Où sont donc passés nos modes d’emploi de jeux ?

On peut effectivement se poser la question.  Plus  le temps passe, moins les jeux matérialisés contiennent de modes d’emploi dignes de ce nom.  Au nom de l’écologie et histoire de monter qu’on préserve les forêts ?  Parce que mine de rien, ces livrets de plusieurs pages,  ils étaient bien faits, la plupart du temps. Chez Nintendo, on avait droit  généralement à une partie en français et une autre en néerlandais. ils étaient bilingues et la séparation était clairement faite.  Mais il y avait de la couleur.En revanche, sur les consoles Sega, notamment pour la Master System et la  Megadrive, lors des premières années, ces fascicules rectangulaires qui accompagnaient les jeux étaient monochromes : encre noire  pour la MD, bleue pour la MS, avec des photos en noir et blanc.  De plus, nous avions droit à 8 langues parlées en Europe  : sur les pages de gauche, nous avions de gauche à droite : l’anglais, l’allemand, le français, le castillan ( espagnol). Sur la page de droite, venait ensuite l’italien, le suédois ( si, si), le néerlandais, et…le finnois ( je vous assure que c’est vrai).  Idéal pour enrichir son vocabulaire, non ?Ce n’était pas toujours le cas, certains éditeurs pouvant sortir des modes d’emploi  différents. Ou encore, la version européenne de Landstalker  ne contenait que trois langues (français, anglais, allemand).Vers la fin de la Megadrive, les sections des langues  étaient clairement séparées dans les notices de jeux de dernière génération, et le finnois ainsi que le suédois avaient disparu.  Il faut dire aussi, que du temps des 8/16 bits, faire une introduction de jeu n’était pas forcément facile. Donc, les notices de jeu permettaient , outre d’expliquer comment mettre en route la console et comment y insérer la cartouche, de poser un contexte, en racontant une histoire au lecteur, qui connaissait le pourquoi du comment lorsque le jeu commençait. On y décrivait aussi les principes de jeu, et les bonus qu’on pouvait trouver.  Par exemple dans la notice d’un Sonic, on savait que le super-anneau dans une télévision  en donnait 10 d’un coup.  Dans les jeux d’action plates-formes, on avait aussi un bref descriptif des niveaux, souvent traduits dans notre langue sur le papier.  Les notices ont continué  dans la génération 32 bits à être multilingues,  celle de Die Hard Trilogy  était d’ailleurs bien épaisse,  mais ce n’était pas toujours le cas. La génération d’après a vu la plupart des notices en français uniquement. Pour la septième, la génération PS3/ 360, Wii,  ça dépendait des cas, mais rares ont été celles qui faisaient plus de trente pages.  Certaines sont juste là pour y mettre les garanties  et les précautions d’usage,  dans la plupart des cas  les principes généraux et les commandes. Certaines font juste 4 pages. Pour la huitième génération qu’est ce que ce sera ?  Remarquez pour les jeux 3DS, vous n’avez qu’une double feuille avec photo d’écran vous expliquant les commandes…  Sur Vita , les notices des jeux sont à consulter sur la console elle même. Sur PC on se retrouvait  parfois avec une encyclopédie pour un RPG ou un city-builder!

Donc, les gens qui fabriquent les  modes d’emploi seraient devenus de grosses feignasses  avec le temps ? Non.  Seulement, les  technologies ont  évolué. L’évolution des supports de jeux (de la cartouche, nous sommes passés au CD, puis au DVD, puis au Blu-Ray), ont permis d’avoir plus de place.  Cet espace supplémentaire a permis l’arrivée d’introductions permettant de poser le contexte,  de raconter le début de l’histoire, lorsqu’on ne découvre pas cela en  cours de jeu par le biais de textes et de boites de dialogues à l’écran, et maintenant tous sont au moins doublés en anglais. plus besoin de coucher du texte sur un papier alors que les joueurs peuvent directement visualiser le cours des choses!  Pas mal de jeux ont maintenant des didacticiels pour vous apprendre à jouer, par exemple, « Appuyez sur Carré pour donner un coup de poing à votre adversaire » lorsque parfois les touches sur lesquelles appuyer n’apparaissent pas à l’écran, on appelle ça des QTE.  Au final il est vrai que l’utilité d’une notice complète peut être remise en question, maintenant que les gens peuvent  » voir »  les choses. L’inconvénient, c’est que ça tue l’imaginaire… Ça veut dire quoi « kuristusotteeseensa » en finnois ?

Julius

Publicités

Publié le 27/11/2013, dans Jeux vidéo, Lis tes ratures, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :