[TFGA en retard] Les femmes de ma vie…de joueur

Que serions-nous sans les femmes ? Certainement pas de ce monde. Eh bien dans les jeux vidéo, des femmes, il y en a. Plein. Fortes, courageuses, elles ne sont pas que des tas de pixels réduites à des formes et des rôles archi-mineurs. Voici un top 5 dans le cade du TFGA en retard, mais intéressant, de celles qui ont marqué ma vie de joueur. Étant joueur invétéré de RPG j’aurais pu vous faire un classement avec uniquement des femmes issues de ce genre de jeu, mais ne devant en choisir que 5, j’ai tout de même varié un peu les plaisirs. Bonne lecture !

5-Friday-LandStalker

Une petite fée de la forêt qui sait où se trouvent les trésors du roi Nole, voilà qui intéresse Ryle, le héros de cet excellent jeu sur Megadrive. Friday est bavarde, Friday est jalouse, susceptible, mais elle peut ressusciter le héros en cas de besoin (et si il y a des objets en stock). Il est même possible d’accéder à son village natal dans le jeu. Son caractère bien trempé fait d’elle un personnage irrésistible, bien que VF ne lui rende pas tout à fait honneur comme il se doit. Friday : taille « mini », mais elle fait le maximum. Friday 4-Emily-Deadly Premonition

Je suis peut-être un des rares à défendre le jeu de SWERY65 avec autant de conviction. Comme il n’a pas la beauté graphique ni technique en général, il faut bien avouer que le jeu se rattrape sur son scénario mais aussi sur la psychologie des personnages. Emily fait partie des plus travaillés du jeu. La jolie policière de Greenvale, inspirée très clairement de Naomi Watts, deviendra peu à peu de plus en plus proche de Francis York Morgan( appelez moi York) le héros du jeu. Par rapport au shérif, George, un peu rustre, Emily qui est son adjointe en serait l’opposé, avec un raffinement de tous les instants. A tel point que j’ai été clairement bouleversé lorsque j’ai vu ce qui lui arrivait. So says Mister Julius. Emily   3-Karin Koenig-Shadow Hearts : Covenant

Tout comme le jeu précédent, la série des Shadow Hearts est à découvrir, notamment Covenant, même s’il ne rivalise pas avec Square Enix question technique. Mais qu’importe, puisque Karin Koenig fait partie des personnages marquants du jeu et selon moi, du monde des RPG en général. Cette jeune femme était au départ lieutenant dans l’armée allemande. Son bataillon était chargé de prendre le village de Domrémy, en France. Mais dans l’église, le groupe est attaqué par un démon… Démon qui n’est autre que Yuri, le héros de l’épisode précédent, qui protège les habitants de l’envahisseur allemand. Nous sommes en 1915 et donc en pleine Première Guerre Mondiale. Petit à petit, Karin développera une fascination pour Yuri. Cette fascination se transformera en amour. Mais nous savons que celui-ci n’est qu’à sens unique… Pour des raisons que vous découvrirez en jouant. Karin doit se montrer forte, mais sait aussi faire preuve d’une certaine sensibilité. Le contraste qui émane de cette femme est caractérisée selon moi par ses cheveux roux, symboles de son élément de prédilection, le feu,  et symbole de courage. A l’opposé, son teint de porcelaine et de ses yeux bleus reflètent sa sensibilité. Mais ce n’est que mon interprétation personnelle. Karin est un personnage magnifique, aussi bien dans son apparence que dans son caractère, et fort bien écrit. Elle méritait bien la troisième marche de ce podium. shadowhearts2_conceptart_vxQ7H 2-Lenneth/Platina- Valkyrie Profile

Je ne le répéterai jamais assez : le premier Valkyrie Profile est une bombe dont on ne sort pas indemne. Une partie de l’explication est due à l’héroïne que l’on incarne. Lenneth, une des trois Valkyries de la Destinée, est réveillée par Odin. Ce dernier sent que le Ragnarök, c’est à dire la guerre destructrice entre les Ases et les Vanes de la mythologie scandinave, est proche. Mais il manque de forces pour faire face. Il la charge donc de « recruter » les âmes vaillantes sur le point de mourir dans le monde de Midgard, celui des hommes. Une fois au Valhalla, ils deviendront des Einherjars, des soldats à la solde d’Odin. Lenneth est une femme amnésique, qui a eu une autre vie dans ce même monde. Et même si le joueur le sait s’il regarde l’introduction et que la dernière image de l’animation est révélatrice (ce qu’elle fut, ce qu’elle est devenue), elle ne s’en souviendra vraiment que si vous débloquez la fin A, la meilleure, ce qui était impossible à faire au moment de sa sortie sans un guide, tant certaines actions ne peuvent être devinées. Mais je peux vous dire que si on se prend déjà des claques en cours de jeu, là on s’en prend une monumentale. C’est tellement bien fait, bien mis en scène, à tel point que l’événement change le scénario. Je ne vous spoile pas plus pour que vous fassiez le jeu et découvriez ce qui se cache. Lenneth 1-Lara Croft-Tomb Raider

Oui, vous ne rêvez pas, ce n’est pas une héroïne de RPG qui termine en tête de se classement. Pourquoi ? Parce que Lara, c’est Tomb Raider à elle seule. Lara, c’est une femme qui fait clairement partie de la culture vidéoludique et que tout le monde connaît. Lara, c’est une femme qui prouve que «  Il n’y a pas que les mecs qui en ont », comme le clamaient les publicités dans les magazines de presse en 1996 lors de la sortie du tout premier jeu de la franchise. Des ruines les plus secrètes aux plus hautes montagnes, la célébrité vidéoludique de Lara Croft l’accompagnera. D’accord, ses incarnations en chair et en os n’ont pas eu toujours du nez. Rhona Mitra qui sort un CD navrant exploitant son image, et finira par jouer les seconds voire troisièmes rôles dans des films qui ne volent souvent pas haut, (qui a dit Beowulf avec Christophe Lambert ? )Angelina Jolie, à la carrière bien plus envieuse dans le domaine, fera deux films minables adaptés de la franchise, et l’Ange des Ténèbres restera comme une tâche indélébile dans la saga vidéoludique, qui avait du mal à se renouveler à l’époque. Mais le changement de développeur passant suite à cette horreur de Core Design à Crystal Dynamics lui donnera un second souffle salvateur. Mais tout de même, vous en connaissez, vous, des femmes de jeux vidéo qui ne sont pas des mascottes de constructeurs de jeux, durer depuis près de 20 ans maintenant ? Rien que pour ça, Lara méritait bien de se retrouver en tête de ce classement. lara croft Croyez-moi, s’il y avait eu un top 10 j’aurais pu mettre Terra et Celes de Final fantasy VI ou encore Chun-Li de Street Fighter II, Zelda… Voire certaines de jeux plus récents. J’espère toutefois que cette sélection vous aura plu. A bientôt.

Publicités

Publié le 11/07/2015, dans TFGA. Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Et bien, je lis ce rattrapage avec beaucoup (trop) de retard, mais je ne regrette assurément pas de l’avoir fait, que de découvertes une nouvelle fois !

    D’ailleurs, plus qu’une découverte, tu m’as carrément donné envie de jouer à Valkyrie Profile … j’adore l’univers des mythologies grecques/égyptiennes/scandinaves, et le peu que tu distilles du jeu me plait déjà ^^

    Petit émulateur, où es-tuuu …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :