[critique ciné] Expendables 3

Je préfère annoncer tout de suite la couleur: j’ai été déçu. Et pour que je sois déçu d’un actionner qui ne donne pas à réfléchir, il fallait y aller.
Pourtant, la scène d’ouverture fait toujours autant dans l’action qui promet du lourd pour la suite. Mais justement c’est après que ça se gâte. L’idée de départ, c’est à dire vieux de la vieille VS bleus de la bande, était bonne, mais elle a été malheureusement trop mal exploitée. Les jeunes n’ont aucune personnalité. Lors du recrutement, on se dit  » qui c’est celui-ci ? » Certains acteurs ne font qu’un caméo de quelques secondes. Ça valait bien la peine. De plus, Schwarzy est réduit à un rôle archi-mineur,  et Harrisson Ford remplace Willis dans le rôle de représentant de la CIA. En revanche, Antonio Banderas en moulin à paroles, comment dire… Vouloir exister à tout prix ne signifie pas arriver dans l’histoire comme un cheveu sur la soupe et être autorisé à saouler tout le monde. Stallone ou Lundgren auraient pu lui en mettre une… Un duel Banderas/ Lundgren, qu’est ce que j’aurais aimé le voir!
On retrouve certes les scènes d’action over 9000 où ça pète de partout et la dernière demi-heure offre de quoi voir, mais le film souffre d’une histoire moins bonne et moins cohérente que le deuxième, qui lui se tenait sans artifices. Expendables 2 reposait sur un postulat simple, mais assez efficace. Et ça marchait. Ici, on sent qu’il manque quelque chose pour que la sauce prenne. Le duel final, réduit à une baston de même pas une minute, manque clairement de gueule, pourtant Mel Gibson en méchant, ça aurait été l’occasion d’avoir une sacrée baston. Reviens, Jean-Claude… Ah mince, tu est mort dans le film précédent…
Le film manque aussi cruellement d’humour. Il y a beaucoup moins de vannes et de références que par le passé, et si on appréciera la mise en abyme de Wesley Snipes (qui s’est réellement fait choper par le fisc US pour fraude fiscale), les fois où on sourit restent assez rares. Le fait de trop se prendre au sérieux fait perdre beaucoup à la série. Les vieux héros sont sans doute fatigués, mais la relève n’est sans doute pas prête. Le film n’en reste pas moins honnête, sans plus. A vous de voir…

Julius

affiche expendables 3

Expendables  3

Réalisation : Patrick Hughes

Genre : action, explosions, bastons

Avec : Sylvester Stallone, Jason Staham, Mel Gibson, Arnold Schwarzenegger…

Distribution : Metropolitan Filmexport

Durée : 2 h 07

En salles depuis le 20 aout 2014.

 

 

Publicités

Publié le 24/08/2014, dans Cinéma, Location/VOD. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :