[Critique ciné] Fast and Furious 6

Fast and Furious reste un curieux cas  parmi les franchises cinéma à rallonge, notamment  dans le domaine du film d’action. Alors qu’elle aurait pu se vautrer, elle a finalement réussi à rebondir , passant de film  » plaisir coupable » à celle de bonne série d’action, notamment grâce au cinquième qui est le plus valable de tous.  Pourtant, cette année,  après le nullissime Die Hard 5  ( et encore aucun adjectif n’est assez fort  pour souligner le fait que ce soit une  grosse merde, et là encore c’est pas gentil pour la merde), on ne peut pas dire que j’aie été gâté  dans le genre.  Eh bien, Fast and Furious 6 est un film plus que valable, et l’amateur du genre passera un bon moment. Le  point de départ du film est assez mince :  Hobbs est  agent du FBI  qui ne parvient pas à a arrêter un gang motorisé malgré la traque intensive. Il fait  appel à Dom Torreto  pour le faire, un peu malgré lui, alors que « la famille » est dispersée aux quatre coins du monde tentant d’échapper à Interpol  après les événements du 5. S’ils réussissent, il y aura surement une amnistie  pour tous à la clé…  Voilà, c’est le prétexte de départ pour une réunion des acteurs ayant joué dans un ou plusieurs épisodes, et pourtant, ce n’est pas aussi con que ça en a l’air au premier abord. Le développement du scénario est cohérent, la construction aussi, alternant entre phases d’action, souvent over the top ( voire parfois, over 9000), et pauses rigolotes avec envoi de vannes bien senties entre les différents personnages.  Ce qui n’empêche pas d’autres scènes, assez inattendues. Mais Lin n’est pas Moore, et les scènes d’action, notamment en voiture, sont bien filmées, même si le changement de plan  parfois trop rapide nuit à la lisibilité. Il n’ne reste pas moins que c’est assez enlevé, avec un Vin Diesel toujours aussi à l’aise avec une bagnole , des seconds rôles assez présents  et un Dwayne « The Rock » Johnson toujours aussi à l’aise en agent du FBI  ( il a enfin trouvé un rôle crédible). Il faut aussi noter le retour de Michelle Rodriguez  en Letty complètement amnésique.

Certes, les scènes d’action vont  chercher assez loin  et on se dit que ce n’est que du cinéma mais le mot  » divertissement » n’a jamais  aussi bien collé. Le film suit la voie tracée par le cinquième volet, en oubliant le rutilant pour s’intéresser plus à l’action. Ce n’est pas un mal, bien au contraire.

Julius

affiche fast and furious 6

Fast and Furious 6

Genre : action

Réalisateur : Justin Lin

Avec: Vin Diesel, Paul Walker, Dwayne Johnson,  Michelle Rodriguez, Tyrese Gibson…

Durée : 2h10

 

 

Publicités

Publié le 26/05/2013, dans Bonnes surprises, Cinéma, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :