[critique ciné ] Le dernier Pub avant la fin du monde

Etant donné que je n’aime pas le titre français, le film sera nommé The World’s End, son titre original,  dans cette critique. 

Même si on peut regretter qu’Universal se moque du monde et qu’il soit programmé avec les pieds et dans une des plus petites salles et non-rénovées en plus de mon ciné où il passait, en plus du nombre limité de copies ( cf. mon dernier Guns of… sur ce blog), The World’s End est un excellent film.

On retrouve notre trio fétiche composé d’Edgar Wright (réalisation), Simon Pegg et Nick Frost dans les rôles principaux, accompagnés cette fois de Martin Freeman et Rosamund Pike, entre autres. Après avoir parodié les films de zombies et les films policiers, voilà que le dernier volet de la trilogie « Cornetto » parodie les films de Science-Fiction.
Cinq amis d’enfance partent faire le barathon des 12 pubs dans leur ville natale, avec l’intention,cette fois de le réussir. Et si eux n’ont pas fondamentalement changé, il se pourrait bien que ce soit le cas de la ville…

Ils devraient pourtant savoir que l'alcool est à consommer avec modération...

Ils devraient pourtant savoir que l’alcool est à consommer avec modération…

Le pari du film c’est de mélanger de la pure comédie avec de l’action. Ça peut réussir, comme ça peut échouer. Et bien  The World’s End réussit sur les deux tableaux. La comédie est assurée par les gags présents,  certains sont récurrents et ceux qui ont vu les deux films précédents ne seront pas dépaysés. Mais  n’a également rien perdu de ses dialogues savoureux, ciselés comme un diamant, et dont l’absurdité prête vraiment à rire, qui faisaient également la force de ses prédécesseurs . Et lorsque que l’action se manifeste, c’est carrément épique, avec des moments de bravoure et de mise en scène excellents, à tel point qu’un John Moore ferait bien d’en prendre de la graine ( mais non Die Hard 5 ne m’a pas traumatisé, mais non…). La bataille rangée dans les toilettes est un régal du genre. Ce n’est pas forcément d’une subtilité  folle, mais ça fonctionne. 

Les acteurs en grande forme, contribuent pour une large part au rythme enlevé et énergique du film. Le tout pour aboutir à un final juste hallucinant. C’es référencé, ça part dans tous les sens, mais bordel, que c’est jouissif, entre pintes, humour et SF, on a ce qu’on attendait du film, d’autant qu’il bénéficie d’une excellente Bande Originale, c’est un régal pour les oreilles. Le mélange parfait entre Hot Fuzz et Shaun of the Dead est là. The World’s End : Ils sont venus, ils ont bu… ils ont tout vu. Et nous, on a bien ru… pardon, ri.

Julius

affiche world's end

The World’s End  ( le dernier pub avant la fin du monde)

Genre : Comédie, Science Fiction

Réalisateur : Edgar Wright

Avec : Simon Pegg, Nick Frost,  Rosamund Pike,  Martin Freeman, Paddy Considine, Pierce Brosnan….

Durée : 1h49

Distribution :  Universal France 

En salles depuis le 28 août 2013.

Publicités

Publié le 30/08/2013, dans Pur Film !, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Me branche bien ce film, mais il ne passe pas dans bcp de salles en France, si je veux le voir je suis obligé d’aller sur Rennes… :-/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :