Archives du 21/02/2012

Guns of the Kikoolols, épisode 4

Première Dame

Alors je sais, quand on a lancé ce blog, le but n’était pas de parler  politique.  Mais là je vais tout de même être obligé de le faire étant donné que la personne visée dans ce Guns of The Kikoolols n’est autre que carla Bruni-Sarkozy, c’est à dire la femme de notre président actuel. Qui a dit texo dans le TV magazine de cette semaine  » les jeux vidéo et internet, sont, à mon sens, plus diaboliques que la télé ».  Ben oui Messieurs-Dames, mais je crois que je l’ai déjà dit, les jeux vidéos, c’est le maaal!  Sans doute parce que pendant ce temps, les gens, quand ils sont sur le web ou jouent aux jeux vidéo, ils vont chercher d’autres sources d’info autres que Le Figaro ou ne sont pas branchés sur une chaine pour voir son omnimédiatique mari fanfaronner à la télé  qu’il est le candidat du peuple ( stop, je m’étouffe de rire, redécouvrir ceux qu’on a méprisés pendant 5 ans parce qu’il y a une élection, franchement, c’est minable), hein… 

Puis notez le terme, on a franchi un palier dans la gravité avec  » diabolique » … Vous imaginez vous, un catholique intégriste brandir une bible, un crucifix dans un rayon de jeux vidéo d’une enseigne et de hurler  » Vade Retro Satanas «  ?  Remarquez Christine  Boutin serait  sans doute capable de le faire… 

Plus sérieusement, c’est carrément les choix éditoriaux de TV Magazine qui sont à remettre en cause. Déjà, ce magazine est vendu avec tous les journaux de la PQR ( presse quotidienne régionale), les samedis ou dimanches ( c’est selon), et appartient à la Socpresse. C’est à dire  au même groupe que édite Le Figaro, journal Pravda appartenant à Serge Dassault, vous savez, le marchand d’armes  le plus assisté de France mais qui se permet quand même de cracher sur les bénéficiaires du RSA et les chômeurs… Pas étonnant que les couvertures du magazine télé  mettent souvent en avant des personnalités proches de l’UMP ( Johnny, Pernaut, Drucker, Arthur, etc.) notamment dans le monde de la télé.

Mais aussi, cette interview complaisante, avec des questions orientées tient sur trois pages, alors qu’il ne s’agissait que de parler des gouts télévisuels de la première dame de France ! Les autres personnalités, elles, n’ont n’en droit qu’à une seule… Deux poids deux mesures donc…

Voilà ce que j’avais à dire au niveau éditorial… Maintenant, je me demande si la mère Bruni, elle a tenu  ne serait-ce qu’une manette ou une console portable dans ses mains.  Pour qualifier les jeux vidéo de diaboliques, c’est ne pas voir autre chose que ce que les publicités nous laissent voir, mais quand bien même un Call of Duty matraque à chaque fin d’année après 22h30 des spots un peu partout, la question se pose : Ne vaut-il pas mieux voir des morts  VIRTUELLEMENT , même avec un certain degré de réalisme, que de tuer REELLEMENT,  et de  voir ensuite lesdits morts par trouzaines dans les journaux de 20 heures ?  Mais je voudrais dire aussi à Carla Bruni, que les jeux vidéos, mêmes actuels, ne sont pas que de la violence pure. Même si les FPS ont pris une place prépondérante dans le coeur du « grand public » et vous savez que je le déplore, il n’ya pas que ça, parmi les choix proposés. En quoi c’est mal, et contraire à la religion ( le mot « diabolique » renvoie aux religions), de faire une course à Mario Kart ? De jouer à un RPG ?  Que Carla Bruni se renseigne avant de parler , ça lui évitera de dire des conneries monstrueuses.

Puis au niveau électoral,  je ne suis pas sur que cette petite phrase soit un bon moyen de ramener des voix pour son mari auprès de l’électrat 2.0… Au contraire c’est même tirer contre lui,déjà que l’UMP a fait tout ce qu’elle a pu pour restreindre les libertés sur Internet et Nicolas Sarkozy a déjà un retard au niveau des intentions de vote si on en croit les sondages ( oui je sais, « vous savez, les sondages », et l’éléction c’est dans 61 jours donc rien n’est fait)… Attention tout de même…

Ceci dit j’aimerais bien voir sa tête dans quelques années,lorsque sa fille, elle aussi se mettra à jouer… Mais bon, on a le temps de voir venir… Et peut être, aussi, à Carla Bruni de s’ouvrir plus sur l’univers des jeux vidéo et d’internet…  

Julius