Weekly Retro #15 : Moyens de transport

Bonjour et bienvenue dans ce quinzième Weekly Retro : au menu d’aujourd’hui, des bolides, un dragon, un hérisson bleu et encore un dragon. 

1- Toutes burnes dehors

burnout-2

Vous vous dites que j’ai pété un plomb en sortant un titre pareil. Non, j’ai juste voulu faire un calembour foireux avec  Burnout.  En effet, j’ai rebranché cette semaine ma petite PS2 et je me suis rappelé de Burnout 2 : Point of Impact. Il y a un mode qui est particulièrement amusant : le mode Crash.  C’est à dire que vous devez provoquer un accident en percutant d’autres véhicules, dans dix zones différentes, plus vous faites de dégâts,  mieux c’est. C’est bête, c’est méchant et idiot, mais il faut savoir comment rentrer dans un véhicule pour  maximiser les ravages… Cet empilement de tôles parachevé par la rencontre d’un bus ou d’un camion, il n’y a rien de plus jouissif. Pour passer à la zone suivante, vous deviez au moins atteindre le score de la médaille de bronze. Simple et efficace. 

2- Avant Nier

drakengard1aerial_gameplay

NieR : Automata sort dans quelques jours, dès le 23 février  au Japon, et sera chez nous dès le 10 mars et il fait partie de ma priorité d’achat pour le mois prochain. Mais, avant même le premier NieR,  il y avait Drakengard, le tout premier jeu du studio Cavia, aujourd’hui fermé. Cette plongée dans les origines m’a rappelé à quel point le jeu, baptisé Drag-On Dragoon  dans son pays d’origine, était techniquement raté . Les graphismes sont ternes, la caméra est folle et les coups ne sont pas très variés en combat au sol. Rejouer à ce titre aujourd’hui s’avère très dur tant il a vieilli. Cependant, il se rattrapait par son histoire démente. Tous les personnages du jeu sont tarés. Mais vraiment. Personne n’est clair, et le jeu s’affranchit des frontières entre le bien et le mal. Les personnages ont la possibilité de faire un pacte avec des créatures  qui peuplent le monde du jeu : dragons, esprits, ou autres. Mais le pacte d’alliance humains/monstres se fait au prix de quelque chose qui leu est cher . Caim, au début du jeu, en fait un avec un dragon rouge. Il perdra sa voix.  Notre héros  doit empêcher le sacrifice de sa sœur Furiae par l’Empire, qui doit être celle qui permettra de purifier le monde. Le jeu est découpé en plusieurs phases : les phases d’histoire, qui racontent le scénario qui a eu le bon gout d’être traduit en français et les phases de jeu. Vous aurez des niveaux  à dos de Dragon, qui se déroulent dans les air, et où vous devrez anéantir les forces aériennes de l’Empire, et les phases au sol, qui ressemble à du Dynasty Warriors en un peu plus raté. Il est toutefois possible d’appeler le dragon pour des vols en rases-mottes et de brûler les ennemis de haut. Mais dans tous les cas, les missions ont toute une limite de temps d’une heure maximum. A  la fin de celles-ci, vous récoltez de l’XP pour votre personnage ou votre dragon, et pour votre arme. Vous pouvez aussi changer d’allié en cours de bataille ou au début de chaque « verset » pour peu que vous ayez suffisamment avancé dans l’histoire.  le jeu dispose de cinq fins différentes ( et glauques pour certaines), et l’une d’elle fait le lien avec le premier NieR. Drakengard a de bonnes idées, mais sa réalisation à faire peur a dû en repousser plus d’un, malheureusement. 

3-Il ne faut pas perdre la main

sonic-compilation-e-f1021

Je rejoue souvent à Sonic. Au premier ou au deuxième, ça dépend de mon humeur.  Là, j’avais mis Sonic Mega Collection + et j’ai lancé le premier. J’ai commis une erreur dans Marble Zone, mais de toute façon je n’ai jamais aimé cette zone. En effet, j’ai loupé un saut, ce qui m’a fait revenir dans un lac de lave. Problème, le bloc sur lequel il fallait se maintenir avait déjà coulé. Impossible de traverser sans trop de pertes d’anneaux, j’ai donc préféré sacrifier une vie. Et un  hérisson bleu grillé, un!  Pour le reste, ça s’est plutôt bien passé. 

4-Dragon Légendaire

sces_030-44_23072013_181736_0064

Pour finir, j’ai relancé Legend of Dragoon, un jeu PS1 sorti en 2000  chez nous. On pourrait croire, à de nombreux aspects, que le jeu est un clone de FF VII.  S’il est vrai que Dart ressemble beaucoup à Cloud, c’est loin d’être le cas. le jeu dispose d’une très bonne intrigue, même si la traduction en français est loin de faire l’unanimité, et les voix sont justes risibles, entre les cris des personnages à mourir de rire « Coup double! »  » Volc-han! » « Harpong! » lors des combats. Les musiques n’ont hélas rien d’extraordinaire,  trop répétitives, mais graphiquement, le jeu envoie du bois. et que dire des séquences en images de synthèse… Le jeu tient sur quatre CD et  reste une belle aventure, même si on voit qu’il n’a pas bénéficié de finitions  dignes de ce nom : les déplacements sur la carte sont  rectilignes, sur des chemins prédéfinis, par exemple. Cependant, le conflit opposant le Basil au Sandor  vaut le coup d’être joué. Il faut noter que le jeu possède aussi un méchant charismatique du nom de Lloyd.  De toute façon, je vous en parlerai plus en détail très bientôt.

Voilà, c’est tout pour  cette semaine.  Rendez-vous la semaine prochaine pour un prochain Weekly Retro. 

Publicités

Publié le 13/02/2017, dans Back to the Pixels, Jeux vidéo, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Ahh Burnout, l’un des rares jeux où mal conduire était une qualité pour éliminer ses opposants!
    Drakengard, mes amis se sont tués dessus, c’était quelque chose à l’époque! Chevaucher un dragon!

    Legend of Dragoon, quelqu’un qui connait cette perle! Je ne doute pas que le jeu aurait pu connaitre un franc succès avec plus de moyens ou un autre studio! C’est pourtant un RPG que j’ai acheté sans aucune attente et qui m’a terriblement satisfait! Le méchant m’ayant bien impressionné pour sa « pugnacité » millénaire!

  2. Ah Legend of Dragoon ! La durée de vie était vraiment énorme.
    J’avais vraiment bien aimé ce jeu avec les timings à respecter pour faire un maximum de dégâts !

    Je me rappelle très bien aussi des noms des techniques citées à voix haute ! Ça donne mieux en japonais quand même. 😀

    « Coup doublah ! »
    « Tempête de fleurs ! »

  3. Sonic vraiment la saga de cœur pour moi et je me relance tout comme toi avec un plaisir nostalgique infini une petite partie du 1 2 ou 3
    Il faudrait vraiment que je complète la saga avec le reste des opus que je n’ai point fait : Sonic & Knuckles, Sonic 4, Sonic CD, Sonic Adventures 2 , Sonic Generation…

    Tiens je ne connais pas le RPG Legend of Dragoon
    Il n’est pas un peu mineur dans la galaxie des chef d’œuvre RPG PSX ?
    Hâte d’en lire plus dans un article ultérieur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :