[contribution] La super croquette de Proust ou pourquoi j’aime Persona 4 golden

L’article présenté est une contribution offerte par Gaki, un ami. Il tenait à affirmer son amour pour Persona 4 Golden sur Vita et à rappeler  tout ce qu’il est possible de faire dans le jeu, en  se plaçant dans la peau du héros. En espérant que ce rappel sur cet indispensable de la console portable de Sony vous plaira. Je lui laisse maintenant la parole.

Soyons clair, dans la vie de chaque joueur, il y a des jeux qui nous ont marqués à vie, qui nous rappellent des souvenirs forts de notre jeunesse. Pour certains, ca va être le premier niveau de Super Mario Bros. sur NES, pour d’autres le combat contre Dracula dans Castlevania ou même pour les plus jeunes un combat épique dans God of War. Dans mon cas, mon jeu “Prousteque” est un jeu assez récent dans l’histoire du jeu vidéo : il s’agit de Persona 4 Golden, qui est simplement le remake PSVita de Persona 4 sorti sur PS2 en 2009.

Pourquoi mon choix s’est -il porté sur ce jeu en particulier alors qu’il existe des multitudes de jeux aussi bien ? Tout simplement parce que jouer a P4G est une expérience de vie unique. Je tiens a préciser que je ne vais pas faire une autre critique du jeu ( qui a déjà été magnifiquement chroniqué par Julius) mais simplement vous donner mes raisons de mon amour pour ce magnifique RPG et mes souvenirs liés a ce dernier. Je ne serai donc pas du tout objectif et je vous promets de ne pas “spoiler” nos lecteurs qui n’auraient pas encore joué a P4G .

2013-03-05-164205

Bienvenue a Inaba

Quand je relance ma sauvegarde New Game+ de P4G et que je redémarre un run, je me sens immédiatement chez moi,comme si Inaba était ma seconde ville natale virtuelle. J’y retrouve mes ami(e)s, mes ennemis, mes soucis et mes joies. Je me sens comme chez moi dans ma petite chambre avec mon canapé usé , mon futon bien roulé (avec, selon certains amis, des choses que j’aime cacher en dessous) et ma petite télévision. J’aime travailler sur ma petite table a faire des enveloppes ou bien monter des maquettes de Jack Frost ou de mon scooter .

2013-02-22-164056

Quand je sors en ville, je revis lorsque j’ interagis avec mon vendeur préféré d’armure un peu brut de décoffrage, à écouter les élans philosophiques de mon énigmatique mentor au long nez et de son assistante a la fois séduisante et mystérieuse. Je vais me renseigner sur le meilleur tofu puis vais admirer les tissus dans le nord du centre ville .

Lorsque je ne suis pas chez moi ou en ville, je profite de ma vie provisoire de lycéen d’une ville de campagne en rentrant en interaction avec mes ami(e)s et mes professeurs (même si certains me traitent ouvertement de crétin). Il m’arrive de sécher les cours pour faire du shopping avec une amie riche, ou alors vais aussi souvent travailler mon jeu d’acteur, mes talents musicaux ou bien perfectionner mes dribbles sur le terrain de basket .

2013-02-22-170010

Quand la réalité me rattrape et que je dois enquêter avec mes partenaires sur la vague de crimes qui touche ma ville d’adoption, il m’arrive de devoir attendre que le rayon télévision de Junes se vide de ses clients afin de pouvoir aller faire mon devoir et combattre le mal, même si parfois je dois affronter le coté sombre de mes ami(e)s,mais c’est pour leur bien. Mon mentor et son assistante sont encore là pour me soutenir et il m’arrive d’avoir un mignon petit animal en soutien même si ce dernier aime un peu trop l’argent parfois .

heartbeat heartbreak

Je suis apprécie dans ma ville et parmi mes amies pour mon charisme. Il m’arrive d’etre fidèle à une seule fille à qui je donne tout, que ce soit mon temps ou mon amour. Il m’arrive aussi, selon mon humeur , d’être un peu plus volage et de partager mon amour et mon temps libre avec plus d’une petite amie. Mais les événements de la vie me rattrapent assez vite et les choix cruciaux arrivent… Je dois donc choisir en conséquence qui sera avec moi pour Noël ou une certaine fête de février appréciée des couples.

Ces moments sont malgré tout une source de joie, quand mes amours me déclarent leurs flammes, en toute honnêteté et d’une manière vraiment craquante. Je peux prendre des risques pour elles, combattre à leur cotés ou les soutenir moralement dans leur problèmes de la vie .

2013-03-05-201703

Mais il n’y a pas que l’amour dans la vie et mes amis sont aussi une part importante de ma vie. Ils nous arrive de nous battre pour prouver notre amitié. Je suis aussi très souvent assez franc avec eux afin qu’ils réalisent qu’ils vont dans la mauvaise direction .

Ma famille est aussi primordiale et j’ai appris avec le temps à me faire accepter par mon oncle et ma jeune nièce. Grâce au temps consacré pour eux, je suis devenu un membre important de leur monde , malgré le fait que je ne les connaisais presque pas au début .

Pour moi, Inaba avec les trois mots suivants : famille, amis et amours .

2013-02-22-172042

no music, no life

Dans mon voyage , je suis accompagné par un certain Meguro-san qui m’aide a me sentir chez moi parfois, qui me fait comprendre que je dois profiter des moments avec mes amis ou bien que la situation s’aggrave et que je dois agir au plus vite. C’est là qu’on se rend compte de la puissance de la musique de ce jeu, qui arrive avec juste des notes et des arrangements, a faire que ma personne humaine puisse se projeter de manière totale dans mon avatar de 1 et de 0.

Jouer sans son à P4G est une hérésie à mon sens même si la musique de certaines “émissions” télévisées que je regarde peut parfois me lasser un peu . Et je ne parle pas de la musique du télé-achat que je regarde tous les dimanches a la recherche de la perle rare .

La période hivernale me fait me sentir nostalgique, l’aria du bureau de mon mentor au long nez me met en transe et le jingle de mon grand magasin me met en joie a chaque fois que je l’entends .

2013-02-22-163647

re-start

Par ces allusions que les fans de P4G reconnaitront surement , j’ai essayé d’exprimer mon amour envers ce bijou made in Atlus. J’ai presque 10 New Game + à mon actif et même si j’ai presque tout fini dans le jeu (à l’exception d’un trophée particulièrement difficile a obtenir), je n’hésite jamais a revenir dessus et a redevenir pour une semaine ou deux, un habitant d’Inaba , un héros, un petit ami attentionné ou bien un ami en or. Et croyez moi, je réussirai un jour en un seul run a obtenir tous les équipements d’une certaine entité qui se cache de manière fourbe dans des coffres au trésor, même si ce dernier peut s’avérer vraiment dur à vaincre.

2013-02-26-171408

J’aime de tout mon cœur P4G et pour revenir a la vie réelle, je regrette sincèrement que la gare de la ville japonaise qui a inspiré la gare de ma belle ville virtuelle d’Inaba soit désormais détruite et de n’avoir pas pu faire un pèlerinage sur place afin de me sentir, une fois dans ma vie, un peu comme un vrai habitant d’Inaba.

Merci encore à Julius et C2J pour m’avoir laissé carte blanche pour exprimer ma passion par rapport a ce fabuleux RPG et en espérant ne pas vous avoir trop spoilés, je vous invite de tout mon cœur a tester P4G au plus vite.

Gaki

Publicités

Publié le 10/06/2015, dans Jeux vidéo, Lis tes ratures, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :