Guns Of The Kikoolols #63

Mensonge, Malhonnêteté, Aneries : Le MMA selon M6

Salut à tous et à toutes, une fois n’est pas coutume, c’est C2J qui vous écrit dans cette rubrique qui est, en temps normal, l’apanage de Julius. En temps normal, je suis une personne qui essaie de faire preuve de réserve et qui ne s’emporte pas facilement. Mais ici, j’ai été confronté à un reportage tellement mauvais et malhonnête que je me devais d’en parler dans le cadre des « Guns Of The Kikoolols » car tout journaliste digne de ce nom devrait se sentir insulté par le travail de cochon mené par Camille Courcy et les équipes de Giraf Prod.

Déjà, ça commence avec le titre : « Free-Fight : la folie des combats clandestins », un titre à charge qui biaise volontairement l’angle d’attaque dans un domaine volontairement péjoratif pour la discipline. A toutes fins utiles, je rappelle que la discipline s’appelle le MMA ou Mixed Martial Arts (ou Arts Martiaux Mixtes en français), qu’elle possède une fédération internationale (IMMAF) et plusieurs fédérations professionnelles réparties à travers le monde (UFC, Bellator, ONE FC, WSOF,…), donc la sur-utilisation du mot « Free-Fight » témoigne soit d’une certaine incompétence, soit d’une malhonnêteté crasse. Je vous ferai grâce du résumé, racoleur à souhait.

Le reportage s’axe d’abord sur les banlieues (comme par hasard) et de soi-disant circuits clandestins, organisé par un mec qui n’a pas été flouté. Bon, soit ce mec est complètement con (parce qu’il risque gros ici face à la justice et en plus, le reportage pourrait être utilisé à charge), soit ça sent le bidonnage. Et au vu de la suite, c’est cette dernière possibilité que je retiendrais parce que les soi-disants combats sont tellement ridicules que j’ai du mal à croire à la véracité de ce qui est présenté.

Autre axe présenté, Morsay. Et c’est là que le reportage finit de perdre toute crédibilité car le fait est que ce pauvre hère est un mythomane pathologique qui serait prêt à tout pour qu’on parle de lui (je ne vous donnerai pas d’exemple parce qu’on y serait encore la semaine prochaine, je vous conseillerais juste d’aller voir la vidéo de l’Ermite Moderne qui traite de ce sinistre personnage). Ce reportage ne déroge pas à la règle puisque toute cette histoire sent le bidonnage à plein nez. Même le soi-disant adversaire du poulain de Morsay a été reconnu et fait donc partie de la bande de ce dernier, les Truands 2 la Grand-Mère (2 la Grammaire, pardon… 2 la Galère, décidément).

Le troisième axe présenté par le reportage nous emmène à New York (comme par hasard le seul État des Etats-Unis d’Amérique qui interdit le MMA) pour suivre deux jeunes cadres qui pratiquent le MMA en amateur. On suit notamment la préparation de l’un d’entre eux en mettant bien l’emphase sur le côté quasi-suppliciel du « cutting » (cette pratique qui consiste à s’astreindre à un régime très dur en vue d’arriver à la limite de poids autorisé dans la catégorie dans laquelle le combattant est inscrit) en omettant bien sur de dire que c’est comme ça dans TOUS LES SPORTS A CATEGORIES DE POIDS (Boxe, Judo, Haltérophilie,…).

Cette partie du reportage est quand même intéressante puisqu’elle nous présente une sénatrice (Liz Krueger) opposée au MMA ainsi que son argumentaire selon lequel le MMA serait le plus dangereux de tous les sports (je tiens à rappeler que selon les seules statistiques répertoriées, il y a eu 9 morts en relation directe avec un combat de MMA entre 1998 et aujourd’hui contre 76 pour la Boxe Anglaise sur la même période de temps). A la décharge du documentaire, la voix-off tempère clairement les propos de la sénatrice en disant qu’il n’existe pas d’études sérieuses sur le sujet. En réalité, le problème du MMA à New York tient plus du problème économique que du problème éthique puisqu’il existe un conflit notoirement connu entre l’entreprise Zuffa (détentrice de l’UFC, la fédération de MMA la plus puissante du monde) et le très puissant syndicat new-yorkais de la restauration.

La dernière partie du reportage parle de la Thaïlande, partie complètement hors-sujet puisque dans ce pays, le MMA est aussi interdit. C’est pourquoi je n’en parlerais pas et que je me contenterais de dire que cela disqualifie encore plus ce reportage.

Est-ce que tout est à jeter dans cette émission ? NON ! Car le niveau remonte après le « retour plateau » avec Bernard de la Villardière, accompagné d’un des meilleurs défenseurs du MMA en France, Bertrand Amoussou (qui est accessoirement aussi le Président de la Fédération Internationale de MMA). Et l’intervention de M. Amoussou est remarquable puisqu’en quelques minutes, il arrive à démontrer l’idiotie de l’argumentaire précédemment utilisé et montre que la réalité du MMA en France est plus proche de sa vision que de celle que l’émission a cherché à dépeindre.

Au final, je dois vous dire que je suis très en colère par rapport à ce travail de cochon qui aurait valu une très mauvaise note à ceux qui l’ont fait si cela avait été présenté dans une (bonne) école de journalisme. J’en viens même parfois à rêver que le métier de journaliste soit réformé pour ne plus voir ce genre de chose (obtention de la carte de presse sanctionnée par un examen, formation d’un Conseil de l’Ordre basée sur la Charte de Munich par exemple, possibilité de sanctionner les journalistes,…) car les médias aujourd’hui ont un pouvoir incommensurable et il est inique à mon sens de laisser tout et n’importe quoi se faire. Car dites-vous que si ils peuvent bidonner ce genre de reportage, qu’est-ce qui vous garantit que tout le reste ne l’est pas non plus ? Tout ce que je peux vous conseiller, c’est de faire un travail de journaliste vous-même : recoupez et multipliez les sources, essayez de rester neutre et, comme disait un certain binoclard dégarni : « Faites attention ! Méfiez-vous des contrefaçons ! »…

C2J

PS: Allez jeter un oeil sur le Facebook et/ou sur le Twitter de Cyrille Diabaté (), ancien combattant de l’UFC. Surtout sa discussion avec une des journalistes impliquées dans le reportage (), c’est véritablement édifiant…

PS2 par Jul’ le 6/10/2014 : Le président de la SNJ de France 2, Arnaud Romera, vient d’avoir les preuves que le reportage était entièrement bidon, et il l’a signalé  sur sa page Facebook. L’escroquerie sur ce machin que j’hésite à qualifier de  reportage est donc totale. C’est aussi avec ce qualificatif que La Villardière  désigne un certain type de « journalisme »… On dit un grand Merci à Arnaud Romera qui lui, a  vraiment fait un travail d’investigation pour démontrer la supercherie. Il reste certaines personnes avec un certain honneur dans ce milieu…

Publicités

Publié le 29/09/2014, dans Guns of the Kikoolols, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Très bon article !!! Que la lutte continue pour faire honneur à nos disciplines (MMA et MuayThaï)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :