[critique film] Machete Kills

Si vous voulez un film qui fasse dans la finesse, passez votre chemin, car Machete Kills, comme le film précédent et sans doute le suivant, est tout le contraire. Il n’a pas été élu film le plus lent de l’année après Derrick. Mais dans le genre plus c’est énorme, plus ça passe, en revanche, il peut rafler la mise sans aucun problème! Le scénario n’est qu’un prétexte : alors qu’il était sur le point d’être pendu par un shérif redneck (ou montargois, au choix), notre héros badass se voit confier une mission par le Président des Etats-Unis : éliminer un révolutionnaire mexicain reprochant aux US de ne pas s’occuper du problème des cartels… Voilà. C’est tout. Et même si les choses sont un peu plus complexes qu’elles ne paraissent, c’est parti pour 1h50 environ de têtes coupées, de sang rouge qui tache, de scènes over the top tant c’est énorme, une bonne dose d’humour, parfois ( très) noir, de références et de punchlines nanardesques. Un film purement fait pour le divertissement, joyeusement bordélique et sans sens défini, s’affranchissant de certains codes trop formatés du cinéma hollywoodien pour apporter, en plus, des mindfucks bien sympa ( le coup des lunettes 3D,  ou du soutif mitrailleur, rien que ça)  ainsi que pas mal de bris du quatrième (voire du cinquième, il y en a un dans le film) mur. Robert Rodriguez permet ainsi  avec ses ellipses et autres figures du genre de donner un certain rythme au film. D’autant que c’est plutôt bien réalisé, malgré de nombreux faux raccords, et les scènes d’action sont lisibles. 

" Les gars, quelqu'un a besoin d'un bon rasage ?"

 » Les gars, quelqu’un a besoin d’un bon rasage ? »

On retrouve bien entendu Dany Trejo dans le rôle de notre mexicain pas content du tout, Michelle Rodriguez revient également dans ce film et le rôle du méchant est tenu par Mel Gibson, qui est cette fois inventeur de plusieurs armes fatales. Les scènes d’action dépotent sur fond de musique furieuse, on rigole bien,  c’est le délire total dans cette farce qui ne renie pas non plus ses références au comics. Ce n’est pas du « grand » cinéma dans le sens où on l’entend, mais un peu de fraîcheur délicieusement absurde ça fait vraiment du bien. Evidemment, les gardiens du cinéma en tant qu’art ne vont pas aimer ( je ne donnerai pas de nom, mais on en voit dans tous les magazines français comportant une rubrique ciné). Et il faut accrocher au délire de ce film qui ne va pas plus loin qu’offrir du divertissement de série B et on peut dire que sur ce plan, oui, il atteint son but. Ou plutôt, il le transperce . 

Julius

affiche Machete Kills

Machete Kills

Genre : WTF complet

Réalisateur : Robert Rodriguez

Avec : Dany Trejo, Michelle Rodriguez, Mel Gibson, Demina Bichir, Sofia Vergara…

Durée : 1h48

Distribution : Wild Bunch Distribution

En salles depuis le 2 octobre 2013

Publicités

Publié le 05/10/2013, dans Ce n'est pas un flim sur le cyclimse, Pur Film !, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :