elle aurait refusé… Et là, il apprend d’une assistante que les 6 portraits ont été achetés. Par qui ? Oh, ben quelle surprise ! Il apparaît la seconde suivante ! Vous l’aurez deviné, c’est Christian. Il dit à la jeune femme qu’elle lui manque trop qu’il veut qu’elle revienne… Ana dit non. Lui dit qu’il veut juste discuter. Ana est d’accord pour un dîner. Lors de celui-ci Grey lui dit qu’il veut renégocier les règles du « contrat ». Mais quel contrat, en fait ? On ne voit aucun document de ce type durant tout le film ! Mais bon la cruche accepte et bien entendu, ils font cela dès le premier soir…

Et tout le film est comme ça : Christian dit quelque chose, Ana dit non, puis finit par lui obéir. Elle bosse dans une nouvelle maison d’édition ? Grey voit dans le nouveau patron d’Ana un rival, et rachète aussitôt la boîte.

La bêtise du scénario se voit à toutes les scènes. C’est très mal interprété, les scènes de sexe sont saupoudrées d’une grosse couche de puritanisme amerloque comme on en voit si souvent… Ça joue les prudes au ciné, et malgré les scènes inoffensives, le métrage a obtenu un PG18 aux US… Sans compter que le pays est le premier producteur de porno… Hypocrisie, j’écris ton nom. De fait, nous ne voyons jamais les deux partenaires nus entièrement, Anastasia garde toujours quelque chose sur elle ( le haut ou le bas) et Christian fait ça avec le pantalon juste baissé sous le fessier… Sans compter les positions, ou plutôt LA position, lui sur elle, toujours, tout le temps. Tout ça pour montrer la domination de Grey sur Ana. On a aussi droit à une douche tout habillés, ben tiens… Et surtout, surtout, dès que Ana est touchée, elle jouit. Direct. Pas besoin de stimulation ni de préliminaires. Putain… De fait, ça n’émoustille même pas. MÊME PAS. Ça consterne. Et puisque le reste n’a aucun intérêt, notamment une scène d’hélicoptère qui ne fait même pas pleurer tant elle est ridicule on va passer directement à la fin. La scène finale, c’est Kim Bassinger botoxée comme jamais qui se prend une coupe de champagne dans la tronche pour avoir tenté une deuxième fois de dissuader Christian et Ana de se marier. Elle est priée de partir. D’un côté, tant mieux, parce que je me demande ce qu’elle est venue faire dans ce truc. Il y a un feu d’artifice, et Christian emmène Ana dans une chapelle sur les bords du lac, une chapelle remplie de fleurs et lui fait sa déclaration. Et vous savez quoi ? Elle Accepte. Quel suspense hein ? Mais pendant ce temps, un autre prépare sa vengeance. Fin.

Sous-merde et auto-flagellation

Que dire de plus ? Que dire sur cette merde tirée déjà d’une très mauvaise œuvre littéraire elle même au départ fan-fiction de la très mauvaise saga vampires-paillettes qu’est Twillight ? Parce que si on remonte au départ de tout ça, c’est de la faute de Stephenie Meyer… Oui, oui… elle n’aura pas fait du bien à la littérature et au cinéma, et EL James non plus. Au bûcher, la mormone ( ouais, quand je peux casser du religieux, je me prive pas).

Mais surtout, 50 nuances plus sombres apporte un très mauvais message à plusieurs niveaux. Les gens sont tellement cons, qu’ils peuvent croire que c’est comme ça qu’il faut s’y prendre en amour. Sauf que non, ça, ce que je viens de voir, là, ça ne peut amener que le pire. Un viol.

Ensuite, ça raconte quoi ? Une domination TOTALE de Grey sur Ana. Dans tous les domaines : amour, travail vie quotidienne. Certains diront que c’est parce qu’il est riche et peut tout se payer. Ben là encore c’est archi malsain. Ana aliène son libre arbitre pour se mettre à la disposition de Grey. La scène avec l’autre fille qui a un grain et qui considère Christian comme son gourou est révélatrice. Donc, les femmes ne sont que des objets au service d’un type frustré, jaloux du moindre homme entrant en contact avec Ana, même pour raisons professionnelles, et psychopathe. J’ai le droit de vomir là ou bien ? Oui je sais la cuvette est déjà bien remplie mais désolé, ça ne passe vraiment pas.

Et… ET MERDE.RIEN QUE LE FAIT D’AVOIR UTILISÉ MON PASS ILLIMITÉ POUR VOIR CA ME MET INTÉRIEUREMENT EN COLÈRE . Parce que sais que je n’aurais pas dû. Que c’est honteux à plus d’un titre. Personne n’est à l’abri d’une erreur, nous voyons tous des mauvais films, car ils nous permettent de mieux apprécier les bons, mais putain !

A là fin de la séance, l’amie que j’accompagnais m’a dit «  on dirait que ce film a été une torture pour toi … » En effet. Cerise verte sur le gâteau déjà bien rassis : le roman était mieux et plus trash selon elle.

Alors comme je l’ai déjà dit, je n’ai pas vu le premier film. Je ne compte pas le faire. Et je ne verrai pas le troisième. Ça m’a vacciné. Même si vous me payez tout l’or du monde ou en chatons, je resterai incorruptible. Attention aussi, si le chaton est norvégien, je le prends, mais je ne vais pas perdre de nouveaux deux heures de mon temps pour ça. Au contraire, je ferai connaissance avec mon nouveau protégé. J’en ferai des mauvais romans, la saga s’appellera «  Me, Myself &Meow » et je les adapterai en films et ce sera encore plus consternant. Ben quoi, puisque ça suffit pour devenir millionnaire…

PS : tenez, si vous voulez voir une critique journalistique qui ressemble un peu à mon article, je ne saurai que trop vous  conseiller l’analyse fort drôle faite par Anaïs Bordages sur le site Buzzfeed, et c’est par ici :

https://www.buzzfeed.com/anaisbordages/cinquante-nuances-plus-sombres-pour-les-nuls-en-gifs-et-en-i?utm_term=.juXKvqBVO#.aio2qwJgm

Ou alors, voici un autre article fait par l’Odieux Connard, que je vous recommande de lire. J’ose espérer que nos sacrifices ne seront pas vains et reconnus à posteriori…

50 nuances d’étron

Publicités

Publié le 17/02/2017, dans Cinéma, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Je n’ai pas vu le film ni lu aucun livre et je ne compte rien voir de cette chose. J’ai donc lu avec grand plaisir cet article et me suis délecter de cette violence. 😀

    Rien que les quelques extraits du premier que j’ai vus m’ont amplement suffit !
    N’empêche qu’il s’en tire pas mal au box office et qu’ils vont certainement renchérir avec le dernier volet de la saga…et qui sera en deux parties pour enfoncer d’avantage le « pieu ».

    En France, le film est interdit aux moins de 12 ans, il s’agit d’un roman « porno », s’ils avaient adapté en y allant les corones sur la table, il aurait été interdit aux moins de 18 ans et aurait carrément raté son public cible…C’est comme faire un film d’horreur mais qui ne doit pas faire peur ou être sanglant…

    Bref, c’est mon avis trèèèèès subjectif et complètement de mauvaise foi car je n’ai pas vu les films mais ça fait du bien.

    Et j’ai bien aimé l’article. 😀

  2. Ça fait flipper

    Ce qui me laisse sans voix c’est la réaction de ton amie. Notre civilisation a-t-elle à ce point perdu tout son QI pour que meme les femmes ou jeunes filles non seulement ne soient pas choquées par le message (négation du consentement, valorisation du harcèlement, soumission, le tout propulsé comme voie du bonheur et de l’épanouissement), mais limite en veulent plus : « on dirait que ce film a été une torture pour toi » (donc pas pour elle) « le roman était mieux et plus trash » de… de quoi? pardon? J’avoue que je n’ai ni lu les livres ni vu les films, les commentaires comme ceux de l’Odieux Connard et le tien m’épargnent cette erreur, mais vu le simple principe du contrat de soumission, comment des femmes peuvent-elles trouver ca autre chose que répugnant et gerbant???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :