Guns of the Kikoolols épisode #56

GOTY toi-même!

Ces quatre lettres sont l’acronyme de Game Of The Year, ou Jeu de l’Année en français. Il sert à distinguer un jeu reconnu par sa qualité technique mais aussi ludique sorti pendant une année civile. Cette récompense reste totalement subjective. Certaines chaines aux Etats-Unis font des cérémonies de récompenses des jeux vidéo, je pense notamment à Spike TV . Certains sites internet proposent aussi aux membres de désigner quel est leur jeu de l’année. les membres de GameKult ont gratifié The Last of Us  GOTY 2013.  Cependant, il faut bien retenir une chose : ce titre est anecdotique. Il est purement symbolique, pas universel, et le titre est donné par UN organisme pour UN jeu.  Je dirais même que ça ne sert qu’à booster les ventes et flatter l’Ego des développeurs et de l’éditeur, rien de plus et que vous, vous payez  60 € pour l’avoir. Les gens peuvent très bien ne pas être d’accord.  Non  pas pour troller sous prétexte qu’il est sorti sur la machine qu’ils n’ont pas ( je vous assure que ça s’est vu), ça c’est de la mauvaise foi pure. Mais peut-être parce que  ces joueurs ont été déçus par rapport aux attentes, ça peut arriver, ou ont eu une expérience de jeu plus enrichissante sur un autre. les goûts, les couleurs, tout ça… C’est parfaitement compréhensible. Et à étendre cela dans encore plus de subjectivité, je dirais que  le GOTY c’est comme les avis : tout le monde en a un. Ceci dit, nous sommes en mars 2014 et  niveau actualité  jeux vidéo il y a du lourd  qui sort : Titanfall, Dark Souls II, Infamous  Second Son. Le premier et le troisième jeu sont exclusifs à Microsoft et Sony respectivement.  Mais comment peut on oser dores et déjà  prétendre qu’un de ces trois là sera le GOTY 2014 ? Nous ne sommes même pas au deuxième trimestre !  Nul doute que des poids lourds sont attendus dans les mois qui viennent, et la période septembre-décembre  va être assez faste.  Pour Titanfall, j’ajoute que contrairement à ce que certains tentent de faire croire,  si on gratte un peu le vernis, le constat n’est pas si reluisant, d’après les sites qui ont refusé le « review event » proposé par l’éditeur à Londres (donc, pas… non, pas d’nom, pas d’polémique!). Comme quoi un jeu très attendu peut se révéler être en deçà de ce qu’il promettait, sans en faire une daube absolue pour autant. Le problème, c’est que certains joueurs n’arrivent pas à distinguer un bon jeu d’un hit. Et sont prêts à tout pour défendre un gros titre, car ils possèdent la console. Ce serait bien que tout le monde revienne à la raison. La presse, en refusant des « review events« , qui, s’ils permettent d’être bien référencé via Google pour la sortie du test, fait douter de l’honnêteté de la chose, notamment quand on a  déjà une sale image, et les joueurs ensuite. Certes, les ados ont un pouvoir d’achat limité et acheter un jeu avec l’argent de poche accumulé  est un exploit  ( je ne critique pas, étant moi-même passé par là). Il faut donc qu’ils trouvent un certain plaisir et de quoi rentabiliser. Pour finir, il ne faut pas non plus se laisser abuser par des mentions comme  » lauréat de 75 récompenses ».  Sur que ça fait vendre, mais sur du vent. Alors, le GOTY  se cache peut-être dans les grosses sorties de mars, tout comme il peut très bien  se trouver ailleurs. Ça dépend des gens, des affinités. Mais surtout, qu’un jeu ait cette distinction ou  non ne doit pas faire oublier que le plaisir de jeu est plus important que les prix qu’un titre remporte. Donc, il ne faut pas se laisser aveugler.  GOTY, en réalité, ce ne sont que quatre lettres, pour quatre mots. 

Julius

Publicités

Publié le 15/03/2014, dans Guns of the Kikoolols, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. En fait, le terme « Game of the Year », de nos jours, dans le jeu vidéo, il est un peu galvaudé.

    C’est souvent le terme qu’utilise les éditeurs lorsqu’ils ressortent des jeux en version « complète » (le jeu de base + les dlc sortis). Le terme « Complete Edition » est encore quelque fois utilisés mais c’est assez rare, et j’imagine que niveau marketing, le « Game of the Year » est plus vendeur (car le titre « Complete Edition » sous-entend que l’acheteur original s’est fait pigeonné ^^; ).

    Le terme n’a plus aucun sens depuis des lustres car, par définition, si un jeu est le jeu de l’année, il ne peut y en avoir qu’un qui porte ce titre, ce qui n’est pas du tout le cas. On peut trouver plusieurs jeux sortis la même année qui portent la mention « Game of the Year » et qui sont en fait uniquement des éditions complètes avec DLC inclus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :