La folle Histoire de la semaine de la WWE

Si vous suivez le catch, vous n’êtes pas sans ignorer que la semaine a été très mouvementée à la WWE. Pour ceux qui ne suivent pas assidûment, sachez simplement que la WWE, ainsi que ceux qui la suivent, a vécu l’une sinon LA semaine la plus tendue de son histoire. Il y a d’ailleurs tellement de choses à dire à ce sujet qu’on va faire le point en abordant les différents évènements de manière chronologique :

Dimanche 26 Janvier: Si vous suivez le blog, vous savez que ce fut la date du Royal Rumble. Un PPV qui s’est déroulé dans une ambiance pour le moins bizarre. Si le début du show se passa sans heurts (avec, bien sur, des acclamations tonitruantes lorsque Daniel Bryan était en action), les choses commencèrent à dérailler sérieusement lors du match pour le WWE World Heavyweight Championship Match entre Randy Orton et John Cena. En effet, le public de Pittsburgh, pourtant pas réputé pour être un public ingérable, n’a pas vraiment apprécié le match offert par les deux Superstars et l’a fait ostensiblement savoir à la face du monde. « Boring », « This is awful » ou même « We want Divas » (chant qu’on peut considérer comme l’outrage suprême à la WWE) ne sont qu’un florilège des chants de mécontentements qu’on a pu entendre durant le match. Et les choses ne sont pas allées en s’arrangeant, bien au contraire. Lors du Rumble Match, les choses ont même pris une tournure quasi-apocalyptique lorsque le n°30 est rentré. Car quasiment tout le monde espérait que Daniel Bryan ferait partie du match, et ce même si son match du début de soirée l’avait mis bien à mal (et cela tout seul ne justifie pas sa non-participation. Après tout, Bret Hart avait bien gagné le Rumble en 1994 avec un genou en vrac). Et alors que « Booyaka » de P.O.D. résonnait dans l’Arena pour annoncer l’entrée de Rey Mysterio en n°30, s’en suivit une bronca assourdissante (pour retrouver pareilles huées, il faut remonter au Goldberg/Lesnar de WrestleMania XX) qui n’a quasiment pas discontinué jusqu’à la fin du match. Seuls CM Punk &, assez étonnament, Roman Reigns furent les seuls épargnés. Autant vous dire que quand Batista a gagné le Rumble, la WWE a été obligé de trafiquer le son pour éviter la débâcle (je ne sais pas exactement si ils ont mis la musique de Batista à fond ou si ils ont baissé fortement les micros du public). Et ce n’était pas tout puisque les réseaux sociaux se sont violemment exprimés à ce sujet, notamment Twitter, où plus de 650.000 tweets sur le Rumble ont été comptabilisés seulement quelques minutes après la fin du show.

Lundi 27 : La tempête sur les réseaux sociaux concernant le Royal Rumble continuait de battre son plein. Les anciens de la WWE ainsi que les légendes du catch se joignant au mouvement, jugeant la décision de la WWE inique. Et le (relativement) bon déroulement de Raw ne fut dû qu’à un public de Cleveland bien plus timoré que la foule de Pittsburgh. Néanmoins, une personne importante manquait à l’appel lors du show : CM Punk. Et pour cause…

Mercredi 29 : La nouvelle, bien que parue très tôt le matin à l’heure américaine, s’est répandue comme une traînée de poudre sur Facebook, Twitter et les sites spécialisés : CM Punk aurait claqué la porte de la WWE. Selon les rumeurs, c’est le fait qu’il n’était pas prévu sur le script de Raw qui a enclenché la décision. Mais après analyse de toute l’histoire, il s’avère que le feu couvait depuis plusieurs mois. Pour résumer, on peut dire que la frustration de Punk a fortement grandi ces dernières semaines, notamment à cause des vieilles gloires qui reviennent à temps partiel et qui volent la place dans les PPV qui revient de droit à ceux qui catchent toute l’année (Lesnar, The Rock ou encore Batista). Si on ajoute à cela le fait que Punk a visiblement beaucoup de mal à récupérer de ses blessures (n’oublions pas qu’il était revenu prématurément de sa pause post-WM 29) et le fait qu’aucun plan de Main-Event n’était prévu pour lui pour WM XXX, son retrait de Raw n’était finalement que la goutte qui a fait déborder le vase. Et visiblement, Punk semble bien décidé à s’arrêter là, même si Vince McMahon « himself » a pris le dossier en charge (il faut dire qu’au fil des années, un certain respect s’est instauré entre le Président de la WWE et l’enfant terrible de sa fédération).

Jeudi 30 : Il n’a pas fallu longtemps pour que la nouvelle du départ de Punk se répande chez les fans et pour que leur colère ne se manifeste de manière audible. En effet, le Jeudi 30 était la date d’enregistrement des prochains épisodes de NXT (le show des espoirs qui seront, pour la plupart, amenés à évoluer à la WWE) et ces enregistrements ont été très fortement perturbés par le public. A tel point que la WWE a dû interrompre temporairement les enregistrements pour appeler au calme le public, ainsi que pour confisquer les très nombreuses pancartes « CM PUNK ».

Vendredi 31 : Autre indication que la relation fans/WWE est en ce moment très compliquée, un groupement de fans a déposé une pétition sur le site de la Maison Blanche pour que Daniel Bryan soit dans le Main-Event de Wrestlemania 30. Une info qui prête quand même à sourire, mais durant les quelques heures où la pétition fut accessible (puisqu’elle fut retiré assez rapidement), elle recueillit plus de 100,000 signatures, signe que le mouvement semble prendre de l’ampleur.

Samedi 1er : Les différentes infos qui sortent font état d’un certain consensus : la WWE semble avoir de plus en plus de mal à gérer la colère des fans, à tel point que la fédération aurait aujourd’hui peur de leur réaction. A tel point que la carte prévue pour Wrestlemania XXX, qui semblait quasiment arrêtée et figée il y a quelques jours, vacille sur ses bases et pourrait bien se voir chamboulée dans les prochains jours. Même si, pour le moment, les choses ne bougent pas beaucoup (du moins, « officiellement »). Et visiblement, tous ces remous et surtout, l’affaire CM Punk, divisent le vestiaire : d’un côté, une moitié du vestiaire jugent que Punk a raison de s’exprimer ainsi tandis que l’autre pensent qu’il se comporte comme un enfant gâté. Une Superstar s’est même exprimée de manière anonyme pour demander (de manière assez trollesque quand même) aux fans de se calmer et que leurs menaces ne seront de toute façon pas accompagné d’actes. Néanmoins, pour les spécialistes, et d’après les propos tenus dans cette déclaration, la Superstar anonyme ne serait nulle autre que Randy Orton, qui aurait très mal supporté le camouflet que le public de Pittsburgh lui avait infligé la semaine dernière.

Dimanche 2 : Dernière info en date, il semble que les fans de CM Punk aient décidé de manière éclatante sur le FB de la WWE. En effet, la page de la fédération a été littéralement prise d’assaut par les fans mécontents du départ de Punk. Et même si la WWE tente de « nettoyer » ces messages qui font quelque peu désordre, les messages pro-Punk se font de plus en plus nombreux.

En conclusion, on ne peut que constater le décalage entre les dirigeants de la WWE et les fans. Mais ces derniers jours, il semble que le gouffre s’est encore plus creusé entre les deux. Et la WWE serait quand même bien inspiré de prendre au sérieux ce mouvement de gronde.

Car, s’il est vrai que le Chiffre d’Affaires de la fédération ne repose plus vraiment sur la vente des tickets et/ou du chiffre de vente des PPV (la preuve, l’action WWE est montée cette semaine, notamment grâce à un nouveau deal entre la fédération et BskyB et n’a ressenti aucune perturbation par rapport aux faits présentés), il faut toujours se méfier des conséquences d’un Bad Buzz que pourrait occasionner un trop gros mécontentement des fans.

Si jouer sur la frustration des fans est une tactique qui peut rapporter gros en terme d’image et de finances, cela revient aussi à jouer avec un élastique: Comme toute chose (et toute entité humaine), le « WWE Universe » a son point de rupture et même si ce point n’est pas encore atteint, force est de constater que ces derniers jours, on s’en est fortement rapproché. Et comme avec un élastique, le jour où le point de rupture sera atteint, le retour de bâton risque de faire très mal à la fédération.

Car ne pas écouter, ne-serait-ce qu’un peu, les demandes du public contrevient fortement à une des règles d’or du Commerce qui est que le Client a TOUJOURS raison. Or ici, le client, c’est le public, et si ce même public manifeste un sincère mécontentement face à un produit qui ne lui plaît pas, on ne peut pas faire comme si de rien n’était car il arrivera forcément un moment où les gens seront dégoûtés du catch et se détourneront du produit, quand bien même le fait est que la WWE soit en quasi-état de monopole sur son secteur.

Après tout, les alternatives existent : ceux qui ne suivent pas le catch intensément ont le MMA (UFC, Bellator,…) et ceux qui suivent le catch intensément ont les fédés indépendantes US ainsi que la NJPW qui s’ouvre de plus en plus à l’International et qui propose un produit, au final, presque plus intéressant que la WWE aujourd’hui par le seul fait de la qualité proposée dans le ring.

Mais la route vers Wrestlemania est encore longue, donc attendons de voir ce que la WWE va nous proposer dans les prochaines semaines avant de commencer à graver sa pierre tombale…

C2J

Publicités

Publié le 02/02/2014, dans Catch, Divers, Lis tes ratures, et tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :