Un petit bilan perso de jeux vidéo en 2013

Je n’ai pas joué à tellement de jeux en 2013, mais suffisamment quand même pour parler de ceux  que j’ai eu entre les mains.

En matière de RPG, il va sans dire que mon gros coup de cœur va à Persona 4 The Golden, qui , s’il est un remake de l’épisode original de la PS2 dispose non seulement de graphismes améliorés et  aussi d’arcs narratifs et de relations supplémentaires. Sans compter que le système de combat est toujours aussi riche et prenant,  ce mélange  habile entre  RPG et simulateur de vie lycéen japonais  a su me retenir pas mal de temps devant ma Vita.

2013-02-26-171408

Tales of Xilia  m’a aussi agréablement surpris. Pour un Tales, il est assez mature, et il est possible de jouer avec  Jude ou Milla au choix. Le système de combat est dynamique et le système de liaison est une très bonne idée. Le deuxième devrait sortir cette année en Europe.

tales-of-xillia-playstation-3-ps3-1341867636-274

J’ai  également eu un coup de cœur  pour  Dragon’s Crown, et se mélange beat’em all/RPG est des plus plaisants, avec 6 personnages au choix, un mode multijoueur jusqu’à 4 en ligne ou en local, et il prouve de plus que la 2D  a encore de beaux restes tant vous évoluerez dans une toile de maître à chaque instant.  Si vous cherchez de l‘heroic fantasy digne des livres de Terry Pratchett,  c’est ce jeu qu’il vous faut, d’autant qu’il autorise maintenant le cross-play et le cross-save  entre Vita et PS3.Les différentes mis à jour relancent l’intérêt du titre ( possibilité d’aller jusqu’au niveau 255, nouveau mode de difficulté).

2013-09-07-152719

Je vais vous faire une confidence: je me suis lancé cette année dans  deux jeux qui jusque là me laissaient indifférent : Pokemon et Animal Crossing.  Le premier sur la version Y , qui est bien réalisé et dispose de combats efficaces. Vous avez également la possibilité d’échanger des Pokemons avec vos mais, efficace pour progresser plus vite. Le second , sous-titré New Leaf, sous ses airs naïfs et enfantin, est plus subtil qu’il n’y parait dans la gestion de votre petite ville peuplée d’animaux anthropomorphes ( une poule, un jaguar, un crocodile, un pingouin…) . L’aspect communautaire et multijoueur est mis en avant avec la possibilité de visiter les villes de vos amis  qui ont une 3DS, de leur offrir des présents pour les aider à se développer, et pourquoi pas, participer à des mini jeux ensemble.

Mais mon coup de cœur sur 3DS est arrivé tardivement, il s’agit bien sur de Bravely Default, un RPG qui renoue avec les anciens Final Fantasy tels que les  puristes ont connu la saga , c’est à dire avec  des cristaux, et des classes de métiers à attribuer aux  quatre personnages. Alors que Tiz a vu son village  englouti dans un énorme gouffre, il rencontre la vestale du cristal du vent, Agnès Oblige, qui veut restaurer l’harmonie des quatre cristaux élémentaires, alors que l’empire d’Eternia a décidé de les détruire. Viendront se greffer aux deux héros un  homme amnésique du nom de Ringabel porteur d’un mystérieux grimoire et Edea, fille d’un des chefs d’Eternia.  L’originalité vient  du système de combat, qui consiste à stocker des points d’action ( jusqu’à trois ) pour pouvoir ensuite faire plusieurs actions en un tour de jeu.  Le système collaboratif est également de mise, vu que vous pouvez faire appel à vos amis si jamais un boss vous trolle de manière pas correcte. La critique complète du jeu devrait venir dans le courant de l’année. 

bravely

De gauche à droite : Edea, Tiz, Agnès et Ringabel, les quatre héros du jeu. Ca me rappelle quelque chose, pas vous ?

Bon, je n’ai pas joué qu’à des RPG,  j’ai joué à d’autres genres de jeu.

BioShock Infinite m’a aussi bien plu. Certes, la fin est difficilement compréhensible et du coup le jeu semble moins maîtrisé que le le premier, et pourtant, évoluer dans la cité volante de Columbia a été un véritable plaisir.  Et ce d’autant que le jeu critique une fois de plus non seulement les sociétés utopistes, mais aussi les  moutons qui font aveuglément confiance à un gourou, représenté par Comstock.  De plus Elizabeth, qui sera votre partenaire,  n’a rien d’un bulot et saura vous trouver soit des objets utiles, soit se planquer pendant les scènes de  tir.  Le jeu offre aussi diverses possibilités grâces aux différents toniques ( qui remplacent les plasmides) que vous trouverez.  On notera aussi la réussite de la VF, le jeu étant intégralement doublé. Pour ceux qui l’auraient loupé, une rumeur court comme quoi il serait proposé dès février gratuitement aux abonnés PlayStation+…

The Last of Us mérite t-il tous les éloges qu’on lui a consacrés ?  Je  dis oui. Naughty  Dog  a réussi une fois de plus à frapper un grand coup, en imaginant une apocalypse non pas due à un virus transformant les gens en zombies, mais  à un champignon  ayant répandu ses spores  sur l’humanité.  Le jeu ne semble pas extraordinaire au début, ce n’est qu’ne progressant qu’il se révèle au joueur. Quelques passages sont assez lourds, mais les bonnes idées de jeu enlèvent ce défaut. Le duo Joel/ Ellie  est magnifique  et on voit leur relation évoluer le long de l’aventure.  Comme quoi mêler  émotion et gameplay, c’est possible.

The-Last-Of-Us

Chose qu’à mon sens,  Beyond : Two Souls a échoué à faire. Le jeu  est pétri de bonnes intentions sur le papier, est plutôt bien fait, l’histoire  est discutable sur bien des points aussi bien en terme d’écriture que de narration, mais c’était aussi le cas pour Heavy Rain.  Je n’ai pas aimé Heavy Rain,  parce que je l’ai trouvé trop limité dans son gameplay et je n’ai pas eu l’impression de vraiment jouer. C’est pareil avec Beyond, mais là, il y a  une différence de taille :  Dans HR, nos choix nous menaient dans une autre direction, dans Beyond, les choix ne sont qu’illusion. La plupart des scènes ne se terminent que d’une façon et  si Jodie se retrouve en mauvaise posture, son  » ange gardien » Aiden viendra la tirer d’un mauvais pas.  Tout ça pour ça, franchement non M. De Grutolla, ce n’est pas ce que j’appelle un jeu vidéo. Ce serait plutôt  un film vaguement interactif.

Mais Beyond n’a pas été le pire dans le genre foutage de gueule intégraux .  On peut en citer deux qui tiennent le haut du pavé.

Je vais commencer par The Walking Dead : Survival Instinct.  Sans doute rendu jaloux par le succès et l’obtention du prix Game Of the Year 2012  du jeu TWD Saison 1 de Telltale , Activision a demandé à un développeur tiers de lui pondre un FPS en trois mois sur la licence.  C’est franchement un des plus mauvais jeux de la 7ème génération de consoles, une insulte non seulement aux joueurs, mais aussi aux FPS  et à la licence The Walking Dead, qui ne mérite vraiment pas ça, prenant par conséquent  vraiment tout le monde pour des cons. Il suffit de quelques minutes  pour s’en rendre compte. Et au prix fort, en plus. Livrée sans vaseline, la daubasse bien puante.

the-walking-dead-survival-instinct

Aliens Colonial Marines peut dire merci à ce jeu. C’est grâce à lui qu’il évite le titre de pire FPS de l’année. Il aura eu chaud.

Ensuite, je vais m’attaquer à Electronic Arts et sa franchise Sim City. Ce City Builder  était jusqu’à l’arrivée du cinquième jeu une référence en la matière,  avec sa gestion complète et ses possibilités. On pouvait faire des villes de différentes tailles et les spécialiser dans divers domaines. Le quatrième épisode proposait des villes et régions interconnectées, mais ça n’allait pas plus loin.  Dans le dernier Sim City, on sent que le géant américain a envie de tuer sa licence.  Déjà, par l’absence de mode offline,même si cela devrait changer dans les emaines qui viennent, hélas trop tard. Oui, vous avez bien lu, c’est connexion obligatoire pour pouvoir y jouer. Et comme les leçons du lancement fiasco de Diablo III n’ont pas été tirée, ça a fait la même chose : serveurs saturés, impossibilité de se connecter, si bien que l’éditeur a du mettre de nouveaux serveurs en place pour tenir le choc. Comme quoi les DRM de ce type c’est pas bien.  Si encore il n’y avait eu que ça… Mais non, il a fallu qu’EA saborde le jeu lui-même! Fini le zoning payant, la gestion poussée et les villes à taille variable. Là, c’est un carré de 2 kilomètres de côté. Autant jouer sur un timbre-poste… En fait, cette licence est devenu un simple réceptacle à DLC ( et payants, hein, ce n’est pas CDProjekt, c’est EA je vous  le rappelle),  et le fait que les deux fondateurs de Maxis aient quitté l’éditeur ne doit à mon avis rien au  hasard. Un conseil, restez sur Sim City 4 .

Ne vous y fiez pas, sous ces jolis graphismes se cache en fait  tout ce que EA fait de pire. RIP Sim City.

Ne vous y fiez pas, sous ces jolis graphismes se cache en fait tout ce que EA fait de pire. RIP Sim City.

Voilà pour 2013. Je ne sais pas encore ce que je vais prendre pour 2014,  mais je  pense que je ne passerai pas à la la PS4 ou Xbox One même si j’en ai les moyens, car trop peu intéressantes, mal finies,  et surtout j’ai appris qu’il était impossible de supprimer l’installation d’un jeu sur la console de Microsoft. Sur qu’avec un disque dur de 500 Go avec des jeux qui en prennent 50,  faites le calcul… Chez Sony la moitié des jeux prévus sur PS4 sortiront aussi sur PS3.  Raison de plus de rester sur cette dernière, et de refaire mon retard  sur des jeux qui peuvent s’avérer intéressants et que j’ai manqués à leur sortie. Le marché de l’occasion est là pour ça.  Peut-être qu’il y aura aussi de bonnes surprises chez Steam et Good Old Games, histoire de pouvoir faire des jeux indés compatibles avec mon vieux coucou ou une culture vidéoludique digne de ce nom… Côté critiques je continuerai d’en écrire  (et j’espère que C2J en écrira aussi certaines)  également sur les jeux anciens qu’il serait bon de redécouvrir, j’en ai déjà quelques unes en tête.  

Julius

Publicités

Publié le 15/01/2014, dans Divers, Jeux vidéo, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :