Guns of the Kikoolols épisode #40

« C’est la faute de l’occasion! » Gameblog, ou le cynisme le plus vil

Je savais que Gameblog était coutumier des news à clics, vous savez que je n’aime pas  les pratiques de Julien C. son fondateur. Les « Ménestrels », quelle idée!  Un écran de fumée, surtout… enfin…

Voilà t-y pas que RaHaN, le rédacteur en chef,  se fend d’un édito pas piqué des hannetons  qui, personnellement me fait bondir. intitulé  » Pourquoi il faut brûler les jeux physiques à 60 euros » ce dernier signe une charge  contre le marché de l’occasion.

Effectivement, il commence son chapeau par  » Je ne vais certainement pas me faire des amis en exprimant le point de vue qui suit, mais après tout, je ne suis pas là pour ça ». Sympa de nous prévenir… Qu’on fasse des articles sujets à polémiques, je ne suis pas contre, en revanche,  s’il s’agit d’asséner des choses en tant que vérité, je le suis moins.

En gros, pour résumer, c’est parce que les jeux « physiques  » existent  que l’occasion ce développe, et ce système a permis le développement de DLC.  L’auteur soutient même qu’en dématérialisé, les jeux seraient moins chers. L’occasion est bonne pour le consommateur mais pas pour l’économie. Et donc qu’à cause de ce système archaïque,  et qui n’ a su évoluer, cela met en péril le jeu vidéo tout entier. Et que tant que les jeux vidéo seront à 60 € il  se tient vers un immobilisme dangereux.

De toute façon je vous mets le lien vers  l’édito incriminé en fin d ‘article, vous jugerez par  vous même.

Vous vous doutez bien, je ne suis absolument pas d’accord avec ça. Je suis d’accord pour dire que 60 € c’est un rpix exagéré.  mais de là à mettre tout sur le dos du support physique et de l’occasion, non.  C’est faire preuve d’un cynisme inouï pour défendre un modèle que Microsoft a voulu nous imposer pour sa Xbox One. Avant de faire marche arrière.

Je ne vous le cache pas, je suis aussi client Steam.  Mais le dématérialisé a de très gros revers. Steam précise bien, dans ses conditions d’utilisation, qu’on utilise un jeu « concédé sous licence ». Autrement dit, c’est une forme de prêt payant. le jour où les serveurs ferment, vous ne pourrez plus jouer.  Idem pour ceux que nous avons téléchargé sur  le PSN ou le Live… Que ça existe, je veux bien. Mais le choix doit être laissé aux joueurs. Certains sont réticents au dématérialisé, et je les comprends.  Croire que les pratiques douteuses telles que les DLC ou certains DRM s’arrêteront alors que nous serons tous passés en dématérialisé et que l’occasion ne sera plus de ce monde,  c’est également croire au Père Noël, sauf qu’on ne le sentira plus passer  lorsque certains voudront nous entuber plus avant ( vaseline à acheter séparément). J’ai du mal à comprendre comment,  dans les commentaires, on peut être « 100% d’accord » avec ça.  Certains seraient donc prêts à avaler n’importe quoi , ne se rendant pas compte qu’au bout du compte ils seront prisonniers d’un système qui réclamera, quoi qu’il advienne, plus de fric, sous pression des actionnaires ?

Le tout dématérialisé ne sauvera pas le jeu vidéo. Il l’enfoncera encore plus. Encore faut il  qu’il soit vraiment en danger, mais en admettant qu’il le soit, les solutions  que je trouve sensées sont les suivantes :

D’abord, il faut arrêter la course aux polygones par milliards histoire d’en mettre plein la vue. Il faut, au contraire, recentrer les jeux sur les idées qu’ils contiennent  et si possible aussi au game system. Deadly Premonition est moche comme pas permis, et j’ai accroché . Merci le scénario et certaines idées.

Ensuite, tout le monde n’est pas connecté. Que ce soit en France ou ailleurs. La qualité de connexion est très inégale  et des zones blanches  subsistent . RaHaN semble penser que la France se résume à  Paris et sa proche banlieue.  Pourtant, la France est décrite comme ayant un  » grand vide  » en son sein : comprenez, la campagne et des zones peu densément peuplées.  Certains hameaux, lieux-dits,  trop éloignés  du centre-bourg de la commune dont ils dépendent,  n’auront jamais accès à l’ADSL par une ligne classique.  Faut  sortir, un peu…

Le jeu vidéo doit être un loisir qui puisse être pratiqué par le plus grand nombre. Imposer d’être connecté, c’est non seulement être soumis à un système qui ne donne plus le choix, mais en plus, ce serait se couper  d’une partie  de potentiels joueurs. 

Mais à le lire, RaHaN propose une totale soumission à un système, sans qu’on ait le droit de gueuler.  A Gameblog, on aime les jeux vidéo pour ce qu’ils sont où en fonction des pubs et de ce que peuvent payer les éditeurs ? Ils ont choisi leur camp.  D’un côté, on voyait déjà Julien C. s’extasier  que le dernier E3 était  » le meilleur que je n’ai jamais vu »  alors que la conférence Microsoft venait de se terminer, avec les fonctions honteuses qui dotaient encore la Xbox One… Je vous laisse seuls juges…

Julius

lien : http://www.gameblog.fr/chronique_604_pourquoi-il-faut-bruler-les-jeux-physiques-a-60-euros

Publicités

Publié le 01/07/2013, dans Guns of the Kikoolols, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :