[Critique ciné] Comme des bêtes

Je suis allé voir Comme des Bêtes il y a peu au cinéma, et c’est pour ça que je vous en parle sur ce blog, un bon moyen de relancer mon inspiration et les critiques ciné. La bande-annonce avait l’air alléchante, et l’appel du produit aussi : que font nos animaux domestiques en notre absence ? Ben oui bonne question après tout…

Mais il est assez difficile de passer après Zootopie, sorti plus tôt dans l’année, et que même si je ne l’ai pas critiqué ici (manque de temps, d’envie…) sachez qu’il est formidable. Parce que si Comme des bêtes se veut un Toy Story version animale faite par le studio Illumination, celui-là même à l’origine des très bons Moi, Moche et Méchant et le gentillet film sur les Minions, le résultat est tout de même assez décevant. Le problème, c’est que le postulat de départ n’est qu’effleuré au début du film,  pour vite tourner au film d’aventure, et  les gags les plus inventifs, nous les avons déjà vu dans la bande-annonce. Ce qui se passe entre ces gags est souvent mou et manque de rythme. Certes, la chouette bande d’animaux  est assez attachante,  sauf que la star du métrage, ce n’est ni Max, pourtant censé être le héros, ni Duke, ni Chloé ni les autres : c’est le lapin blanc. Et tous ceux qui ont vu Sacré Graal des Monthy Python savent à quel point  il faut s’en méfier, et je pense avoir vu une référence à ce film. Complètement fou, menant un croisade contre la domestication, les moments où il apparaît sont clairement les meilleurs du film.  Mais le rythme en dents de scie nuit à l’exécution du scénario global, dommage. 

Et comme je disais, difficile de passer après Zootopie, qui avait un double niveau de lecture, à la fois pour les enfants et les adultes. Ici, rien de tout ça, juste une histoire dans le fond trop gentillette  mais qui plaira surement aux bambins voulant voir des animaux en vadrouille dans New York… D’autant que le film est assez réussi techniquement et dispose d’une jolie bande originale. Alors, pourquoi pas…

affiche comme des bêtes

Comme des bêtes

Réalisation : Yarrow Cheney, Chris Renaud

Genre: Animation

Durée : 1h27

Distribution : Universal Pictures International France

En salles depuis le 27 juillet 2016.

Publicités

Publié le 08/08/2016, dans Cinéma, Divers. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. C’est vrai qu’il fait un petit peu tâche à côté de Zootopie… Je pense comme tu le dis qu’il est un poil trop enfantin, on est vraiment en face d’un film pour gamin quoi, enfin c’est le sentiment que j’ai eu dans la salle obscure.

  2. Plutôt d’accord avec toi. Visuellement c’est un travail titanesque. Il y a quelques moments où j’ai bien rigolé, (avouons que les saucisses…) mais il y a eu aussi des moments d’ennuis et même gênant quand l’humour se sent obligé de devenir scato… Bref je n’ai pas passé un mauvais moment mais suite à Zootopie et Le monde de Dory (qui m’a beaucoup surpris)… c’est plus que léger.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :