[Critique Film] The Artist

Parfois, les plus belles émotions sont muettes… (v2.0)

Lundi matin, quand je me suis réveillé, je n’avais qu’une idée en tête, c’était de regarder le palmarès de la cérémonie des Oscars qui avait lieu durant la nuit. Et je peux vous dire que quand j’ai vu la liste des prix qu’a raflé « The Artist », s’est inscrit sur mon visage un sourire béat qui ne m’a quitté que le soir même, en me couchant. Pour avoir suivi ce film depuis sa présentation à Cannes, je dois vous avouer que de voir l’épopée qu’a vécu ce film m’a littéralement enthousiasmé.

Et pourtant, quand j’ai mis les pieds dans la salle de cinéma pour aller voir « The Artist », je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’étais certes d’ores et déjà séduit par le pari fort osé de Michel Hazanavicius de tenter l’aventure du film muet en noir et blanc, mais une prise de risque ne fait pas la qualité d’une œuvre, donc il va sans dire que je ressentais une petite appréhension au moment où je me suis installé dans la salle. Mais autant le dire tout de suite, mes doutes se sont dissipés dès les premières minutes, tellement ce film sonne juste. Ici, on se fond dans l’époque traitée, à tel point qu’on pourrait presque voir ce long-métrage comme une œuvre rescapée de cette époque. Hazanavicius a su, en bon fan des « vieilles péloches rayées », rendre hommage et justice à cette période un peu oubliée du cinéma, sans pour autant sombrer dans les « private jokes » ou dans la référence à outrance.

En fait, tout m’a semblé s’assembler à la perfection dans ce film.

Le casting est tout simplement sans faute : Que ce soit Jean Dujardin (qui mérite sans discuter tous les prix qu’il a raflés, du Golden Globe à l’Oscar en passant par son prix à Cannes), Bérénice Béjo (adorable et rafraîchissante en Peppy Miller, qui aurait mérité un peu plus de prix), les seconds rôles (avec une mention spéciale à John Goodman, qui campe un producteur d’Hollywood plus vrai que nature) et même Uggie le chien, tous tiennent leur rang à la perfection et le plaisir de participer à ce film est clairement palpable. Tous ont su mettre leur talent au service d’une histoire certes simple mais exploitée ici avec maestria.

Ici, simplicité ne rime pas avec niaiserie, mais plutôt avec clarté. Certains diront que l’intrigue est cousue de fil blanc, mais personnellement je dirais qu’on va à l’essentiel ici. Il est certes vrai que l’histoire ne bat pas des records d’innovation mais on passe du rire à l’émotion en un rien de temps et le récit mené de main de maître ne fait qu’accentuer l’implication du spectateur. Cette impression est d’autant plus soutenue par une bande originale sans fausse note. Tantôt enjouée, tantôt dramatique, parfois même complètement silencieuse, l’environnement sonore joue ici parfaitement son rôle, c’est-à-dire de souligner l’action, de faire passer des choses qui ne seraient pas forcément évidentes de prime abord.

En bref, si, comme moi, vous pensez que le cinéma est avant tout affaire de divertissement et que vous aimez ressortir du cinéma avec le sourire aux lèvres et avec une sensation de bien-être général, alors je ne peux que vous conseiller d’aller voir « The Artist », vous ne le regretterez pas.

 C2J 

 

Synopsis :

Hollywood, 1927. George Valentin, acteur de cinéma au fait de sa gloire, fait la connaissance d’une jeune figurante, Peppy Miller, qui rêve de crever l’écran. Leurs destins vont se voir bouleversé par l’arrivée du cinéma parlant, pour le meilleur ou pour le pire…

The Artist

Réalisé par Michel Hazanavicius

Avec Jean Dujardin, Bérénice Béjo, John Goodman, Penelope Ann Miller…

Sorti le 12 Octobre 2011, toujours dans les salles…

Publié le 28/02/2012, dans Cinéma, Pur Film !. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Raah faut vraiment que je voie ce film !

    • Profites-en, le film est ressorti suite au succès des Oscars. Tu devrais pouvoir le trouver dans une salle pas loin de chez toi sans problèmes…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :